GREENPEACE infos

GREENPEACE

Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bateau Esperanza Greenpeace
L’Esperanza de retour en Guyane
Notre bateau l’Esperanza, l’Espy pour les intimes, fera de nouveau escale en Guyane. Au programme : exploration, avec des scientifiques du CNRS, des richesses cachées du Récif de l’Amazone.
En savoir plus
>>>>>>
Sept actions pour protéger l’Amazonie
Vous aussi, vous avez ressenti de l’impuissance en voyant la forêt amazonienne en feu ? Voici six gestes que vous pouvez accomplir pour lutter contre les flammes, à votre niveau.
Plus d'infos
>>>>>>
Trop de blabla
Que faut-il retenir du G7 ? Greenpeace a décrypté pour vous les fausses annonces du président Macron lors du sommet international organisé la semaine dernière, à Biarritz.
Lire plus
>>>>>>
Toute la vérité sur les algues vertes
D’où viennent ces algues toxiques qui prolifèrent sur les plages bretonnes ? Qui est responsable ? Indice : cherchez du côté de l’élevage industriel et des autorités publiques.
En savoir plus
En bref …
Greenpeace
Pollution sous-marine
Le Rainbow Warrior était au large du Cotentin pour dénoncer le scandale des rejets radioactifs en mer.
Voir vidéo
Greenpeace
L’enfer du quotidien
Greenpeace a rencontré et interviewé des personnes vivant à proximité d’une ferme-usine à Lescout, dans le Tarn.
Voir vidéo
Facebook Twitter Contactez-nous
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
J'agis pour l'Amazonie
Les forêts brûlent, partout dans le monde. Par leur complicité ou leur attentisme, les dirigeants du monde entier mettent en péril l’avenir de notre planète. Il est urgent d’agir : faites-le à nos côtés.

Les chiffres le montrent : la situation en Amazonie est catastrophique.Cette année, le nombre d’incendies enregistrés dans l’Amazonie brésilienne entre le 1er janvier et le 20 août a augmenté de 145 % comparé à la même période en 2018. L’agriculture industrielle est majoritairement responsable de ce désastre : son activité génère ⅔ de la déforestation en Amérique du Sud. En effet, les agro-industriels ravagent la forêt amazonienne pour y élever du bétail, mais aussi cultiver du soja qui alimente notamment nos fermes-usines.
L’arrivée au pouvoir de J. Bolsonaro au Brésil aggrave le problèmepuisqu’il a entrepris un démantèlement systématique de la politique environnementale du pays qui favorise l’augmentation des feux de forêts au profit des agro-industriels.

L’Amazonie n’est pas le seul écosystème victime de déforestation : la situation est également alarmante en Afrique et en Asie, où l’agriculture industrielle et le trafic de bois illégal ravagent chaque année des millions d’hectares de forêt.

Si la situation est si préoccupante, c’est parce que les forêts jouent un rôle essentiel pour notre planète : elles sont parmi nos remparts les plus précieux contre le changement climatique. Les préserver permet de diminuer la quantité de CO2 présente dans l’atmosphère. A l’inverse, leur destruction relâche d’importantes quantités de gaz à effet de serre qui dérèglent le climat, allongent les périodes de sécheresse… et favorisent l’apparition de nouveaux feux de forêts.

Un cercle vicieux dont il est urgent de sortir car la destruction des forêts du globe nous met toutes et tous en danger. Plus que jamais, il faut agir.

J’agis pour l’Amazonie
Le G7 qui vient de se refermer était une opportunité pour Emmanuel Macron de le faire avec des mesures concrètes. Il a d’ailleurs reconnu publiquement lundi soir que le France “a sa part de complicité” dans la situation en raison de ses importations de soja. Mais sa réponse est tombée à côté : sa proposition d’aide financière du G7- déjà refusée par Jair Bolsonaro – ne répond aucunement au problème profond et à la raison de ces incendies : l’agriculture industrielle et l’élevage intensif. Si Emmanuel Macron veut effectivement “répondre à l’appel de la forêt”, comme il l’a annoncé devant un parterre de médias, il doit prendre des mesures concrètes pour stopper la déforestation.

Face à l’attentisme de nos responsables politiques, nous devons agir : notre mobilisation collective est capitale. Rendez-vous sur notre site pour agir avec nous et faire pression sur le gouvernement.Merci pour votre engagement à nos côtés et à très bientôt,

L’équipe Greenpeace
Facebook Twitter Contactez-nous
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Une centrale nucléaire en plein cœur de Paris ? Ce n’est fort heureusement pas d’actualité. Mais la région parisienne est pourtant bel et bien concernée par les déchets nucléaires.

Il suffit de jeter un œil à notre carte des déchets nucléaires publiée il y a quelques semaines pour prendre la mesure du problème, non seulement des sites nucléaires présents en Ile-de-France mais aussi des convois de matières radioactives… dont certains passent aux portes de Paris, dans des gares RER et sur la Francilienne !

En deux clics, visionnez à quelle distance de chez vous se trouvent les sites de déchets nucléaires et quelques-uns des nombreux points de passage des convois radioactifs.

Voir la carte
Nos activistes ont dénoncé de nouveau cette situation lundi dernier en repeignant un camion de déchets nucléaires lors de son passage près des Mureaux et de Saint-Germain-en-Laye. Le convoi a poursuivi sa route jusqu’à Soulaines, dans l’Aube, en passant à proximité de Versailles, Massy, Longjumeau et Evry, entre autres…

Que faire après ce constat alarmant ? On ne compte pas rester les bras croisés : nous défendons plusieurs propositions concrètes, notamment d’arrêter le retraitement (qui ne recycle rien ou presque et génère des déchets encore plus dangereux) et de mettre un terme aux transports aussi absurdes que dangereux de plutonium et autres substances à haut risque – des questions clés pour les régions nucléarisées mais aussi pour l’Ile-de-France.

Alors qu’un débat public officiel sur les déchets nucléaires, encadré par la Commission nationale du débat public, fait étape à Saclay jeudi 27 juin, c’est plus que jamais le moment de faire entendre vos préoccupations.

Pas besoin d’être un.e expert.e pour dire ce que vous en pensez ! Cela vous concerne directement, vous et les générations futures, pour plusieurs milliers d’années.

