EDDIE MONEY nous a quittés RIP

EDDIE MONEY

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eddie Money, né le 21 mars 1949 à New York et mort le 13 septembre 20191 à Los Angeles, est un chanteur américain de rock.

Biographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
afficherCette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2019).

Edward Joseph Mahoney, né le 21 mars 1949, s’est tourné vers la musique au milieu des années 1970, après une brève carrière d’officier de police à la NYPD. Il déménage en Californie et signe en 1976 un contrat à la CBS Records avec le manager-promoteur Bill Graham.

Il sortit en 1977 son premier album, Eddie Money, et son premier tube, Two Tickets to Paradise, qui se plaça tout de suite dans le Top 40, et Baby Hold On. Suivirent les albums à succès comme Life for the TakingNo Control ou encore Can’t Hold Back, dans lesquels figurent d’autres titres majeurs tels Wanna Go BackTake Me Home Tonight (en), ou Gimme Some Water. Dans les années 1980, Eddie fut l’un des premiers artistes à utiliser MTV comme un véritable instrument de « popularisation ». Avec quelque trente clips vidéo, on peut dire qu’il n’avait pas peur du petit écran.

Cependant, sa popularité fait des bonds et varie à cette période-là. En effet, malgré son attitude positive typique, il vit comme un vrai rocker, et est victime de l’alcool et de la drogue. Mais à la suite d’une cure il devient « clean et sobre », et relance magnifiquement sa carrière en 1988 avec Nothing to Lose puis Right Here.

Désormais sorti de l’agitation de la compétition au top 50, Eddie Money se concentre dans les années 1990 sur ce qu’il aime : sa famille, la musique, ses fans. Il sort en 1999 le remarquable Ready Eddie et en 2006 Wanna Go Back, album où il reprend les titres Blues et Rythm’N’Blues qu’il aimait dans son enfance…

Musique[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
afficherCette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2019).

Eddie Money a assez marqué les années 1970-1980 aux États-Unis. Musicalement parlant, il n’a pas révolutionné le rock populaire américain. Mais comme Alice Cooper, le chanteur a pu s’appuyer trente ans durant sur une valeur sûre : sa voix remarquable, unique, reconnaissable, et inchangée. De plus c’est un bon musicien, puisqu’il touche au saxophone, à l’harmonica et au piano. Aux États-Unis, il fait encore une soixantaine de concerts par an, et étant toujours très populaire, peut compter sur un public fidèle.

Sa musique, classée Pop-FM durant une longue partie de sa carrière, a évolué dans les années 1990 en approchant une tendance plus dure, voisinant le Hard Rock. Mais son œuvre vire souvent sur le bluesjazz

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1977 – Eddie Money
  • 1978 – Life for the Taking
  • 1980 – Playing for Keeps
  • 1983 – No Control
  • 1985 – Where’s the Party
  • 1986 – Can’t Hold Back (en)
  • 1988 – Nothing to Lose
  • 1991 – Right Here
  • 1992 – Unplug It in
  • 1995 – Love and Money
  • 1997 – Shakin’ With the Money Man
  • 1999 – Ready Eddie
  • 2006 – Wanna Go Back
  • 2019 – Brand New Day

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1.  (en) Shirley Halperin« Eddie Money, ‘Two Tickets to Paradise’ Singer, Dies at 70 » [archive], sur Variety (consulté le 13 septembre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »