ARTCURIAL

ARTCURIAL

Version en ligne
AUTOMOBILES SUR LES CHAMPS 12
Dimanche 8 avril 2018, Paris
Automobile sur les Champs 12
Vente en préparation
Après le succès rencontré par la vente Rétromobile 2018 qui a dominé le marché avec 32 M€, 86 % de lots vendus,  13 records du monde aux enchères et 5 enchères millionnaires, Artcurial Motorcars donne à nouveau rendez-vous aux passionnés de voitures de collection, le 8 avril prochain à l’occasion de la 12e édition de la vente Automobiles sur les Champs.
Contactez-nous pour inclure votre voiture ou votre collection.
Clôture du catalogue imminente
Contact :
sfournet@artcurial.com
+33 (0)1 58 56 38 14
BUGATTI

1927 Bugatti 43 Torpédo Grand Sport

700 000 – 1 000 000 €
Sans prix de réserve

BUGATTI

1989 Ferrari F40

750 000 – 950 000 €

BUGATTI

1960 Bentley Continental S2 Coupé par Mulliner

150 000 – 250 000 €

7 Rond-Point des Champs-Elysées,
75008 Paris France
© 2018 – ARTCURIAL Tous droits réservés
Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.
Suivez ce lien si vous ne souhaitez plus recevoir d’offre de notre part.

Version en ligne
AUTOMOBILES SUR LES CHAMPS 11
Dimanche 5 novembre 2017, Paris
Bugatti
Ouverture de l’exposition
Exposition publique : 
Samedi 4 novembre, de 11h à 18h
Dimanche 5 novembre, de 11h à 16hGarage privé Artcurial
Entrée par le 59, avenue Montaigne
75008 ParisVente aux enchères :   
Dimanche 5 novembre, à 16h

Hôtel Marcel Dassault
7, Rond-Point des Champs-Elysées
75008 Paris

NB: Dans le cadre de l’opération “Paris Friendly”, l’accès aux Champs-Elysées en voiture est fermé le dimanche jusqu’à 18h 

Catalogue en ligne :
En savoir plus
Informations :
Contactez-nous
+33 (0)1 42 99 20 73
17
1896 Peugeot Vis-à-vis 3.3/4 HP 
Découvrez
39
1965 Lancia Flaminia Zagato Super Sport 
Découvrez
68
2005 Ferrari 575 Superamerica 
Découvrez
in
i
7 Rond-Point des Champs-Elysées,
75008 Paris France
© 2017 – ARTCURIAL Tous droits réservés
Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.
Suivez ce lien si vous ne souhaitez plus recevoir d’offre de notre part.
CALENDRIER
DES VENTES
Septembre 2016 – Janvier 2017
Septembre
Septembre 20 ans d’amitié avec Diego Giacometti
Collection Brollo
14.09.16 – 20h
Vins fins et Spiritueux
15.09.16 & 16.09.16 – 14h
Catz :
The D-Day Sale

Vente du Normandy Tank Museum – Collection Nerrant & fils
18.09.16 – 14h
Gala AMPA
22.09.16 – 20h30
Cognac :
La Part des Anges

Vente Caritative en partenariat avec le BNIC
22.09.16 – 21h
Collection Vincent Wapler
27.09.16 – 19h
MORE
28.09.16 – 19h
Octobre
Octobre Hong Kong :
From Paris to Hong Kong
Bandes dessinées & Urban Art
03.10.16 – 18h
Intérieurs du XXe siècle
04.10.16 – 14h30 & 19h
Château-sur-Epte :
‘On the Road’ Collection André Weber
09.10.16 – 15h
Maîtres anciens et du XIXe siècle
Cadres anciens et de collection
11.10.16 – 11h & 14h
Post-War & Contemporain
17.10.16 – 10h30 & 14h30
Estampes et Livres illustrés
17.10.16 – 19h
Art Moderne
École de Paris, 1905 – 1939
18.10.16 – 11h & 14h30
Heavy Metal
25.10.16 – 19h
Made in Urban
25.10.16 – 20h
Vins fins et Spiritueux
27.10.16 & 28.10.16 – 14h
Automobiles sur les Champs 10
30.10.16
Novembre
Novembre Demeures d’Époques et de Style
07.11.16 – 14h
Joaillerie et Horlogerie
08.11.16 – 14h30
Hermès Vintage
08.11.16 – 19h
Maîtres anciens et du XIXe siècle
14.11.16 – 19h
Livres et Manuscrits
15.11.16 – 11h
Collection Alfred de Vigny
15.11.16 – 14h30
Art Précolombien
Collection Germaine Wenziner
15.11.16 – 18h
Arts d’Orient
15.11.16 – 19h
Bandes dessinées
18.11.16 – 18h
L’univers du créateur de Tintin
19.11.16 – 11h
Orientalisme
22.11.16 – 17h
Art Déco
22.11.16 – 19h
Design Scandinave
28.11.16 – 18h
Collecting on the wild side 
28.11.16 – 20h
Décembre
Décembre Impressionniste & Moderne 1
05.12.16 – 20h
Post-War & Contemporain 1
05.12.16 – 20h
Impressionniste & Moderne 2
06.12.16 – 11h
Post-War & Contemporain 2
06.12.16 – 14h30
Art Tribal
06.12.16 – 19h
Mobilier et Objets d’Art
12.12.16 – 14h
Limited Edition
12.12.16 – 19h
Art d’Asie
13.12.16 – 14h
Photographie
13.12.16 – 20h
Vins fins et Spiritueux
15.12.16 & 16.12.16 – 14h
Paris # Marrakech
Vente à Paris en duplex au Palace Es Saadi, Marrakech
29.12.16 – 17h
Janvier
Janvier Monaco :
Artcurial SAM
Joaillerie
Horlogerie de collection
Hermès Winter Collection

Bandes Dessinées

 

PLUS D’1 M€ / 1,2 M$ POUR LA DOUBLE BLANCHE DU SCEPTRE D’OTTOKAR D’HERGE DE LA COLLECTION RENAUD

 

Résultats de la vente du 30 avril 2016, à Paris

 

Lot 157 : HERGÉ (Georges Remi dit), Le Sceptre d’Ottokar, aquarelle et encre de Chine,  pour la double planche de fin de l’album publié en 1939 aux, éditions Casterman, 39,5 x 60 cm, Collection Renaud, adjugé 1 046 300 € / 1 192 782 $ frais inclus (estimation : 600 000 – 800 000 € / 650 000 – 865 000 $) ©Hergé/Moulinsart 2016

 

 

Paris – C’est peu avant 12h50, lors de la première partie de la vente Bandes dessinées d’Artcurial, organisée à Paris le 30 avril 2016, qu’un collectionneur européen a acquis pour 1 M€ / 1,2 M$ la double planche de fin de l’album des Aventures de Tintin Le Sceptre d’Ottokar d’Hergé (estimation 600 000 – 800 000 €).  L’œuvre faisait partie de la collection personnelle du chanteur Renaud, grand amateur de Bandes dessinées, qui se séparait d’une centaine d’œuvres (dont de nombreux albums originaux et objets de collections)  sur les 4 000 que compte sa collection.

 

Devant une salle comble et de nombreux journalistes français et internationaux, François Tajan, président délégué d’Artcurial, a débuté les enchères à 400 000 €. En moins d’une minute, les enchères atteignent 700 000 €, emmenées par la féroce bataille entre deux enchérisseurs en salle et deux autres au téléphone. Rapidement, la salle assiste à un face à face entre un collectionneur présent et un autre toujours au téléphone. C’est ce dernier qui, une minute plus tard, remporte la double planche pour 1 046 300 € / 1 192 792 $.

 

« Pour la deuxième fois, une planche de Tintin dépasse le million d’euros. C’est une très belle performance qui confirme l’intérêt international des collectionneurs pour l’œuvre d’Hergé et la Bande dessinée. Après avoir fait partie de la collection Renaud pendant plusieurs décennies, c’est un autre collectionneur de la première heure qui va en prendre soin. »  Eric Leroy, expert du département Bandes Dessinées d’Artcurial

 

La vente se poursuit à 14h00 avec la Bande Dessinée contemporaine, la suite de la collection Renaud, et l’ensemble d’œuvres de Jean-Marc Reiser.  Résultats complets à venir.

 

image009 (3)

image001 (16)

BANDES DESSINÉES, DONT LA COLLECTION RENAUD

PART 1 – L’UNIVERS DU CRÉATEUR DE TINTIN

PART 2 – BANDES DESSINÉES

– VENTE LE 30 AVRIL 2016 –

HERGÉ (Georges Remi dit), Le Sceptre d’Ottokar, aquarelle et encre de Chine,  pour la double planche de fin de l’album publié en 1939 aux éditions Casterman, Collection Renaud (estimation : 600 000 – 800 000€ / 650 000 – 865 000 $) ©Hergé/Moulinsart 2016

 

 

Paris – Le 30 avril prochain, le département Bandes Dessinées d’Artcurial, leader en Europe, proposera aux enchères un vaste

panorama de la BD franco-belge, avec notamment une centaine de pièces provenant de la collection du chanteur Renaud et un chapitre dédié au dessinateur Reiser. La vacation se divisée en deux parties :

 

– PART 1, à 11h00 : l’univers du créateur de Tintin.

– PART 2, à 14h00 : les grands noms de la bande dessinée du XXe siècle et les auteurs contemporains, dont un

ensemble d’œuvres de Reiser.

 

Eric Leroy, expert du département, évoque la collection personnelle du chanteur Renaud : « L’éclectisme des dessins et des souvenirs rassemblés par Renaud montre que le plaisir personnel est, pour tout collectionneur exigeant, une motivation première. On reconnait dans ses choix des dessinateurs représentatifs d’une époque et qui ont imposé un univers. Ces artistes ont un public vraiment fidèle et sont toujours très recherchés. Ils sont devenus des classiques. »

 

Les œuvres seront exposées chez Artcurial à Bruxelles du 20 au 23 avril, avant une exposition à Paris et la vente le 30 avril.

 

 

—–

LA COLLECTION DU CHANTEUR RENAUD AUX ENCHÈRES,

DONT UNE DOUBLE PLANCHE DE TINTIN

–          VENTE LE 30 AVRIL 2016  –

image009 (1)

HERGÉ (Georges Remi dit), Le Sceptre d’Ottokar, aquarelle et encre de Chine,  pour la double planche de fin de l’album publié en 1939 aux éditions Casterman, 39,5 x 60 cm (estimation : 600 000 – 800 000 € / 650 000 – 865 000 $) ©Hergé/Moulinsart 2016

« Il est passionnant de constituer une collection, toujours à la recherche de la pièce rare.

(…) La mienne m’a suivi tout au long de mes déménagements successifs.

Elle m’a obligé, à chaque fois, à construire une jolie bibliothèque. »

Renaud

 Paris – Le 30 avril prochain, le département Bandes dessinées d’Artcurial, proposera aux enchères un ensemble de pièces provenant de la collection personnelle du chanteur Renaud. Parmi elles, la double planche de fin dessinée par Hergé pour Le Sceptre d’Ottokar, publié en 1939 (estimation : 600 000 – 800 000 € / 650 000 – 865 000 $).

« C’est un plaisir de dédier une partie de la vente à la collection de Renaud : planches originales, albums et souvenirs liés à la BD. Réunis avec passion, ces objets trouveront, selon les vœux de l’artiste, une nouvelle vie chez des amateurs sensibles comme lui à un univers qui l’a enthousiasmé durant de nombreuses années. » explique Eric Leroy, expert du département Bandes Dessinées d’Artcurial.

Renaud a décidé de se séparer d’une centaine d’œuvres aux enchères, originaux, figurines et albums. Le chanteur explique : « S’il est passionnant de constituer une collection, à la recherche de la pièce rare, il est désespérant de constater qu’une fois achetés et lus, mes BD s’accumulent, prennent la poussière, se meurent doucement. »

Renaud débute sa collection en achetant des albums « modernes », avant de découvrir chez un libraire belge, des œuvres plus anciennes. Autant de livres qu’il avait pu parcourir dans son enfance. Il décide alors de rassembler une trentaine d’albums, les incontournables de sa jeunesse (Alix, Jerry Spring, Blake et Mortimer, Lucky Luke, et bien sûr quelques Tintin et Spirou), mais il devient rapidement « accro » à toute la BD franco-belge, selon ses propres mots : « J’étais un néophyte, j’achetais tout et n’importe quoi, dans n’importe quel état et à n’importe quel prix. »

Ses albums ou planches préférés ? « Je les aime toutes mais j’ai une tendresse particulière pour les planches d’Hergé, de Jijé, de Le Rallic et Calvo. Et, pour citer les plus modernes, j’aime infiniment les planches de Manara, d’Enki Bilal, de Walter Minus ou Yves Chaland. S’il y en a une que j’aimerais posséder ce serait une planche du Lotus Bleu ou de Tintin au Tibet, répond-il.

Justement, Le Sceptre d’Ottokar prolonge le mimèsis né avec Le Lotus bleu : la Syldavie, paisible royaume d’Europe centrale, est victime d’une tentative d’Anschluss de la part de sa très agressive voisine la Bordurie.

Hergé soigne la distribution des rôles, avec notamment les Dupond/t qui explorent des pistes improbables, ou la Castafiore avec sa première et déjà tonitruante apparition. Mais il accorde aussi beaucoup d’attention à la mise en scène : il multiplie les rebondissements, les tours de passe-passe et les chutes qui donnent à cette fresque toutes les apparences d’un opéra.

La double page de fin a été acquise par Renaud directement auprès de la veuve Le Rallic, chez qui Hergé a dessiné pendant les années de guerre. « À l’époque, elle me la céda pour 100 000 F. C’était là la plus importante dépense de toute ma collection.  Mais je ne regrette rien ! », raconte-t-il.

Tout au long des cases, la ligne claire fixe sur la feuille les mouvements qui donnent corps aux personnages et au décor : les Dupond/t – avec une nouvelle maladresse, l’hydravion – élément emblématique du récit, la case de fin – ornée de son blason…  Il ne faut pas oublier la discrète apparition de Tintin et Milou qui clignent de l’œil, en direction du lecteur. Renaud détaille : « Il n’y a que peu de dessins de Tintin sur cette planche, beaucoup de Dupond/t mais ce clin d’œil, comme tout lecteur je pense, je l’ai pris pour moi. »

Détail – HERGÉ (Georges Remi dit), Le Sceptre d’Ottokar, aquarelle et encre de Chine, pour la double planche de fin de l’album publié en 1939 aux éditions Casterman, 39,5 x 60 cm (estimation : 600 000 – 800 000 € / 650 000 – 865 000 $) ©Hergé/Moulinsart 2016

image010

 

PIERRE MOLINIER, COLLECTION EMMANUELLE ARSAN

–         VENTE LE 13 NOVEMBRE 2015  

Lot 84 - © Artcurial.jpg

Emmanuelle Arsan posant devant le tableau « Les dames au pistolet » (planche 65 du Chaman), Pierre Molinier d’après une photographie d’époque de Théo Lesoual’ch, estimation : 1 500 – 2 000 €

 

Paris – Pendant Paris Photo, le 13 novembre prochain, Artcurial proposera aux enchères une nouvelle collection majeure : la collection de près de 200 œuvres de Pierre Molinier, réunies par Emmanuelle Arsan qui fut une des muses de l’artiste. Elle regroupe photographies, dessins, clichés d’œuvres et lettres personnelles.

 

Christophe Lunn ajoute : « Les tirages provenant de la collection d’Emmanuelle Arsan, ont été offerts par l’artiste de son vivant. Parfois dédicacés, signés, ou annotés de sa main, ces épreuves sont une preuve unique du respect et de l’admiration mutuelle entre deux artistes, qui partageaient la même vénération pour le plaisir et l’amour. »

 

Pierre Molinier est connu pour ses tableaux érotiques et ses photomontages. Il crée un univers ambigu entre androgynie et fétichisme. L’artiste se photographie en travesti ou se met en scène avec des amis ou modèles avant de découper ses photographies pour recréer des montages qu’il rephotographie afin d’obtenir l’image idéale qu’il mène à son paroxysme à travers l’œuvre du Chaman.

La collection a été rassemblée par Emmanuelle Arsan. Auteur du livre érotique Emmanuelle et co-réalisatrice du film qui en sera adapté, elle entretient une correspondance épistolaire avec Pierre Molinier à partir de 1964, qui durera plus de 15 ans. L’écrivain et l’artiste, qui se vouent une admiration réciproque, échangent critiques et observations sur leurs œuvres respectives, mettant en lumière le processus créatif du peintre/photographe.

« THE FORBIDDEN SALE » :

PIERRE MOLINIER, COLLECTION EMMANUELLE ARSAN

–          VENTE LE 13 NOVEMBRE 2015   –

1

Pierre Molinier, Introït, planche n° 2 du Chaman, 1967, tirage argentique d’époque, collection Emmanuelle Arsan

(estimation 4 000 – 5 000 € / 4 400 – 5 600 $)

           

 

Paris – En 2014, pendant Paris Photo, Artcurial a dispersé un ensemble exceptionnel de photographies par André Kertész, rassemblé par un proche de l’artiste. Le 13 novembre prochain, pendant le Mois de la Photo, le département Photographie proposera aux enchères une nouvelle collection majeure : la collection de près de 200 œuvres de Pierre Molinier, réunies par Emmanuelle Arsan qui fut une des muses de l’artiste. Elle regroupe photographies, dessins, clichés d’œuvres et lettres personnelles.

« Pierre Molinier est plus qu’un peintre ou un photographe. Sa fiction, qui se nourrie des deux disciplines, en fait un artiste contemporain avant l’heure. Ses tirages argentiques, qu’il découpe et assemble, qu’il retouche à l’encre et re-photographie, prolongent son univers pictural. Très vite, l’artiste comprend que le langage photographique, un miroir plus fidèle que son trait, sera le véhicule idéale pour confondre la réalité et opérer sa propre transformation en l’être idéal : l’androgyne, mi-homme, mi-femme : le chaman. » explique Christophe Lunn, expert du département Photographie d’Artcurial.

Christophe Lunn ajoute : « Les tirages provenant de la collection d’Emmanuelle Arsan, ont été offerts par l’artiste de son vivant. Parfois dédicacés, signés, ou annotés de sa main, ces épreuves sont une preuve unique du respect et de l’admiration mutuelle entre deux artistes, qui partageaient la même vénération pour le plaisir et l’amour. »

 

Pierre Molinier est connu pour ses tableaux érotiques et ses photomontages. Il crée un univers ambigu entre androgynie et fétichisme. L’artiste se photographie en travesti ou se met en scène avec des amis ou modèles avant de découper ses photographies pour recréer des montages qu’il rephotographie afin d’obtenir l’image idéale qu’il mène à son paroxysme à travers l’œuvre du Chaman. Son œuvre, étrange, peut être à la fois douce ou crue comme pour ses portraits androgynes.

La collection a été rassemblée par Emmanuelle Arsan. Auteur du livre érotique Emmanuelle et co-réalisatrice du film qui en sera adapté, elle entretient une correspondance épistolaire avec Pierre Molinier à partir de 1964, qui durera plus de 15 ans. L’écrivain et l’artiste, qui se vouent une admiration réciproque, échangent critiques et observations sur leurs œuvres respectives, mettant en lumière le processus créatif du peintre/photographe. Ensemble, ils collaborent sur une des œuvres majeures de Pierre Molinier : Le Chaman et ses créatures. Une partie de ce riche échange épistolaire, qui éclaire de manière inédite le processus créatif de l’artiste, sera mise en vente.

cid:image003.jpg@01D102BB.FB9411A0

Théo Lesoual’ch & Pierre Molinier, Emmanuelle Arsan, tirage argentique d’époque

(estimation 1 500 – 2 000 € / 1 700 – 2 250 $)

COLLECTION AMEDEO M. TURELLO :

LA MUSE ETERNELLE

–         VENTE LE 27 OCTOBRE 2015  

6      7     cf

Nickolas Murray, Frida Kahlo, 1939, collection Amedeo M. Turello (estimation 8 000 – 10 000 € / 8 900 – 11 150 $)

Cindy Sherman, untitled (Lucie Ball), 1975, collection Amedeo M. Turello (estimation 6 000 – 8000 € / 6 700 – 8 900 $)

Karl Lagarfeld, Claudia Schiffer at the Thermes Marins – Monte Carlo, 1995, collection Amedeo M. Turello (estimation : 1 000 – 1 500 € / 1 100 – 1 650 $)

 

 

ParisA l’occasion de la FIAC, Artcurial dispersera la collection de photographies d’Amedeo M. Turello. L’ensemble d’œuvres qu’il a réuni reflète ses goûts artistiques tout en étant autant de témoignage des rencontres qu’il a pu faire dans sa carrière de photographe de mode professionnel.  Au gré des collaborations, il a été amené à cotoyer  les plus célèbres photographes du XXe siècle. Certains sont devenus des amis. Ce sont ces clichés qu’il vend aujourd’hui. Une partie de sa collection a été exposé à plusieurs reprises en particulier en 2013 dans le cadre de l’événement « Nice 2013, un été pour Matisse ». A cette occasion, Jean-Jacques Aillagon, commissaire artistique de la manifestation, expliquait « De son expérience de photographe de mode, Amedeo a acquis le goût de la photographie, cet art relativement récent qui n’a pas encore fêté son deux centième anniversaire. »