Vous pouvez rencontrer nos militantes et militants et participer au débat public officiel organisé à Saclay, Espace Lino Ventura, jeudi 27 juin à 18h30.
Vous pouvez aussi partager nos infos et sensibiliser votre entourage sur la réalité des déchets nucléaires sur FacebookTwitter et via le hashtag #ZéroDéchetNucléaire
Les déchets nucléaires, en parler c’est déjà agir ! Il est essentiel de faire entendre la voix des citoyennes et citoyens et de ne pas laisser faire les géants du nucléaire.
Merci de votre engagement pour la planète !
Laurent, pour l’équipe Énergie de Greenpeace France.
Facebook Twitter Contactez-nous
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour,

Vous le savez, l’élevage industriel est catastrophique pour le climat, notre environnement, notre santé et nos paysans et paysannes. Mais avez-vous déjà réfléchi à l’impact de la production de certains aliments destinés à nourrir les animaux élevés en France, et notamment dans les fermes-usines ? Il est désastreux. Ils sont en partie alimentés avec du soja sud-américain, dont la production est dopée aux pesticides et aux OGM. La culture de celui-ci fait des ravages en Amérique du Sud, où elle est l’une des principales causes de destruction d’écosystèmes particulièrement précieux comme l’Amazonie, le Cerrado ou encore le Gran Chaco. Ces écosystèmes renferment des trésors de biodiversité et sont de véritables remparts face aux changements climatiques. Comme le démontre le dernier rapport de Greenpeace, ils sont détruits pour satisfaire l’appétit dévorant de l’agro-industrie, qui ne respecte pas les engagements environnementaux qu’elle avait pris. Plus que jamais, il est temps que nos gouvernements agissent contre l’élevage industriel et pour un élevage écologique.

Je rejoins le mouvement pour mettre fin à l’élevage industriel
Face à l’urgence environnementale, il faut abandonner l’élevage industriel pour protéger les forêts, le climat mais aussi notre santé. Pour cela, il est nécessaire d’adopter des régulations politiques fortes. Notre gouvernement doit agir. Vous en êtes convaincu.e ? Nous aussi. Rejoignez le mouvement que nous créons aujourd’hui pour mettre fin à l’élevage industriel et enclencher la transition écologique qui s’impose. Nous avons besoin de votre participation à nos mobilisations futures pour faire pression de la manière la plus efficace possible sur notre gouvernement !
Merci de votre mobilisation à nos côtés et à très bientôt,
Eric, pour l’équipe agriculture.
Facebook Twitter Contactez-nous
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour jean Paul

Alors que l’Esperanza poursuit sa route en Arctique, une partie de l’équipe de Greenpeace s’est rendue en Guyane avec un scientifique du CNRS spécialiste des tortues marines. En plaçant des balises GPS et des caméras sur leurs carapaces, son objectif est de mieux connaître et comprendre leur comportement afin de pouvoir mieux les protéger.

Les tortues marines sont des espèces migratrices. Certaines, comme les tortues luth, dépendent des écosystèmes de haute mer. Elles tissent un lien entre la terre et la mer. Ces écosystèmes doivent être en bonne santé pour que les tortues marines puissent survivre.

Le 8 juin célèbre chaque année la journée mondiale des océans. En plus d’agir au quotidien pour réduire votre impact sur l’océan (notamment en réduisant votre consommation de plastique, en bannissant les cosmétiques contenant des microbilles, en faisant attention à votre consommation de poissons…), vous pouvez aussi agir en ligne en interpellant les responsables politiques français sur Twitter.

  J’agis en ligne
Les États membres des Nations unies doivent se mettre d’accord sur un traité mondial de la haute mer. Nous devons faire savoir à Brune Poirson, François de Rugy et Jean-Yves Le Drian que la société civile réclament un texte ambitieux qui devra permettre de créer au moins 30% de réserves marines d’ici 2030.

Un tweet ne vous a pas suffit ? Vous pouvez continuer à les interpeller en cliquant ici et en partageant notre pétition pour la protection des océans sur Facebook. C’est la journée mondiale des océans, alors c’est le moment de vous mobiliser !

Les tortues vous disent merci et nous aussi.

A très bientôt,
Maud, pour l’équipe Océan de Greenpeace
P.S. : pour en savoir plus sur notre mission avec les tortues marines, rendez-vous sur notre compte Instagram !
Facebook Twitter Contactez-nous
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour

Les enfants scolarisés à Paris mangent globalement trop de viande dans leur cantine scolaire. C’est dangereux pour leur santé car facteur de risques de maladies cardiovasculaires et de cancer, mais aussi dévastateur pour la planète. L’élevage industriel est en effet un élément central de la crise climatique : à lui seul, il est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial.

Face à ce grave problème environnemental et sanitaire, nous avons lancé le mouvement Cantine Verte, un grand mouvement citoyen pour plus de menus végétariens et de bio dans toutes les cantines scolaires de France. Certaines villes ont déjà pris les devants, comme Lille ou Grenoble qui proposent deux menus végétariens par semaine en moyenne. Si ces villes ont déjà opéré une transition végétale des cantines scolaires, Paris peut aussi le faire. Et Paris doit être exemplaire, car il en va de la protection de notre planète et des enfants parisiens. Une campagne a été créée par des citoyen.ne.s engagé.e.s à Paris, rejoignez-la !

J’agis pour nos enfants, je rejoins le mouvement Cantine Verte à Paris
Votre action sera déterminante pour la santé de nos enfants et de notre planète : rejoignez-le mouvement, signez la pétition pour plus de repas végétariens dans les cantines scolaires parisiennes !
Merci et à très vite,
Eric pour l’équipe Cantine Verte
Facebook Twitter Contactez-nous
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Où sont cachés les déchets nucléaires
Ça se passe près de chez vous !
Pas besoin de vivre au pied d’une centrale nucléaire pour être concerné.e par les déchets nucléaires : près d’un million de mètres cubes de déchets radioactifs, générés par l’industrie électronucléaire, s’entassent aujourd’hui aux quatre coins de France. Que ce soit pour leur entreposage ou leur transport sur des routes et voies ferrées très fréquentées, ça se passe près de chez vous ! Découvrez où sur notre carte interactive.
Greenpeace
>>>>>>
Climat : la mobilisation continue
Grèves, marches, blocages, et maintenant avancée juridique dans l’Affaire du Siècle, le recours en justice intenté contre l’État français pour inaction climatique par quatre ONG dont Greenpeace…
Greenpeace
>>>>>>
Péril en la demeure nature
Un million d’espèces sont menacées d’extinction à brève échéance, sur Terre comme en mer… C’est le constat alarmant du dernier rapport d’un groupe international d’experts de l’ONU.
Greenpeace
>>>>>>
Retour en Arctique
Dans le cadre de son expédition du pôle Nord au pôle Sud, Greenpeace retourne en Arctique avec une équipe de scientifiques. L’occasion de revenir sur sept ans de campagne et d’avancées pour protéger cette région fragile.
Greenpeace
En bref …
Greenpeace
LE LIVRE DU MOIS
Conseil lecture
En panne d’idées pour défendre la planète ? Voilà un manuel pour agir, signé par le directeur de Greenpeace France.
Greenpeace
Greenpeace
CAMPAGNE
#FuckHumans
Greenpeace Danemark a signé une campagne… impolie, où les animaux ont un message à nous faire passer.
Greenpeace
Facebook Twitter Contactez-nous
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour jean Paul,

Les eaux glacées de l’Arctique entourent l’Esperanza et l’Arctic Sunrise. Pourtant, cette année encore, l’Arctique a connu des records de chaleur, atteignant plus de 30°C près du cercle polaire.

L’océan Arctique est un écosystème très fragile. Le réchauffement des océans, la fonte des glaces et l’acidification des eaux ont des impacts terribles sur la biodiversité de la région. Cela fait déjà plusieurs années que nous faisons campagne pour la création d’une réserve marine dans l’océan Arctique, et de nombreuses étapes ont été franchies.

Aujourd’hui, nous retournons dans la région avec des scientifiques. Ils effectuent des recherches permettant de mieux comprendre les impacts des dérèglements climatiques sur les écosystèmes marins de l’océan Arctique.

Lire l’article
Comme vous le savez, les États membres des Nations unies négocient un traité sur la haute mer. Ce texte doit permettre de préserver tous les écosystèmes marins. Avec cette expédition, de l’Arctique à l’Antarctique, nous voulons attirer l’attention des responsables politiques sur les menaces qui pèsent sur les océans. Plus de 480 000 personnes dans le monde ont déjà signé notre pétition. Et vous ?
Merci pour votre soutien et à très bientôt.
Maud, pour l’équipe Océans de Greenpeace
P.S. : pour ne rien rater d’une des plus grandes expéditions jamais organisées par Greenpeace, vous pouvez aussi nous suivre sur Instagram.
Facebook Twitter Contactez-nous
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour jean Paul,

Vous vous êtes mobilisé-e à nos côtés en signant la pétition nationale pour moins de viande et plus de bio dans les cantines, et nous vous en remercions encore. Aujourd’hui, nous voulons aller plus loin et vous donner toutes les clés pour que vous meniez campagne dans votre ville pour plus de menus végétariens et de bio dans les cantines !

L’idée : constituer un vaste mouvement Cantine Verte à l’échelle de toute la France, pour que des centaines de citoyens et citoyennes portent des initiatives visant à rendre les cantines près de chez eux plus respectueuses de l’environnement et de la santé.

Très concrètement, nous vous invitons à vous rendre dès aujourd’hui sur la plateforme cantineverte.fr, sur laquelle vous pourrez créer simplement et rapidement une pétition localisée dans votre villeet lancer ainsi votre propre campagne locale. Pas d’inquiétude pour la rédaction, la plateforme propose un texte générique que vous n’aurez plus qu’à adapter à votre contexte local. Vous pourrez aussi y télécharger un guide de mobilisation pour vous aider à mener campagne de la meilleure façon possible.

Je rejoins le mouvement Cantine Verte !
Vous ne souhaitez pas lancer de campagne près chez vous ? Nous vous invitons tout de même à consulter la plateforme : une pétition peut déjà avoir été lancée dans votre commune et les personnes en étant à l’origine auront besoin de votre soutien !

Votre action est essentielle au déroulement de cette aventure qui peut aboutir à des avancées très concrètes pour la santé de nos enfants mais aussi de notre planète. Alors plus que jamais, nous comptons sur vous !

Merci et à très vite,

Eric, pour l’équipe Cantine Verte
Facebook Twitter Contactez-nous
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Pour eux, la forêt n’est pas une marchandise : c’est la vie
Les peuples autochtones du Brésil ont manifesté toute la semaine dernière dans le cœur de la capitale, Brasilia. Avec l’arrivée au pouvoir de J. Bolsonaro, leurs droits et les forêts brésiliennes sont en effet plus menacés que jamais. Nous devons les soutenir, car ces peuples sont aussi les gardiens protecteurs de la forêt. Or si nous perdons nos forêts, nous perdrons aussi la lutte contre les changements climatiques.
Greenpeace
>>>>>>
Des réserves marines, pour quoi faire ?
Pour protéger nos océans, Greenpeace demande la création d’un vaste réseau de réserves marines. Découvrez 4 exemples qui prouvent l’efficacité de ces parcs naturels en pleine mer. 
Greenpeace
>>>>>>
Vous aussi, vous avez votre mot à dire
Jusqu’en septembre se tient un débat public sur les déchets nucléaires : l’occasion de se saisir d’un sujet grave qui nous concerne toutes et tous.
Greenpeace
>>>>>>
Le géant Monsanto condamné
11 200. C’est le nombre de procédures judiciaires en cours contre le géant de l’agrochimie. En France et aux États-Unis, la justice vient de donner raison aux victimes de ses produits toxiques.
Greenpeace
En bref …
Greenpeace
LA VIDÉO DU MOIS
Ce n’est pas un jeu
Quelques degrés de plus et ça change toute l’histoire… Tu le sais bien, Jon Snow…
Greenpeace
Greenpeace
ALERTE
Pollution de l’air
Après Greenpeace, c’est au tour de l’Unicef d’épingler la France : trois enfants sur quatre respirent un air toxique dans l’Hexagone.
Greenpeace
Facebook Twitter Contactez-nous
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour jean Paul,

Dérèglements climatiques, pollution plastique, extraction minière, surpêche… Les menaces qui pèsent sur les océans sont chaque jour plus nombreuses.

Pourtant, les océans produisent la moitié de l’oxygène que nous respirons, et nourrissent des milliards de personnes. Parce qu’ils sont de véritables aspirateurs à carbone, ils sont aussi l’un de nos meilleurs remparts face aux changements climatiques. Notre survie est liée à celle des océans. Tout simplement.

Heureusement, il y a une lueur d’espoir pour eux. Des scientifiques ont élaboré un plan de sauvetage pour les océans et nous allons tout faire pour qu’il puisse s’appliquer. Vous en êtes ?

Rejoignez notre campagne
C’est un plan de sauvetage simple et audacieux : nous voulons couvrir la planète de réserves marines, en mettant à l’abri des assauts des industriels au moins 30% des océans d’ici à 2030. Mais voilà le problème : actuellement, il n’existe aucun moyen de créer des réserves marines en dehors des eaux territoriales. Avant cela, les États doivent se mettre d’accord sur les règles qui régissent cette protection : c’est tout l’objet des négociations des Nations unies sur le traité sur la haute mer.

En plus d’influencer les négociations autant qu’elles le pourront, des équipes de Greenpeace vont partir en mer pour un long voyage, du pôle Nord au pôle Sud, et qui les conduira de nouveau près du Récif de l’Amazone. Nous dénoncerons toutes les menaces qui pèsent sur les océans. Le gouvernement français, qui participe aux négociations onusiennes, doit s’engager pour un traité ambitieux qui nous permettra de mettre en oeuvre notre plan. Soutenez-nous en nous aidant à leur mettre la pression :

Signez la pétition
À très bientôt,
Maud, pour l’équipe Océans de Greenpeace
PS: Vous recevez cet email car vous avez signé une pétition sur les océans et que vous êtes inscrit.e à la newsletter spéciale consacrée à cette expédition. Si vous ne souhaitez pas recevoir d’information sur cette expédition, vous pouvez vous désinscrire en cliquant ici.
Facebook Twitter Contactez-nous
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour jean Paul,

Cette année, le groupe Total est rentré bredouille de ses explorations pétrolières près de la partie guyanaise du Récif de l’Amazone. Au Brésil, ses projets sont également tombés à l’eau. Maintenant, nous devons nous assurer que toute cette zone (de la Guyane au Brésil, et jusqu’en haute mer) sera définitivement protégée.

Nous publions aujourd’hui un rapport qui explique qu’il est indispensable de protéger au moins 30% des océans d’ici à 2030pour garantir des océans en bonne santé au niveau mondial. Il est nécessaire de créer un vaste réseau de réserves marines interconnectées pour augmenter leur résilience et les garder comme allié de choix pour faire face aux dérèglements climatiques.

Lire l’article
Très prochainement, nous vous dévoilerons notre plan pour mettre en lumière et dénoncer les menaces qui pèsent sur les océans. Nous aurons besoin de vous. Alors restez tout près et vous en saurez plus dès la semaine prochaine : rendez-vous sur notre compte Instagram !

À très bientôt,

Maud, pour l’équipe Océans de Greenpeace
P.S : en tant que signataire de la pétition pour sauver le Récif de l’Amazone, vous continuerez de recevoir des nouvelles de nos prochaines missions, à terre et en mer. Si vous souhaitez vous désabonner, cliquez ici.
Facebook Twitter Contactez-nous
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Action contre la pollution de l’air
À Lyon, on ne voit pas le bout du tunnel ! La ville suffoque et les élu-es tardent à prendre des mesures efficaces : nos activistes ont réalisé un graff géant, sur le tunnel de la Croix-Rousse, pour dénoncer le manque de courage politique. 
Greenpeace
>>>>>>
La mobilisation climat hausse le ton
Des milliers de personnes sont descendues dans la rue pour demander une politique climatique ambitieuse, mais le gouvernement fait la sourde oreille. Faisons-nous entendre ! 
Greenpeace
>>>>>>
Tablons sur nos paysan-nes !
« Je suis assez fière de laisser à mes enfants une terre qui sera propre. » Maud est paysanne boulangère, et sa démarche prouve que les alternatives à l’agriculture intensive existent et fonctionnent !
Greenpeace
>>>>>>
Fukushima, huit ans après
Travail sous-payé et non protégé pour décontaminer les zones radioactives, mépris des risques sanitaires et des recommandations internationales : la crise sanitaire et humaine qui frappe le Japon est loin d’être terminée.
Greenpeace
En bref …
Greenpeace
LE BON PLAN
8 astuces pour réduire sa conso d’électricité
À vous de jouer pour réduire votre consommation et votre facture d’électricité !
Greenpeace
Greenpeace
L’INFO DÉCALÉE
Les frites n’ont plus la patate
Les frites rétrécissent… Découvrez pourquoi.
Greenpeace
Facebook Twitter Contactez-nous
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour jean Paul,

Le puits est sec. Je répète : le puits est sec.

Total, qui effectuait des forages exploratoires au large de la Guyane et près du Récif de l’Amazone, n’a pas trouvé de pétrole.Nous nous réjouissons de cette nouvelle ! Cette frontière du pétrole ne sera finalement pas ouverte. La loi hydrocarbure votée fin 2017 ne permet plus de commencer de nouveaux forages exploratoires sur le territoire français. C’est donc bel et bien terminé pour les projets de Total en Guyane.

Partagez la nouvelle sur les réseaux sociaux :

Sur Facebook
Sur Twitter
Le Récif de l’Amazone est un écosystème unique qui s’étend de la Guyane jusqu’au Brésil. Il est d’une pertinence écologique immense. Même si la partie guyanaise du récif semble désormais être hors de danger face à la menace pétrolière, c’est en réalité toute la zone qui doit être définitivement protégée. En effet, au Brésil, 2000 blocs pétroliers (à terre et en mer) vont être mis en vente. Certains se trouvent près du Récif de l’Amazone.

Afin de protéger efficacement les océans, nous avons besoin d’outils juridiques ambitieux qui permettent aussi de protéger la haute mer en créant un vaste réseau de zones marines protégées. C’est pourquoi nous nous mobiliserons toute l’année sur le terrain et dans les couloirs onusiens pour porter haut et fort la nécessité d’aboutir à un traité international de la haute mer ambitieux. A suivre …

Merci pour votre soutien.
A très bientôt,

Maud,
pour l’équipe Océans de Greenpeace
Facebook Twitter Contactez-nous

 

Si ce courrier ne s’affiche pas correctement, cliquez ici.
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour,

Techniques destructrices, prises accessoires, utilisation de dispositifs de concentration de poissons (DCP), subventions accordées par l’Union européenne à de riches armateurs … Le mardi 5 février, l’émission Cash Investigation, avec la contribution de Greenpeace, diffusait une enquête approfondie sur les ravages de la surpêche du thon albacore et du thon rouge, dénonçant notamment les agissements obscurs d’industriels obsédés par la rentabilité. Si vous avez manqué l’émission, vous pouvez visionner le replay sur ce lien.

Pendant plusieurs années, Greenpeace a farouchement dénoncé cette industrie dévastatrice.

Pêche illégale du thon rouge par quelques barons du secteur ayant quasiment conduit à sa disparition en Méditerranée.
Surpêche du thon tropical par les flottes industrielles entraînant la mort de dizaines de milliers de requins et de thons juvénileschaque année.
Accaparement des droits de pêche par une poignée d’exploitants au détriment des pêcheurs artisans.

Nous avons enquêté sur le terrain, documenté ces agissements et leurs conséquences, et mis les responsables sous les projecteurs.

Si, comme nous, la mise en lumière de ces pratiques inacceptables vous semble essentielle pour protéger la biodiversité marine de la prédation opérée par certaines entreprises, aidez-nous à poursuivre notre travail de campagne et d’investigation.

Je soutiens le travail d’investigation de Greenpeace
En effet, ce travail ne pourrait pas voir le jour sans vous et votre soutien financier.

Nos ressources proviennent à 100% de vos dons, et nous refusons toute contribution financière de la part d’entreprises ou subvention d’État.

Merci d’avance,

L’équipe Océans de Greenpeace France.
Facebook Twitter Contactez-nous
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Avec la jeunesse, pour le climat !
Partout dans le monde des jeunes se lèvent pour le climat. En France, Greenpeace soutient les grèves du vendredi, qui prennent de plus en plus d’ampleur. Le point culminant ? Ce sera le 15 mars à la veille des grandes marches climat organisées partout en France le 16 mars ! 
Greenpeace
>>>>>>
Rendez-vous au tribunal !
Le gouvernement a rejeté la demande préalable portée par les 4 organisations, dont Greenpeace, qui ont lancé en décembre ce recours en justice pour inaction climatique de l’Etat. Et maintenant ? 
Greenpeace
>>>>>>
Embarquez dans l’aventure Greenpeace
Le 13 mars sortira en librairie le livre de nos 40 ans d’actions en France, préfacé par Edwy Plenel. En exclusivité, pré-commandez votre exemplaire avant le 1er mars à 10h.
Greenpeace
>>>>>>
Des Chambres fermées à double tour
Déficit démocratique, élu-es du syndicat majoritaire adeptes du double discours, incapacité à endiguer une crise sans précédent… Les Chambres d’agriculture ont besoin d’un coup de peinture.
Greenpeace
En bref …
Greenpeace
LA VIDÉO CHOC
Un accident au Brésil ? Non, un crime.
La rupture du barrage de Brumadinho comme vous ne l’avez jamais vue.
Greenpeace
Greenpeace
LE BON PLAN
Mieux que Netflix, il y a ImagoTV !
Bienvenue sur la 1ere plateforme dédiée à l’éveil des consciences.
Greenpeace
Facebook Twitter Contactez-nous

 

Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour,

Le 13 mars sortira en librairie le livre de nos 40 ans d’actions en France, Greenpeace France, une histoire d’engagements, publié par la maison d’édition Les liens qui libèrent et préfacé par Edwy Plenel. De la création par une poignée d’activistes en 1977 à l’ONG que vous connaissez aujourd’hui, le chemin parcouru est immense.

Découvrez-le en avant-première en commandant l’un des 3000 exemplaires dédicacés avant le 28 février.

Je pré-commande le livre
Ce beau livre de près de 300 pages regroupe des dizaines de témoignages, d’anecdotes, d’archives et de photos inédites. Écrit par le journaliste David Eloy, ce récit vivant et passionné décrit l’engagement pour la cause environnementale, en partant du vécu de celles et ceux qui ont participé à écrire cette histoire. Il vous propose de découvrir leurs histoires, de partager leurs coups d’éclat comme leurs déconvenues.

Parcourir l’histoire de Greenpeace en France, c’est aussi revisiter l’histoire contemporaine à l’aune des enjeux écologistes qui paraissent aujourd’hui aussi incontournables qu’ils étaient émergents il y a quarante ans.

Nous vous proposons d’acheter en avant-première une édition limitée du livre au tarif de 22 €, frais de port inclus1, jusqu’au 28 février. Votre exemplaire vous parviendra avant le 13 mars et sera dédicacé par Jean-François Julliard, directeur de Greenpeace France.

Cette offre est réservée aux 3000 premiers exemplaires commandés.

Je pré-commande le livre
Bonne lecture et à bientôt,
Laurence, pour Greenpeace France
1 Pour des raisons logistiques, cette offre ne s’applique qu’en France métropolitaine.
Facebook Twitter Contactez-nous
Facebook Twitter YouTube Instagram
Découvrez le premier numéro de la newsletter !
Chaque mois, un condensé du meilleur des infos à ne pas manquer… Pour ne pas surcharger vos boîtes mail !
Climat : mobilisation générale contre l’inaction
Les rapports climatiques alarmistes se succèdent mais le gouvernement continue de regarder ailleurs. Les citoyen-nes ont décidé de prendre les choses en main, de demander des comptes à l’État et de se mobiliser… dans la rue mais aussi devant les tribunaux !
Greenpeace
Greenpeace
Et le gagnant est…
Pendant 15 jours, 15 films sur l’environnement étaient proposés en accès libre sur le site du festival. Au total, ils ont réuni près de 105 000 vues. Mais qui a remporté le Prix du Public ?
Greenpeace
Greenpeace
Que faire quand la baignoire déborde ?
Logiquement, il faut commencer par fermer le robinet. L’industrie nucléaire, elle, continue à produire des déchets radioactifs. À l’usine de retraitement de la Hague, c’est l’inondation…
Greenpeace
Greenpeace
Tango toxique
Des compagnies pétrolières, dont Total, auraient déversé des résidus de forage hautement toxiques dans des décharges sauvages à ciel ouvert, en Argentine. Greenpeace a enquêté en Patagonie.
Greenpeace
En bref …
Greenpeace
VIDÉO DE L’ANNÉE
2018 en 1 minute
Pour bien commencer 2019, revivez toutes les actions majeures de l’année passée !
Greenpeace
Greenpeace
LA QUESTION DU MOIS
Qui suis-je ?
Faite de plus de 1800 milliards de morceaux de plastique, je pèse plus de 80 000 tonnes et il est impossible de me nettoyer.
Greenpeace
Greenpeace
LE RENDEZ-VOUS
Le lundi, c’est raviolis
Mais végétariens bien sûr ! Se passer de viande un jour par semaine, c’est facile et bon pour la santé et la planète.
Greenpeace
L’équipe de Greenpeace France
Facebook Twitter Contactez-nous
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour,

Avec 15 films documentaires en accès libre sur le site du Greenpeace Film Festival pendant 15 jours, on ne peut que vous conseiller de réserver vos soirées : vous pouvez dès maintenant visionner les films et voter pour votre préféré parmi la sélection 2019. Véritable tour d’horizon des défis environnementaux auxquels nous devons faire face, le festival s’adresse à toutes celles et ceux qui veulent mieux comprendre les enjeux liés à l’environnement en faisant la part belle aux solutions concrètes et aux initiatives citoyennes mises en œuvre partout dans le monde.

Cette année, les films abordent différentes thématiques liées à l’environnement : le climat, l’alimentation, l’agriculture, la surconsommation, la déforestation mais aussi des sujets moins connus comme l’accaparement des terres ou la financiarisation de la nature.

Je découvre la sélection
Et le jury, c’est vous ! A l’issue du festival, deux prix seront décernés : le Prix du Public récompensera le film ayant reçu le plus de votes, et le Prix Coup de cœur celui qui aura comptabilisé le plus de vues.

Ni culpabilisant, ni alarmiste, le festival s’adresse à toutes celles et ceux qui veulent mieux comprendre les enjeux environnementaux en les encourageant à adopter des gestes simples pour la planète et à soutenir des initiatives qui permettront de construire un futur viable. Chaque film est accompagné de conseils, astuces, chiffres-clés et informations pratiques pour ne plus seulement regarder son écran, et passer à l’action.

Après une première édition réussie qui a séduit plus de 180 000 spectateurs, réuni plus de 30 000 votes et donné lieu à des projections du film lauréat Empathie dans 18 villes en France, cette année encore, les films récompensés par vos votes et vos visionnages seront ensuite diffusés dans plusieurs villes françaises. Ces événements seront l’occasion d’organiser des rencontres et des débats sur la thématique du documentaire.

Le Greenpeace Film Festival, 100% en ligne, dépasse les frontières : tous les films sont disponibles en langue originale et en versions française et anglaise. Ils sont ainsi accessibles par un large public, partout dans le monde. Alors n’hésitez pas, parlez-en autour de vous, et invitez vos proches pour visionner ensemble le(s) film(s) de votre choix.

Bon(s) film(s) !

Selyne pour l’équipe Climat de Greenpeace France
Facebook Twitter Contactez-nous
Si ce courrier ne s’affiche pas correctement, cliquez ici.
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour,

Le 18 décembre dernier, nous avons lancé avec trois autres organisations – Notre affaire à tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme et Oxfam France – la première étape d’un recours en justice contre l’État français pour inaction face aux changements climatiques.

Parce que les petits pas pour le climat ne seront pas suffisants pour rester sous la barre des 1,5°C de hausse des températures, parce qu’il est insupportable que les États à la COP24 prêtent plus l’oreille aux intérêts des industriels qu’aux attentes des populations, parce qu’une transition écologique et juste socialement ne peut plus attendre.

Cette initiative a connu en quelques jours un retentissement sans précédent :

-> En moins de 48h, plus d’un million de personnes se sont mobilisées pour soutenir ce recours en justice.
-> En trois jours, l’appel a récolté le plus grand nombre de signatures en ligne en France, toutes causes confondues.

Si ce n’est déjà fait, soutenez cette mobilisation sans précédent.

Je soutiens le recours
Et pour aller plus loin, retrouvez sur le site les fondements juridiquesde ce recours, découvrez comment d’autres initiatives ont porté leurs fruits dans d’autres pays et, à l’occasion de cette nouvelle année, parlez-en à vos proches, relayez autour de vous !

Ensemble, nous sommes désormais une force immense. Nous ne lâcherons rien tant que le gouvernement n’aura pas répondu de façon convaincante à notre détermination, renforcée comme jamais par votre voix et celle des bientôt 2 millions de personnes qui nous ont déjà rejoints.

Merci d’avance pour votre confiance.
Excellente année à toutes et à tous sous le signe de notre engagement commun pour protéger la planète et le climat.

Selyne pour l’équipe Climat de Greenpeace France
Facebook Twitter Contactez-nous
Ce courriel a été envoyé à l’adresse jeanpaulbellangerbel7infos@gmail.com
Pour ne plus recevoir d’email de Greenpeace, désabonnez-vous ici.
Contactez-nous
Greenpeace
© Greenpeace France 2019
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour,

Il vous reste seulement 3 jours pour faire un don qui sera déductible à 66% de vos impôts.

Dérèglements climatiques, agriculture industrielle dévastatrice, déforestation, protection des océans, sortie du nucléaire : le soutien de nos adhérents est vital pour permettre à l’association de mener ses missions pour la défense de l’environnement dans le monde entier.

100% de nos ressources proviennent de particuliers comme vous, Elles nous permettent d’agir et d’être totalement indépendants des pouvoirs politiques et économiques.

Faire un don
Il est important de rappeler que si vous êtes imposable, 66% de vos dons à Greenpeace sont déductibles de vos impôts, dans la limite de 20% de vos revenus imposables.

Et, bonne nouvelle : le passage au prélèvement à la source ne modifie pas la déduction d’impôt liée aux dons à Greenpeace !

Pour bénéficier de cette déduction sur vos impôts sur le revenu 2018 et agir utilement pour la planète, il vous reste 3 jours, jusqu’au 31 décembre pour nous accorder votre soutien.

Par avance merci,

L’équipe Greenpeace
Facebook Twitter Contactez-nous
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour jean Paul,

Bravo et merci. En 2018, votre engagement à nos côtés a eu un impact considérable sur la planète.

CES VICTOIRES SONT LES VÔTRES :

→ Au Brésil, le récif de l’Amazone est définitivement sauvé des projets de forage pétrolier de Total.

→ Wilmar, le plus gros négociant mondial d’huile de palme publie un plan d’action encourageant contre la déforestation.

→ Un repas végétarien hebdomadaire va être introduit dans les cantines scolaires en France.

→ La suppression du soutien fiscal aux agrocarburants à base d’huile de palme, à compter de janvier 2020.

C’est vous qui avez permis la diffusion de nos pétitions et la sensibilisation des citoyennes et des citoyens à ces enjeux environnementaux. C’est vous qui avez permis de rendre visible les actions et les enquêtes que nous avons publiées, qui ont poussé ces acteurs à s’engager !

Plus que des mots, découvrez votre impact pour la planète en images, et soutenez les actions de Greenpeace pour 2019.

Pour symboliser votre engagement à nos côtés, vous recevrez votre carte d’adhérent-e Greenpeace !

Commençons l’année ensemble avec détermination, pour de nouvelles victoires pour la planète et ses habitant-e-s !
L’équipe Greenpeace
Facebook Twitter Contactez-nous
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour,

Ces derniers mois, vous avez été plus de 1,3 million à vous mobiliser partout dans le monde pour dénoncer les biscuits Oreo fourrés à la déforestation.

Mondelez, fabricant des biscuits Oreo, achète une grande partie de son huile de palme à Wilmar – plus gros négociant en huile de palme au monde, incapable de faire la démonstration que son huile n’est pas issue de la déforestation.

Cette semaine, grâce à la campagne de Greenpeace et à la force de votre mobilisation, Wilmar a publié un plan d’action détaillé visant à :

Cartographier tous ses fournisseurs d’huile de palme
Surveiller les plantations de ses fournisseurs par satellite
Suspendre immédiatement tout fournisseur pris en flagrant délit de destruction de forêts

S’il est correctement mis en œuvre, ce plan constituera une avancée majeure dans la lutte contre la déforestation car les producteurs d’huile de palme ne pourront plus cacher la déforestation dont ils sont responsables.

Partager la bonne nouvelle
Il y a quelques mois, nous avons pointé Wilmar du doigt et démontré que l’entreprise inonde le marché d’huile de palme contaminée par la déforestation Des dizaines de fresques et de collages sont apparus dans 20 grandes villes du monde entier, des activistes ont occupé une raffinerie d’huile de palme appartenant à Wilmar et d’autres activistes ont abordé par deux fois un navire cargotransportant de l’huile de palme de Wilmar .

Par la suite, nous avons ciblé un des plus gros clients de Wilmar : le géant de l’agroalimentaire Mondelez, qui fabrique notamment les biscuits Oreo. Pas moins de 120 groupes de bénévoles se sont mobilisés sur le terrainune usine de Mondelez a été bloquée en Italieet Greenpeace a rendu visite aux quartiers généraux de l’entreprise en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis !

Nous avons demandé à Mondelez de rompre ses liens commerciaux avec Wilmar. Mondelez et d’autres grandes marques ont ensuite fait peser une grande pression sur Wilmar. En entendant ces demandes et en voyant plus d’un million de personnes l’interpeller directement, l’entreprise Wilmar a compris qu’elle ne pouvait plus continuer à nous ignorer.

Partager la bonne nouvelle
sur Twitter
Nous ne nous arrêterons pas là. Greenpeace sera au rendez-vous pour veiller à ce que Wilmar agisse concrètement et efficacement. Si Wilmar ne respecte pas ses engagements à la lettre, nous n’hésiterons pas à réagir. Nous ne nous arrêterons pas tant que toutes les forêts tropicales ne seront pas complètement protégées.

Merci d’avoir participé à cette campagne pour la protection des forêts tropicales à nos côtés. Sans vous, tout ceci n’aurait tout simplement jamais eu lieu.

Merci,

L’équipe Forêts de Greenpeace France.
Facebook Twitter Contactez-nous
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Noël approche. Pour son nounours, une petite fille est bien décidée à confectionner de ses mains un cadeau pas comme les autres. Mais pourquoi paraît-elle si préoccupée ?

Découvrez “Un cadeau pas commes les autres”

En cette période de fin d’année, nous avons plus que jamais besoin de votre soutien pour cette campagne !
Je soutiens Greenpeace
Merci d’avance,
L’équipe Greenpeace.
Facebook Twitter Contactez-nous
Ce courriel a été envoyé à l’adresse jeanpaulbellangerbel7infos@gmail.com
Pour ne plus recevoir d’email de Greenpeace, désabonnez-vous ici.
Contactez-nous
Greenpeace
© Greenpeace France 2018
e courrier ne s’affiche pas correctement, cliquez ici.
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour jean Paul,

Je ne trouve pas les mots. L’agence environnementale brésilienne (Ibama) vient d’annoncer sa décision finale : elle rejette la demande de Total de forage pétrolier à l’embouchure de l’Amazone !

C’est une décision historique à laquelle vous avez directement contribué, aux côtés de plus de deux millions de personnes mobilisées dans le monde pour sauver le Récif de l’Amazone.

A vous toutes et tous : merci de votre soutien et bravo !

Ensemble, nous avons réussi à construire un mouvement mondial d’une grande diversité et d’une grande force : des scientifiques aux représentant-es de communautés locales, des célébrités aux activistes, de Rio à Paris, nous avons montré qu’il est possible de contrer des projets néfastes pour l’environnement, même face à une entreprise puissante comme Total.

Cette victoire n’est évidemment qu’une étape : nous devons rester vigilant-es pour protéger le Récif de l’Amazone non seulement au Brésil mais aussi en Guyane où il reste sous la menace d’autres projets de forage. Nous devons également continuer à faire grandir ce formidable mouvement pour en finir avec l’ère du pétrole.

Pour mener à bien nos missions, votre soutien nous est indispensable. C’est uniquement grâce aux dons de citoyens comme vous que nous sommes financés, pour garder 100 % de liberté de parole et d’action, à tout moment !

Je soutiens Greenpeace
Merci encore de votre engagement qui a rendu possible cette victoire et qui permettra d’autres réussites au Brésil, en Guyane et ailleurs !
Au nom de toute l’équipe Océans de Greenpeace France,
Edina, chargée de campagne Océans.
Facebook Twitter Contactez-nous
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour,

Ce matin, six activistes de Greenpeace ont été arrêté·e·s par le capitaine d’un cargo géant alors qu’ils l’abordaient : ce bateau transporte de l’huile de palme de Wilmar International.

Wilmar, le plus gros négociant d’huile de palme au monde, s’approvisionne toujours auprès de producteurs responsables de déforestation. Les activistes protestaient pacifiquement contre la destruction des forêts tropicales, comme le font depuis ce matin les militant-e-s de Greenpeace dans 26 villes en France.

En Indonésie, la déforestation se poursuit à un rythme alarmant.Cette déforestation est due principalement à la création de plantations de palmiers à huile, toujours plus nombreuses. L’huile de palme récoltée est ensuite utilisée pour nombre de produits quotidiens comme les biscuits, le chocolat et le shampoing.

Une récente enquête de Greenpeace révèle qu’une grande partie de l’huile de palme utilisée par Mondelez, le fabricant des biscuits Oreo, est produite par des entreprises qui détruisent la forêt et ravagent l’habitat des orang-outans, les poussant toujours plus près de l’extinction.

Mondelez doit couper les ponts avec la déforestation et rompre ses relations commerciales avec Wilmar jusqu’à ce que ce dernier prouve que son huile de palme n’est pas liée à la destruction de la forêt. Merci de vous être mobilisé·e·s en signant la pétition adressée à Oréo ! Pour aller plus loin, joignez vous aux activistes et aux bénévoles de Greenpeace en envoyant votre propre message vidéo à Oreo !

Je crée ma propre vidéo
Ces prochains jours, nous vous proposerons d’autres façons de vous mobiliser et d’interpeller Oreo.

Merci d’agir à nos côtés,

L’équipe Forêts de Greenpeace France
Facebook Twitter Contactez-nous
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour jean paul,

Ces 16 dernières années, 100 000 orang-outans de Bornéo, en Indonésie, ont disparu. Les entreprises du secteur de l’huile de palme sont en train de détruire leur habitat, et si nous ne faisons rien, ils pourraient disparaître pour toujours.

Il est possible de produire de l’huile de palme sans détruire les forêts tropicales. Malgré cela, le groupe Mondelez, qui fabrique les biscuits Oreo, continue à faire passer ses profits avant le sort des forêts d’Indonésie : il achète de l’huile de palme à Wilmar, géant du négoce de l’huile de palme incapable de garantir que son huile de palme n’est pas liée à de la déforestation.

Joignez-vous à nous pour demander au fabricant des biscuits Oreo de cesser d’utiliser l’huile de palme de Wilmar, avant qu’il ne soit trop tard.

Signer la pétition
Ces deux dernières années, 25 000 hectares de forêts qui abritaient des orang-outans ont été détruits par des entreprises qui fournissent de l’huile de palme à Mondelez.

Il y a bientôt 10 ans, Mondelez avait pourtant promis de nettoyer ses chaînes d’approvisionnement en coupant les ponts avec la destruction des forêts tropicales et les violations de droits humains.

Mais l’entreprise utilise toujours une huile de palme issue de la déforestation. Chaque jour, plus de 110 millions de biscuits Oreo sont produits dans le monde : cela doit cesser.

Signez la pétition pour demander à Oreo de couper ses relations avec Wilmar et de cesser de produire des biscuits fourrés à la déforestation !

Signer la pétition
Merci d’agir à nos côtés,
L’équipe Forêts de Greenpeace France
Facebook Twitter Contactez-nous
.
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour,

Vous l’avez peut-être vu circuler ces derniers jours : nous venons de lancer une web-série pour dénoncer les dérives de l’industrie nucléaireet inciter à se tourner vers les énergies renouvelables.

Ces trois vidéos, au ton léger et décalé, abordent des problèmes sérieux et bien réels : vieillissement dangereux des installations nucléaires, dérives budgétaires et production de déchets radioactifs dont on ne sait toujours que faire. Elles sont disponibles sur les principaux réseaux sociaux. N’hésitez pas à les partager largement :

• Facebook
• Twitter
• Youtube

Elles font suite à la publication de la première édition de notre classement des fournisseurs d’électricité, sur le site www.guide-electricite-verte.fr. Ce classement a permis de mettre en évidence le rôle toxique des plus gros fournisseurs d’électricité en France, qui recourent encore massivement au nucléaire et aux énergies fossiles. Il a aussi permis de distinguer quelques fournisseurs qui investissent exclusivement dans les énergies renouvelables et s’engagent à soutenir la production d’une électricité sans déchets nucléaires et sans gaz à effet de serre.

Si vous ne l’avez pas encore fait, vérifiez si votre fournisseur d’électricité fait partie des pires pollueurs ou s’il est vraiment vert :

VOIR LA PLACE DE MON FOURNISSEUR
Nous comptons sur vous pour continuer à faire connaître ce classement à votre entourage comme vous avez été nombreuses et nombreux à le faire depuis son lancement.

Merci de votre confiance et de votre engagement pour la transition énergétique !

Laurent, de l’équipe Energie de Greenpeace France
Facebook Twitter Contactez-nous
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour jean paul,

Nous vous écrivons aujourd’hui pour vous présenter le fruit d’un travail d’investigation mené pendant plusieurs mois par l’unité Unearthed de Greenpeace sur Bayer-Monsanto et dont les résultats sont effarants ! Lisez plutôt…

Agriculture et Liberté. C’est le nom d’un groupe d’agriculteurs français qui assurent s’être “unis pour protéger [leur] mode de vie et [leurs] moyens de subsistance” et défendre l’agriculture et la production alimentaire en France.

Propagande. En réalité, aucun agriculteur n’appartient à ce groupe. Il s’agit d’une campagne menée par Red Flag, organisation de lobby qui travaille pour Monsanto, et qui a créé ce genre d’entité dans au moins sept pays d’Europe pour “donner des informations factuelles” aux fermiers et aux citoyens afin qu’ils puissent se faire leur propre avis sur le glyphosate.

Leur mission ? Se présenter dans les salons et foires agricoles afin de vanter les bienfaits du glyphosate. Dans leur enquête, nos responsables d’investigation ont notamment retrouvé des témoignages d’hôtesses présentes dans certains de ces salons, qui affirment avoir été briefées pour distribuer des documents de “clarification de la vérité” sur le pesticide et à recueillir des signatures pour en défendre l’utilisation.

Bayer-Monsanto paierait donc un groupe de lobby pour qu’il agisse dans toute l’Europe afin de vanter les bienfaits du glyphosate, classé comme probablement cancérigène par ailleurs. Ces agissement démontrent l’avidité du groupe, prêt à empoisonner la Terre et ses habitants pour servir ses intérêts financiers.

Notre travail est uniquement rendu possible par le soutien financier de citoyens comme vous. Notre indépendance est plus que jamais vitale pour révéler de nouveaux scandales.
OUI, JE SOUTIENS
LE TRAVAIL D’INVESTIGATION
DE GREENPEACE

Un grand merci,

A très bientôt.
L’équipe investigation de Greenpeace

Ce courriel a été envoyé à l’adresse jeanpaulbellangerbel7infos@gmail.com
Pour ne plus recevoir d’email de Greenpeace, désabonnez-vous ici.
Contactez-nous
Greenpeace
’affiche pas correctement, cliquez ici.
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour,

Saviez-vous qu’un fournisseur d’électricité « verte » peut en réalité vous fournir de l’électricité issue du charbon ou du nucléaire ?

Afin de vous aider à démêler le vrai vert du faux, nous venons de lancer le premier classement des fournisseurs d’électricité, sur www.guide-electricite-verte.fr.

Vérifiez tout de suite si votre fournisseur d’électricité fait partie des pires pollueurs ou s’il est vraiment vert :

VOIR LA PLACE DE MON FOURNISSEUR
Passer à une électricité vraiment renouvelable, sans gaz à effet de serre et sans déchets nucléaires, n’a jamais été aussi facile.

Vous trouverez sur le site www.guide-electricite-verte.fr, en plus du classement, de nombreuses infos pour changer facilement de fournisseur et comprendre le fonctionnement de l’électricité en France.

Si vous avez déjà opté pour un fournisseur vraiment vert, on compte sur vous pour faire connaître ce classement à votre entourage. Nous espérons être de plus en plus nombreuses et nombreux à soutenir la transition énergétique.

Merci de votre confiance. A très bientôt !

Laurent, de l’équipe Energie de Greenpeace France
Facebook Twitter Contactez-nous
Si ce courrier ne s’affiche pas correctement, cliquez ici.
Greenpeace
Facebook Twitter YouTube Instagram
Bonjour jean paul,

Unilever, Nestlé, Colgate-Palmolive, Mondelez, L’Oréal : ces multinationales s’étaient engagées à n’acheter plus que de l’huile de palme “Zéro Déforestation”. Nos recherches montrent aujourd’hui qu’elles n’ont pas tenu leurs promesses.

Greenpeace a enquêté sur 25 gros producteurs d’huile de palme en Asie du Sud-Est. Nous avons calculé que, depuis fin 2015, ces producteurs avaient détruit plus de 130 000 hectares de forêts tropicales en Indonésie. C’est près de 13 fois la taille de Paris !Surprise : l’ensemble des 18 multinationales que nous avons passé à la loupe étaient liées à ces producteurs. Ces entreprises, vous les connaissez : chaque jour, elles inondent nos supermarchés avec leurs produits.

Nestlé et son Kit-Kat, Colgate et son dentifrice, Unilever et ses produits Dove, Mars et ses M&M’s, Procter & Gamble et son shampoing Head & Shoulders… et bien d’autres encore.

Face à l’urgence de protéger les forêts tropicales, remparts contre le changement climatique, les engagements ne suffisent plus ! Si ces multinationales achètent de l’huile de palme, elles doivent le faire auprès de producteurs capables de prouver qu’ils ne détruisent pas les forêts. Elles doivent également lâcher Wilmar, le plus grand négociant d’huile de palme du monde et qui est toujours responsable de déforestation.

Hier, 30 activistes de Greenpeace ont occupé une raffinerie géante d’huile de palme appartenant à Wilmar, en Indonésie. Ces activistes ont envoyé un message fort aux marques qui ne tiennent pas leurs engagements. L’heure est à la mobilisation : suivons l’exemple des activistes et interpellons ces marques ensemble !

J’interpelle les marques sur Twitter
Si vous n’êtes pas sur Twitter, n’hésitez pas faire suivre cet email à vos ami.e.s qui utilisent les réseaux sociaux ! Nous reviendrons vers vous en novembre pour vous proposer d’autres modes d’engagement, afin que vous puissiez vous aussi participer à la mobilisation.

Autre solution pour rappeler aux marques de laisser tomber l’huile de palme responsable de déforestation : rendez-vous sur la page Facebook de la marque de votre choix et laissez un commentaire sur le dernier post en date :

Dove Kit-Kat L'Oréal
Head & Shoulders M&M's Colgate

Mobilisons-nous pour protéger les forêts tropicales et la vie qu’elles abritent !

L’équipe Forêts de Greenpeace France
Facebook Twitter