Les 200 photos qui seront dispersées chez Artcurial mettent à l’honneur la beauté féminine à travers l’œuvre de grands maîtres comme Man Ray, Edouard Boubat, Hans Bellmer, Elliott Erwitt, William Klein, Robert Mapplethorpe, Cindy Sherman, Jean-Loup Sieff  ou encore Jean-Baptiste Mondino… et de jeunes photographes « Images de femmes fortes et indépendantes, fières et rayonnantes, sensibles et fragiles… chaque cliché constitue une histoire en soi qui incarne l’essence vraie et l’âme de la beauté, parfois décrite aussi avec contradictions et contrastes propres à chaque personnalité » décrypte Amedeo M. Turello.

La collection de photographies d’Amedeo M. Turello est une ode à la femme. En rassemblant, autours d’un même thème, les images de photographes de nationalités et d’époques différentes, il donne à voir l’évolution du statut de la femme dans la société.

RETROMOBILE 2015 BY ARTCURIAL MOTORCARS
dont Collection Baillon

+ de 50 M€ (en incluant les after sales)
+ de 90 % de lots vendus

+ de 15 000 personnes par jour ont visité la Collection Baillon

Revivez une journée historique,
téléchargez et partagez la vidéo de la vente :

http://we.tl/qbo9zpNFr4 <http://we.tl/qbo9zpNFr4>
https://www.youtube.com/watch?v=TnHtftFSsYo

@Artcurial
#Artcurial Motorcars   #CollectionBaillon   #Retromobile2015   #carofmydreams

« L’Automobile constitue à elle seule la marque d’un âge de l’humanité. Et cependant nous avons été stupéfaits par l’écho suscité dans le monde par la présentation de la collection Baillon.
La collection Baillon, à cause de l’état des modèles et de leurs histoires, procure une poétique émotion de même nature et s’adresse au plus profond de notre être.
Nous avons réanimé chacune de ces automobiles pour un autre destin. »

Hervé Poulain
commissaire-priseur, Artcurial

« Au-delà des résultats, cette vente a reçu un succès mondial au niveau communication, avant, pendant et après.
Avec cette découverte, Pierre Novikoff et moi-même avons vécu un très beau moment de notre carrière professionnelle. »

Matthieu Lamoure
Directeur du département Automobiles de collection, Artcurial

 

Record de vente  la Ferrari 14 Millions D’Euros

16.3M€-Ferrari_250_GT_SWB_California_Spider,_Collection_Baillon_1961©_Artcurial[1]

// BREAKING NEWS // BREAKING NEWS // BREAKING NEWS // BREAKING NEWS //

 

 

16,3 M€ / 12,1 M£ / 18,5 M$ frais inclus

RECORD DU MONDE AUX ENCHERES POUR UNE FERRARI
MODELE 250 GT SWB CALIFORNIA SPIDER 1961
(PROVENANT DE LA COLLECTION BAILLON)

 

RECORD POUR UNE OEUVRE VENDUE AUX ENCHERES CHEZ ARTCURIAL
Communiqué de presse avec les résultats complets dans la soirée.

16.3M€-Ferrari_250_GT_SWB_California_Spider_(en_salle),_Collection_Baillon_1961©_Artcurial[1]


Lot 59. Ferrari 250 GT SWB California Spider 1961 – COLLECTION BAILLON RECORD MONDIAL AUX ENCHERES POUR CE MODELE Vendu : 16 3M€ / 18,5M$ / 12,1£ frais inclus (estimation : 9,5 – 12 M€ )

// BREAKING NEWS // BREAKING NEWS // BREAKING NEWS // BREAKING NEWS //

ARTCURIAL
46 M€ / 34 M£ / 52 M$ pour la vente Retromobile 2015
dont 25,15 M€ / 18,7 M£ / 28,5 M$ pour LA COLLECTION BAILLON

record pour une VENTE DE VOITURES DE COLLECTION EN europe continentale
RECORD POUR UNE COLLECTION DE VOITURES VENDUE EN europe continentale

RECORD MONDIAL AUX ENCHERES
pour UNE FERRARI 250 GT SWB CALIFORNIA SPIDER 1961
16,3 M€ / 12,1 M£ / 18,5 M$ (provenant de la collection baillon)

plus 9 RECORDS MONDIAUX AUX ENCHERES
1 PREEMPTION DE L’ETAT Français
5 VOITURES VENDUES AU DESSUS DE 1 M€
10 VOITURES VENDUES AU DESSUS DE 500 000 €

Paris – Le département voitures de collection d’Artcurial a découvert 60 automobiles de collection de grandes marques, des débuts de l’automobile aux années 70. Retrouvées après 50 ans de sommeil, la collection Baillon sera vendue aux enchères par Artcurial Motorcars en première partie de la traditionnelle vente du Salon Rétromobile, le 6 février prochain, à Paris. Ces automobiles dormaient dans l’ouest de la France, sous des abris de fortune, recouvertes de tôles ondulées et sous les auvents des dépendances de la propriété.

Matthieu Lamoure, directeur d’Artcurial Motorcars, déclare : « Depuis la révélation de la collection Schlumpf de Mulhouse, dont Maître Hervé Poulain était l’expert, jamais une telle réunion d’automobiles emblématiques n’avait été dévoilée, mais plus encore, dans un tel état d’origine ! Nous invitons le public de Rétromobile à partager notre émotion, comparable à celle qui étreint Lord Carnarvon et Howard Carter pénétrant dans la chambre de Toutankhamon ! Artcurial mettra en scène la magie de cette soixantaine desilhouettes mécanomorphes mystérieuses, telle une oeuvre d’art géante : la renaissance du rêve inachevé de son propriétaire…»

Pierre Novikoff, spécialiste automobile, ajoute : « Ces Belles endormies sont habillées par la patine précieuse du temps qui passe. Une telle collection ne peut que susciter les passions, aussi bien des amateurs d’automobiles que ceux d’art et d’histoire. Jamais plus un tel trésor ne sera exhumé, dans le monde ! »

Bugatti, Hispano-Suiza, Talbot-Lago, Panhard-Levassor, Maserati, Ferrari, Delahaye, Delage…toutes ces marques mythiques sont représentées dans cet ensemble retrouvé par l’équipe du département automobiles de la maison de vente Artcurial, Matthieu Lamoure et Pierre Novikoff. La plupart sont signées par les carrossiers les plus illustres comme Million-Guiet, Chapron, Saoutchik, avec la présence de plusieurs Talbot Lago T26 dont un rarissime Grand Sport Aérodynamique et un extravagant Cabriolet ex-Roi Farouk.

A l’abri dans un garage, les deux spécialistes découvrirent dans un bon état de conservation, une des trois Maserati A6G Gran Sport carrossée par Frua de 1956 et, sous des piles de journaux, une Ferrari 250 California châssis court, phares carénés. Elle avait été achetée neuve par le comédien Gérard Blain avant de la céder à l’acteur Alain Delon. Celui-ci a été photographié à plusieurs reprises au volant du bolide : en 1964 avec Jane Fonda sur le tournage du film ‘Les Félins’ et sur la Côte d’Azur avec Shirley Mac Laine. Ce cabriolet dessiné par Pininfarina a été construit à 37 exemplaires et perdu de vue par tous les historiens de la marque et pistée comme une chimère. Il sera convoité par les collectionneurs des grandes et historiques Ferrari.

PRÈS DE 6 M€ POUR LA SEPTIÈME EDITION DE LA VENTE AUX ENCHÈRES
« AUTOMOBILES SUR LES CHAMPS »

2 RECORDS DU MONDE POUR DES PORSCHE CLASSIQUES


Après un weekend d’exposition au sein du garage privé d’Artcurial, à l’angle des Champs-Elysées et de l’avenue Montaigne, la 7ème édition de la vente « Automobiles sur les Champs » s’est déroulée face à une salle comble. Elle a totalisé 5 951 478 € / 7 875 175 $ dont 202 501 €/ 267 955 $ pour la section Automobilia. 80 % des lots ont été vendus, et deux records du monde obtenus. Il s’agissait de la dernière vente de l’année pour Artcurial Motorcars qui totalise donc en 2014 près de 50 M€ / 66 M$ de volume de ventes en 2014, soit une augmentation de 67 % par rapport à 2013.

Autre bolide phare de la vente aux enchères, un modèle de 1961, une Jaguar MK II 3,8 L ex Pierre Soulages.
Cette magnifique berline de sport, ayant appartenu 37 ans à l’illustre peintre et graveur Pierre Soulages, spécialiste de l’usage des reflets de la couleur « noir » qu’il appela Noir-Lumière ou Outrenoir, pourrait prendre place au sein d’une collection d’un amateur de la marque ou du peintre.

 

image

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »