IFAW

IFAW

ligne
Cinquante ans d’actions pour les animaux, les hommes et cette planète qui est notre maison
motionmailapp.com
Chèr(e) ami(e),

Au cours des cinquante dernières années, IFAW a été à l’avant-garde des initiatives mondiales de conservation, en créant des solutions innovantes pour aider les animaux et les hommes à cohabiter harmonieusement. En l’honneur de notre 50ème anniversaire, un donateur dévoué a décidé de doubler tous les dons jusqu’à 45 000€ au cours des cinq prochains jours !

Je fais un don aujourd’hui !
Ne manquez pas cette occasion limitée de doubler votre impactpour les animaux. Grâce à votre soutien, nous pouvons atteindre notre objectif et continuer à construire un avenir meilleur pour les animaux.

Dépêchez-vous cette offre prend fin le 18 mai.

Votre don aujourd’hui peut faire une différence : pour les animaux, les hommes et notre planète.

En vous remerciant,
Azzedine Downes

Azzedine Downes
Directeur Général d’IFAW
Partager avec vos amis Facebook   Twitter   Email
Suivez-nous
Je Fais Un Don J'aime Twitter
Ils ont besoin de vous
Chèr(e) Ami,
Tulku et le reste de son troupeau d’éléphants orphelins ont besoin d’être déplacés.
Tulku est l’un des six éléphanteaux vulnérables en convalescence dans notre organisation partenaire : la Nurserie pour éléphants du Zimbabwe (ZEN). Après des mois de soins, ils sont prêts à franchir la prochaine étape de leur voyage vers la liberté.

Pouvez-vous nous aider à les déplacer, à prendre soin d’eux dans leur nouvel habitat et à protéger des animaux partout où nous intervenons ?

Donner une chance à Tulku

La saison des pluies est terminée, et pour les éléphants, les conditions sont idéales pour trouver de la nourriture. C’est pour cela que nous avons besoin de votre aide pour les transporter dans une zone protégée de la forêt de Panda-Masuie dès que possible.

Dans leur nouvel habitat, ils apprendront vite à trouver de quoi s’alimenter, ils prendront des forces chaque jour et apprendront tout ce qu’ils doivent savoir pour survivre dans la nature… Tout ça sous l’œil attentif de la ZEN.

J’agis immédiatement

Depuis que Tulku est arrivé à la ZEN, ses soigneurs se sont relayés jour et nuit pour l’aider à se rétablir, allant même jusqu’à dormir près de lui. Grâce à la ZEN et à votre soutien, Tulku est désormais âgé de trois ans et apprend à faire confiance à son troupeau. Il est désormais prêt à franchir une nouvelle étape.

Comme vous pouvez l’imaginer, déplacer des éléphants n’est pas une mince affaire ! Heureusement, les soigneurs ont accepté de suivre et rester avec les éléphants pour réduire le stress provoqué par le changement d’environnement. Leur dévouement m’impressionne jour après jour.

C’est désormais à notre tour de nous engager pour aider ces six éléphants à se rétablir, à l’abri dans la forêt de Panda-Masuie, jusqu’au jour où ils seront prêts à retourner à la vie sauvage.

Le déplacement d’un seul éléphant coûte
3 800€. Si 787 personnes font un don de 29€, cela couvrira les dépenses nécessaires pour transporter Tulku et les cinq autres orphelins de la nurserie.

Pouvez-vous faire un don de 29€ ?

Nous vous remercions de toute l’aide que vous pourrez fournir à ces éléphanteaux orphelins et pour votre engagement à sauver des animaux.

Sincères salutations,

Azzedine
Azzedine Downes

Directeur général
P.S. Pour continuer à protéger ces éléphanteaux orphelins, nous avons aussi besoin de votre aide pour louer des terres de la forêt de Panda-Masuie, former des écogardes et travailler avec les communautés locales dans le but de protéger ces éléphanteaux. Faites un don dès aujourd’hui pour aider à déplacer ces éléphants dans un nouvel habitat paisible et pour protéger les animaux qui en ont besoin.
Il faut agir vite
Dexter
Les jours qui viennent seront cruciaux pour ces éléphanteaux orphelins. Nous venons d’achever la construction de leur nouveau boma… Il faut maintenant les déplacer pour qu’ils puissent profiter de la nourriture abondante.
Nous avons besoin de toute urgence de votre don afin d’aider ces éléphanteaux orphelins à retourner à la vie sauvage et afin d’aider des animaux dans le monde entier.
AIDEZ À SAUVER LES ÉLÉPHANTEAUX ORPHELINS ET D’AUTRES ANIMAUX
Fais un Don
Partager c’est aussi nous aider
Partagez Facebook
Partagez Twitter
Share by email
Votre don est d’une importance vitale pour l’ensemble de la mission qu’IFAW s’est donnée, pour sauver les animaux du monde de la cruauté et de l’exploitation, et il sera utilisé partout où il sera le plus utile pour soulager leurs souffrances.
Suivez-nous sur
Facebook   Twitter   Instagram   Pinterest   Youtube
Fonds international pour
la protection des animaux
14, rue Edouard Mignot, CS 30022
51100 Reims Cedex
Ce message a été envoyé à: jeanpaulbellangerbel7infos@gmail.com

Si vous ne souhaitez plus recevoir les e-mails d’IFAW, veuillez cliquer ici.

Pour toutes autres demandes contactez-nous sur info-fr@ifaw.org.

N.B. : Pour vous assurer que vous recevez encore les e-mails d’IFAW, ajoutez news@ifaw.org à votre carnet d’adresse électronique. Si vous utilisez un filtre anti-spam, affectez à cette adresse le statut “sûr” ou “de confiance”. Si vous avez une adresse AOL, Hotmail, MSN ou Yahoo, ceci est particulièrement important car nous recevons de nombreux “retours” de ces adresses électroniques.

Like on Facebook Twitter
Nous avons besoin de vous
dans l’équipe
Chèr(e) Ami,
Nous vous invitons à prendre un instant pour continuer à être informé(e) par IFAW.
Vous avez probablement entendu parler du nouveau Règlement général sur la protection des données (RGPD) de l’UE qui exige que vous renouveliez votre consentement pour rester sur notre liste de diffusion ?

Voulez-vous continuer à recevoir des e-mails de la part d’IFAW ?

Rester informé(e)

En raison de cette nouvelle réglementation, vous devez nous indiquer que vous souhaitez continuer à recevoir des informations sur le travail que fait IFAW afin de secourir et de protéger des animaux en France et dans le monde entier. Nous souhaitons vous indiquer comment vous pouvez nous aider, y compris par des actions ou des dons. Si vous ne répondez pas, nous perdrons contact.

J’espère que vous trouvez nos e-mails intéressants et utiles et que vous souhaitez continuer à recevoir des informations de notre part.

Si vous souhaitez rester sur notre liste de diffusion, n’hésitez à nous en faire part dès maintenant.

Je reste sur la liste !

Nous enverrons plusieurs e-mails afin de nous assurer que tout le monde a une chance de rester sur notre liste de diffusion. Si vous consentez à rester sur notre liste, vous ne recevrez pas d’autres demandes comme celle-ci, seulement les e-mails que vous aimez sur les animaux qui nous importent tant.

Merci pour tout ce que vous faites pour les animaux.

Celine
Céline Sissler-Bienvenu

Directrice France et Afrique francophone
Suivez-nous sur
Facebook   Twitter   Instagram   Pinterest   Youtube
Chèr(e) Ami,

Je vous ai récemment envoyé l’e-mail ci-dessous qui vous demandait de sauver un phoque de la cruauté de la chasse commerciale dans l’Atlantique, au Canada. Il est encore temps de sauver un phoque.

J’ai été là-bas à de nombreuses reprises et j’ai vu les phoques téter leur mère et jouer dans l’eau. Ça me brise le cœur de penser qu’ils vont bientôt devoir faire face aux fusils, aux gourdins et aux couteaux. Nous devons sauver tous ceux que nous pouvons.

Il n’est pas trop tard pour participer cette année. Faites un don aujourd’hui pour que nous puissions continuer à les sauver ainsi que pour tous les animaux qui ont besoin de nous.

En vous remerciant,

Sheryl
Sheryl Fink
Directrice des campagnes pour la faune sauvage, IFAW Canad
a

Je fais un don Like on Facebook Twitter
Aidez-nous à lutter
pour sauver les phoques
Chèr(e) Ami,
Imaginez un jeune phoque femelle.
Elle se laisse bercer sur un bloc de glace qui flotte dans les eaux froides du Canada. Elle se dandine ensuite sur la glace et glisse jusqu’à l’eau. Elle est si gracieuse quand elle nage et se déplace avec facilité dans les profondeurs bleutées de la mer.

La campagne de chasse commerciale aux phoques dans l’Atlantique vient juste de commencer au Canada. Pendant que vous lisez ceci, des bateaux meurtriers se dirigent vers ce phoque. Les fusils sont prêts à tirer et les couteaux sortis pour la découpe.

Mais ce phoque peut être sauvé. En fait, au fil des ans, des millions d’entre eux ont déjà été sauvés.

Ils ont échappé aux tirs et aux matraques qui les auraient tués, mais aussi au dépeçage visant à les transformer en coques pour smartphones, en chaussons et en d’autres produits qui n’ont pas besoin d’être issus de la cruauté.

Ils ont été sauvés grâce à des personnes dévouées telles que vous qui se sont assurées que nous pouvions continuer à nous battre pour protéger autant de phoques que possible du massacre.

Aidez à sauver cette femelle phoque et d’autres animaux qui ont besoin de vous en faisant un don dès aujourd’hui. Assurez-vous qu’elle grandira loin de la cruauté, aura des petits et les élèvera sur la glace en toute liberté plutôt que de devenir un produit dont personne n’a vraiment besoin.

Cette femelle phoque est importante. Pour elle-même, pour ses congénères et pour l’écosystème qu’elle soutient.

Faites un don aujourd’hui pour que nous puissions continuer à nous battre pour elle et pour tous les animaux qui ont besoin de nous.

Sauvez une vie

En vous remerciant,

Sheryl
Sheryl Fink

Directrice des campagnes pour la faune sauvage, IFAW Canada
Partager c’est aussi nous aider Share on Facebook Share on Twitter Share by email
Votre don est d’une importance vitale pour l’ensemble de la mission qu’IFAW s’est donnée, pour sauver les animaux du monde de la cruauté et de l’exploitation, et il sera utilisé partout où il sera le plus utile pour soulager leurs souffrances.
Suivez-nous sur
Facebook   Twitter   Instagram   Pinterest   Youtube
Je fais un don Like on Facebook Twitter
Aidez-nous à lutter
pour sauver les phoques
Chèr(e) Ami,
Imaginez un jeune phoque femelle.
Elle se laisse bercer sur un bloc de glace qui flotte dans les eaux froides du Canada. Elle se dandine ensuite sur la glace et glisse jusqu’à l’eau. Elle est si gracieuse quand elle nage et se déplace avec facilité dans les profondeurs bleutées de la mer.

La campagne de chasse commerciale aux phoques dans l’Atlantique vient juste de commencer au Canada. Pendant que vous lisez ceci, des bateaux meurtriers se dirigent vers ce phoque. Les fusils sont prêts à tirer et les couteaux sortis pour la découpe.

Mais ce phoque peut être sauvé. En fait, au fil des ans, des millions d’entre eux ont déjà été sauvés.

Ils ont échappé aux tirs et aux matraques qui les auraient tués, mais aussi au dépeçage visant à les transformer en coques pour smartphones, en chaussons et en d’autres produits qui n’ont pas besoin d’être issus de la cruauté.

Ils ont été sauvés grâce à des personnes dévouées telles que vous qui se sont assurées que nous pouvions continuer à nous battre pour protéger autant de phoques que possible du massacre.

Aidez à sauver cette femelle phoque et d’autres animaux qui ont besoin de vous en faisant un don dès aujourd’hui. Assurez-vous qu’elle grandira loin de la cruauté, aura des petits et les élèvera sur la glace en toute liberté plutôt que de devenir un produit dont personne n’a vraiment besoin.

Cette femelle phoque est importante. Pour elle-même, pour ses congénères et pour l’écosystème qu’elle soutient.

Faites un don aujourd’hui pour que nous puissions continuer à nous battre pour elle et pour tous les animaux qui ont besoin de nous.

Sauvez une vie

En vous remerciant,

Sheryl
Sheryl Fink

Directrice des campagnes pour la faune sauvage, IFAW Canada
Partager c’est aussi nous aider Share on Facebook Share on Twitter Share by email
Votre don est d’une importance vitale pour l’ensemble de la mission qu’IFAW s’est donnée, pour sauver les animaux du monde de la cruauté et de l’exploitation, et il sera utilisé partout où il sera le plus utile pour soulager leurs souffrances.
Suivez-nous sur
Facebook   Twitter   Instagram   Pinterest   Youtube
Fonds international pour
la protection des animaux
14, rue Edouard Mignot, CS 30022
51100 Reims Cedex
Je fais un don Like on Facebook Twitter
Il ne faut rien lâcher pour sauver les éléphants
Chèr(e) Ami,
Nous voulions juste vous communiquer les dernières nouvelles concernant notre campagne visant à interdire la vente d’ivoire dans l’Union européenne.
La semaine dernière, nous nous sommes joints à Avaaz, Pro Wildlife et Sauvons la forêt pour remettre à la Commission européenne les signatures de presque 1,7 million de citoyens européens qui demandent des actions urgentes pour la protection des éléphants.

Quelques jours auparavant nous remettions les signatures françaises à Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, afin que ce dernier témoigne de l’intérêt des français et fasse pression lors du conseil environnement de l’Union européenne.

Merci d’avoir ajouté votre voix !

De nombreuses personnes ignorent que l’UE est l’un des plus grands exportateurs d’ivoire au monde, notamment d’ivoire sculpté ancien. Ce commerce nourrit la demande pour des produits en ivoire en Asie, ce qui stimule, en amont, le braconnage des éléphants pour leurs défenses.

Ensemble, nous avons envoyé un message fort aux décideurs politiques : le rôle de l’UE, qui contribue indirectement à l’abattage illégal des éléphants, doit changer. Il arrive à un moment clé dans la mesure où les instances européennes sont actuellement en train de réexaminer leurs politiques sur l’ivoire.

Il ne faut pas relâcher la pression afin de s’assurer que les promesses seront tenues, sinon, il sera trop tard pour les éléphants.

Nous vous tiendrons informés des suites de cette action !

Merci,

Sonja
Sonja Van Tichelen

Directrice régionale pour l’Union européenne
Suivez-nous sur
Facebook   Twitter   Instagram   Pinterest   Youtube
Fonds international pour
la protection des animaux
14, rue Edouard Mignot, CS 30022
51100 Reims Cedex
Je Fais Un Don J'aime Twitter
Molly a tellement de besoins ! Pouvez-vous l’aider ?
Chèr(e) Ami,
Je vous présente Molly.
Cette gentille petite éléphante du Zimbabwe a vu sa mère mourir sous ses yeux. Le traumatisme aurait pu la tuer, mais sa nature douce a survécu. Et pourtant, ce n’était que le début des difficultés pour elle.

Lorsque nous l’avons trouvée, la petite orpheline souffrait, en plus de la perte de sa mère, de déshydratation, de problèmes intestinaux mortels et ses reins ne fonctionnaient pas. Il fallait agir vite !

Elle a été transportée par avion à la Nurserie pour éléphants du Zimbabwe (la ZEN) où notre équipe a pu immédiatement se mettre au travail pour lui sauver la vie.

Les premiers jours étaient déchirants : elle essayait de faire face au traumatisme qu’elle venait de subir en tournant en rond.

Vous pouvez aider Molly

Votre don peut nous aider à sauver Molly et d’autres éléphants comme elle, ainsi que des animaux qui ont besoin de nous dans le monde entier.

Vous pouvez nous aider à faire tout notre possible pour sauver Molly afin qu’un jour, elle retourne à la vie sauvage.

Vous pouvez nous aider à fournir les solutions intraveineuses, le lait spécial avec lequel nous la nourrissons et les soins constants que lui prodiguent les soigneurs, qui vont jusqu’à dormir à côté d’elle pour lui fournir la compagnie dont elle a besoin.

Aidez immédiatement en faisant un don

Les éléphants souffrent énormément de la cruauté humaine. Nous sommes persuadés que chaque éléphant est important et que chacun d’entre eux mérite de vivre en paix dans la nature.

Je sais que vous partagez ce sentiment et j’espère que vous nous aiderez à offrir à Molly une chance de s’en sortir en devenant forte afin, un jour, d’être relâchée dans la nature où elle pourra rejoindre un troupeau et créer sa propre famille.

Votre don peut sauver la vie de Molly et celle de tous les animaux qui ont besoin de vous.

En vous remerciant,

Azzedine
Azzedine Downes

Directeur général
P.S. L’heure est grave pour Molly. Votre don aujourd’hui peut lui offrir de meilleurs lendemains, à elle et à tous les animaux que nous aidons.
Le nouveau troupeau de Molly est d’une grande aide
Molly
Nous faisons tout notre possible pour sauver Molly. Heureusement, nous avons de l’aide. Les autres orphelins ont pris Molly sous leur aile et se chargent de la réconforter et de la guider.
Sizi, notamment, a été fantastique avec Molly : elle la réconforte sans cesse et veille sur elle. Grâce à son aide et à la vôtre, nous faisons tout pour que Molly survive.
AIDEZ À SAUVER MOLLY ET LES ANIMAUX QUE NOUS AIDONS.
Fais un Don
Partager c’est aussi nous aider
Partagez Facebook
Partagez Twitter
Share by email
Votre don est d’une importance vitale pour l’ensemble de la mission qu’IFAW s’est donnée, pour sauver les animaux du monde de la cruauté et de l’exploitation, et il sera utilisé partout où il sera le plus utile pour soulager leurs souffrances.
Suivez-nous sur
Facebook   Twitter   Instagram   Pinterest   Youtube
Fonds international pour
la protection des animaux
14, rue Edouard Mignot, CS 30022
51100 Reims Cedex
Action Like on Facebook Twitter
Aidez-nous à interdire le commerce de l’ivoire au sein de l’UE
Chèr(e) Ami,
Pas moins de 20 000 éléphants sont tués chaque année pour quelques breloques et souvenirs. Le commerce légal d’ivoire menace les éléphants sauvages jour après jour !
Pourtant, l’ivoire est en vente dans de nombreux pays de l’Union européenne, que ce soit sur des marchés, lors de ventes aux enchères, chez des antiquaires ou en ligne. L’UE est le premier exportateur d’ivoire vers la Chine et Hong Kong.

Cette pétition sera remise à Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, afin que ce dernier témoigne de l’intérêt des français et fasse pression lors du conseil environnement de l’Union européenne.

Il vous est encore possible de la signer et de la diffuser autour de vous pour donner une voix aux éléphants :

JE DIS NON AU COMMERCE DE L’IVOIRE

Alors que des dirigeants influents agissent pour fermer les marchés de l’ivoire, il est temps que l’UE ferme le sien !

Plus de 80 000 français ont déjà signé notre pétition. Aidez-nous à atteindre 100 000 signatures afin d’accroitre nos chances d’obtenir la fermeture du marché de l’ivoire au sein de l’UE.

Share on Facebook Share on Twitter Share by email

En vous remerciant de votre engagement.

Celine
Céline Sissler-Bienvenu

Directrice IFAW France et Afrique francophone
P.S. Il ne vous reste plus que quelques jours pour signer. C’est maintenant, et nous pouvons le faire.
Suivez-nous sur
Facebook   Twitter   Instagram   Pinterest   Youtube
Fonds international pour
la protection des animaux
14, rue Edouard Mignot, CS 30022
51100 Reims Cedex
Je Fais Un Don J'aime Twitter
Nous n’avons pas besoin d’ivoire, les éléphants si
Chèr(e) Ami,
Dans le cadre de sa mission visant à protéger les derniers éléphants de la planète du braconnage et du commerce de l’ivoire dont ils sont victimes, IFAW lance l’opération « Je donne mon ivoire ».
Cette opération offre la possibilité à chaque détenteur d’ivoire qui le souhaite, de faire un geste en faveur de la préservation des éléphants en donnant son ivoire à IFAW qui se chargera de le détruire.

Nous lançons ce deuxième appel aux dons d’ivoire brut ou travaillé dans le cadre de notre combat en faveur de l’interdiction du commerce de l’ivoire au sein de l’Union européenne et inciter la France à rester ferme à ce sujet. Rappelons-le, celle-ci a interdit tout commerce d’ivoire brut et restreint le commerce de l’ivoire travaillé sur le territoire dès août 2016.

La mobilisation politique est forte en ce moment notamment avec la Chine ayant mis fin au commerce d’ivoire sur son marché intérieur le 1er janvier 2018.

Près de 20 000 éléphants sont braconnés chaque année pour leur ivoire qui alimente une demande mondialisée. Celle-ci les mènent au bord de l’extinction. Tout commerce ou marché d’ivoire, y compris sur internet, encourage ce braconnage et stimule la demande pour ce produit.

Nous n’avons pas besoin d’ivoire, les éléphants si.

N’oublions jamais que chaque morceau d’ivoire provient d’un éléphant mort.

En participant à l’opération #JeDonneMonIvoire, les détenteurs d’ivoire font un geste en faveur des éléphants en démontrant :

  • que l’ivoire n’a pas de valeur commerciale,
  • que l’ivoire n’a de valeur que pour les éléphants

Œuvrons pour que les éléphants ne soient plus tués pour leur ivoire.

Si vous résidez en France et souhaitez participer à cette opération, contactez-nous par email à jedonnemonivoire@ifaw.org ou par téléphone au 03 26 48 05 48.

En savoir plus

Encouragez vos amis à participer à cette initiative afin de protéger les derniers éléphants de la planète et permettre aux générations futures d’admirer ces magnifiques créatures.

Merci,

Céline
Céline Sissler-Bienvenu

Directrice France et Afrique francophone
Protégez les éléphants
En remettant votre ivoire auprès d’IFAW du 8 février au 30 avril 2018. Pour participer, contactez-nous par email ou par téléphone.
Œuvrons pour que les éléphants ne soient plus tués pour leur ivoire.
EN DONNANT VOTRE IVOIRE À IFAW POUR DESTRUCTION, VOUS CONTRIBUEZ À PROTÉGER LES DERNIERS ÉLÉPHANTS DE LA PLANÈTE.
Agir
Partager c’est aussi nous aider
Partagez Facebook
Partagez Twitter
Share by email
Suivez-nous sur
Facebook   Twitter   Instagram   Pinterest   Youtube
Fonds international pour
la protection des animaux
14, rue Edouard Mignot, CS 30022
51100 Reims Cedex
une mort paisible.
Consultez la version en ligne
Je fais un don Like on Facebook Twitter
« C’était une vision incroyable ! »
Chèr(e) Ami,
Vous trouverez peut-être étrange que je célèbre la mort d’un éléphant.
Bien sûr, j’aimerais que les éléphants vivent pour toujours. Mais nous savons, vous et moi, que ce n’est pas possible. Ce que nous voulons vraiment, c’est que chaque éléphant profite d’une longue vie dans la nature avant de mourir de causes naturelles.

À cause des braconniers, de nombreux éléphants n’ont pas cette chance.

C’est pourquoi l’histoire de Mudanda fait naître des sentiments contradictoires. Je suis attristée par sa mort récente, mais je suis ravie qu’elle ait pu vivre cette longue et belle vie.

Chaque individu est important et Mudanda l’était vraiment.

On estime qu’elle avait environ 60 ans lorsqu’elle est morte. Elle a probablement donné naissance à de nombreux petits au cours de toutes ces années.

J’ai eu la chance de la voir avec l’un de ses éléphanteaux, il y a quelques mois, lorsque j’étais au parc national de Tsavo au Kenya et ce fut une expérience incroyable.

Selon notre partenaire du Tsavo Trust, Mudanda était la matriarche de la famille d’éléphants, mais quand elle s’est sentie vieillir, elle a transmis le flambeau à la femelle qui la suivait dans la hiérarchie et a quitté le troupeau avec son fils.

Lorsqu’il nous a vus en mai, il est sorti des broussailles devant sa mère pour nous observer et s’assurer qu’elle était en sécurité. Mudanda l’a rejoint quelques instants plus tard et c’était une vision incroyable.

Elle est passée juste devant moi. Elle était immense, élégante et extraordinaire. Ses défenses incroyables touchaient presque le sol. J’ai retenu ma respiration tout du long.

Mudanda était majestueuse : la quintessence de la force, de la sagesse et de l’amour maternel.

De tous les éléphants à grandes défenses connus du parc national de Tsavo, c’était l’une des plus âgées. Sa mort de causes naturelles marque la fin d’une époque, mais elle a vécu en sécurité dans la nature grâce aux efforts de nos partenaires, le Kenya Wildlife Service et le Tsavo Trust, et grâce au soutien généreux de personnes telles que vous.

Qu’elle n’ait pas péri aux mains des braconniers est une grande victoire.

Plus de 20 000 éléphants sont massacrés chaque année pour leur ivoire. En utilisant un modèle de lutte antiterroriste utilisé par les militaires, le projet tenBoma d’IFAW est conçu pour arrêter les braconniers avant qu’ils n’aient le temps de tuer des éléphants comme Mudanda.

En apprendre plus sur tenBoma

La longue vie de Mudanda représente un énorme succès pour la conservation et pour les éléphants, notamment dans le Tsavo où le braconnage était important et où les éléphants à grandes défenses sont constamment visés par les braconniers pour leurs énormes défenses.

Nous sommes tristes de dire au revoir à Mudanda, mais son histoire nous offre de nombreuses raisons d’être heureux.

Merci pour tout ce que vous faites pour les animaux !

Faye
Faye Cuevas

Vice-présidente IFAW
Partager c’est aussi nous aider Share on Facebook Share on Twitter Share by email
Suivez-nous sur
Facebook   Twitter   Instagram   Pinterest   Youtube
Fonds international pour
la protection des animaux
14, rue Edouard Mignot, CS 30022
51100 Reims Cedex
Chèr(e) Ami,

Plus tôt dans la semaine, je vous ai écrit pour vous informer de l’épidémie de rage à Bali et je vous ai demandé de l’aide. Mais votre don peut faire bien plus.

Nous soignons beaucoup de chiens à Bali, dont Wira, l’adorable chienne sur la photo. Elle est née avec de graves problèmes de santé. Son propriétaire tenait beaucoup à elle, mais ne savait pas comment l’aider. Par chance, nos équipes à Bali ont pu intervenir. Aujourd’hui, Wira reçoit l’aide nécessaire et son propriétaire apprend comment prendre soin d’elle.

Vous pouvez faire la différence pour tant de chiens à Bali, pour tant d’autres animaux que nous secourons, soignons et protégeons dans le monde entier et pour leurs habitats.

Aujourd’hui, faites un cadeau de Noël en changeant la vie d’un animal  

En vous remerciant,

Kate

 

Wira
Wira et les autres chiens ont besoin de votre aide en urgence
Doneer Nu
Donate Now J'Aime
Aidez-nous à mettre
un terme aux souffrances
Chèr(e) Ami,
Savoir que des chiens souffrent à Bali à cause d’une épidémie de rage en cette période de noël me brise le cœur.
Cette maladie douloureuse s’attaque au cerveau du chien. Lorsque l’infection s’aggrave, l’animal a des poussées de rage incontrôlables ou se recroqueville parce qu’il est effrayé au moindre bruit ou à la moindre lumière.

La vie du chien se termine dans d’atroces souffrances. Il hurle de douleur et souffre de convulsions et de paralysie. Pouvez-vous imaginer à quel point il doit être angoissé ?

Il faut épargner cette souffrance aux chiens de Bali.

Aidez-les aujourd’hui

Nous avons besoin de toute urgence de votre don afin de protéger les chiens de Bali de la rage et de secourir, soigner et protéger d’autres animaux dans le monde entier.

Vous avez sûrement déjà entendu parler des souffrances provoquées par la rage ou peut-être déjà vu des animaux souffrant de cette maladie. C’est une vision terrible et douloureuse.

Aidez à sauver les chiens de Bali

En cas d’épidémie de rage, les autorités ordonnent souvent l’abattage massif des chiens.

Cependant, les études montrent que la méthode la plus efficace pour enrayer une épidémie de rage est de vacciner au moins 70 % des chiens de la communauté et de sensibiliser les habitants à la vaccination des animaux domestiques.

C’est pourquoi nous avons cartographié 28 quartiers dans lesquels il faut vacciner les chiens. Une fois ces quartiers sûrs, nous espérons pouvoir étendre nos opérations sur toute l’île.

Imaginez, des communautés qui, les unes après les autres, vaccinent leurs chiens, plutôt que de les regarder être emmenés pour être euthanasiés inutilement. Vous avez le pouvoir de changer la vie des chiens de Bali.

Je fais un don

Lorsque nous intervenons sur des problèmes urgents, nous essayons toujours de mettre en place des solutions à long terme. C’est la spécificité d’IFAW.

Vous pouvez nous aider à vacciner en urgence autant de chiens que possible dans les villages où nous travaillons. Vous pouvez également nous aider à sensibiliser les propriétaires d’animaux domestiques afin qu’ils leur fournissent les soins nécessaires tout au long de leur vie.

Notre objectif est de faire disparaître la rage dans ces communautés, de voir les villages peuplés de chiens heureux et en bonne santé et de montrer l’exemple pour les autres communautés.

Vous pouvez aider

En vous remerciant,

Kate Atema
Kate Atema

Directrice du bien-être animal au sein des communautés

P.S.Si vous êtes imposable, 66% de votre don sont déductibles de vos impôts,dans la limite de 20% de vos revenus.

Aidez à protéger les chiens et les habitants de Bali
La rage est mortelle et extrêmement douloureuse pour les chiens. Elle est aussi responsable des souffrances et de la mort de milliers de personnes chaque année.
Votre don permettrait d’aider notre Campagne d’éradication de la rage afin de protéger de toute urgence tous ces chiens et toutes ces personnes.
AUJOURD’HUI, FAITES UN CADEAU DE NOËL À UN ANIMAL !
Faire un don
Partager c’est aussi nous aider
Partagez
Share by email
Votre don est d’une importance vitale pour l’ensemble de la mission qu’IFAW s’est donnée, pour sauver les animaux du monde de la cruauté et de l’exploitation, et il sera utilisé partout où il sera le plus utile pour soulager leurs souffrances.
Suivez-nous sur
      Instagram   Pinterest   
Fonds international pour
la protection des animaux
14, rue Edouard Mignot, CS 30022
51100 Reims Cedex
Je fais un don J'Aime
Aider les chats en mémoire de « Pequita »
Aidez les chats en mémoire
de « Pequita »
Chèr(e) Ami,
Je ne peux m’empêcher de penser à Pequita.
Sur les 68 chats que nous avons secourus dans une petite maison de Cancún, Pequita fait partie des 13 qui n’ont pas survécu.

Nous avons trouvé son petit corps sans vie au fond d’une cage. Il était malheureusement trop tard pour elle.

Le soutien que vous apportez à nos projets visant à sauver des animaux qui souffrent comme Pequita est crucial. Chaque animal est important !

Et tandis que Pequita continue de hanter mes pensées, je dois me souvenir qu’il y a 55 chats et chatons qui ont survécu et qui ont encore besoin de nous.

Pouvez-vous faire un don aujourd’hui, en mémoire de Pequita, afin de nous aider à prendre soin d’eux et des autres animaux qui ont besoin de nous ?

Je fais un don

Votre don peut nous aider à prodiguer les soins indispensables aux chats qui ont survécu et nous aider à leur trouver un foyer.

La personne qui gardait ces chats était pleine de bonnes intentions : elle voulait juste leur donner un foyer et les nourrir. Mais comme de nombreux autres accumulateurs, cet homme a vite été dépassé.

Les équipes d’IFAW et de Coco’s Animal Welfare ont sauvé autant de chats que possible. Nous avons réalisé les soins d’urgence et la stérilisation et fourni de la nourriture, du lait et des vaccins.

Aujourd’hui, les chats qui ont survécu ont besoin de vous.

Je les aide

Comme vous le savez, IFAW mène des opérations avec notre partenaire Coco’s à Playa del Carmen et ses alentours depuis plusieurs années.

Grâce à votre soutien, vous nous aidez à fournir des soins vitaux aux chats, aux chiens et aux autres animaux de la communauté. Aujourd’hui, nous intervenons plus loin dans des communautés comme Cancún.

Penser à ce qui aurait pu se passer si nous n’avions pas été là me fait froid dans le dos.

Par le passé, les autorités auraient emmené les chats au Centre de contrôle des animaux. Ils n’auraient pas pu leur fournir les soins adaptés et, en l’absence de foyers pour les recueillir, les chats auraient été euthanasiés.

Par chance, notre approche des animaux domestiques est connue, même dans les environs.

Vous pouvez agir aujourd’hui

L’appel est arrivé trop tard pour Pequita. Mais vous pouvez lui rendre hommage en nous aidant à sauver les autres chats.

Faites un don aujourd’hui, en mémoire de Pequita, afin de nous aider à prendre soin d’eux et des autres animaux que nous sauvons, que nous soignons et à qui nous trouvons un foyer.

En vous remerciant,


Joaquin de la Torre Ponce

Représentant régional IFAW – Amérique latine et Caraïbes
P.S. Si vous êtes imposable, 66% de votre don sont déductibles de vos impôts, dans la limite de 20% de vos revenus.
Aidez les chats rescapés
Aider les chats rescapés
68 chats étaient entassés dans des conditions insalubres, affamés et malades. Nous en avons sauvé autant que possible, mais 13 d’entre eux n’ont pas survécu.
Les rescapés ont besoin de vous. Faites un don aujourd’hui pour nous aider à les soigner, à leur trouver un foyer et à sauver d’autres animaux.
FAITES UN DON POUR AIDER LES ANIMAUX
Je fais un don
Partager c’est aussi nous aider
Partagez
Partagez
Partagez
Votre don est d’une importance vitale pour l’ensemble de la mission qu’IFAW s’est donnée, pour sauver les animaux du monde de la cruauté et de l’exploitation, et il sera utilisé partout où il sera le plus utile pour soulager leurs souffrances.
Suivez-nous sur
      Instagram   Pinterest
Nous faisons des miracles pour les tigres.
J'Aime
Secourus, réhabilités et relâchés !
Chèr(e) Ami,
« Relâcher des tigres secourus dans la nature ? C’est impossible. »
C’est ce que nous ont dit certains experts quand nous avons commencé notre projet visant à sauver les tigres de l’Amour. Mais grâce à votre aide, nous avons pu leur prouver qu’ils avaient tort ! Il est possible de secourir puis de réhabiliter des tigres afin de les relâcher dans la nature. Nous l’avons fait.

Notre plus grand succès, c’est une tigresse de l’Amour que tout le monde appelait Zolushka, ce qui signifie « Cendrillon » en russe. Sa mère a sûrement été victime du braconnage, laissant Zolushka orpheline.

Après un an de réhabilitation intense au Centre pour tigres TRNGO soutenu par IFAW, elle a pu être relâchée dans la nature avec succès.

Vidéo de la remise en liberté de Zolushka

Et deux ans plus tard, le miracle a eu lieu. Elle a été la première tigresse de l’Amour remise en liberté pour qui nous avons enregistré des petits.

Les deux petits de Zolushka contribuent de manière importante à augmenter la population globale de tigres de l’Amour. Il ne reste plus qu’environ 500 tigres de l’Amour dans le monde et chaque individu a une importance cruciale pour la survie de l’espèce.

Vidéo de Zolushka en train de jouer avec ses petits

Plus tôt dans l’année, grâce à un travail continu visant à améliorer le processus, Filippa et Vladik, des tigres de l’Amour réhabilités, ont été remis en liberté. Grâce à votre soutien, le nombre de tigres que nous avons relâchés jusqu’à présent dans l’est de la Russie dans le cadre de notre mission visant à reconstruire cette population exceptionnelle s’élève à huit. L’un d’entre eux, une tigresse baptisée Svetlaya, a récemment été photographiée avec un petit, un autre miracle !

Vidéo de la remise en liberté de Filippa

Ce sont de bonnes nouvelles. Mais les tigres de l’Amour sont toujours menacés par le braconnage et la disparition de leur habitat.

C’est un projet de longue haleine. En ce moment, nous fournissons à Lazovka et à d’autres animaux dans le monde les soins dont ils ont besoin.

Elle était toute seule et n’avait que 4 ou 5 mois lorsqu’elle a été trouvée et amenée chez nos partenaires au Centre pour tigres TRNGO. Grâce à l’équipe dévouée qui est sur place, elle va grandir et acquérir les capacités nécessaires pour retrouver la liberté.

Après des années de recherches et de négociations, nous nous sommes associés avec TRNGO et le gouvernement russe afin de créer deux parcs nationaux pour fournir le territoire nécessaire à nos tigres de l’Amour qui ont été secourus, réhabilités et relâchés.

En savoir plus sur notre travail de sauvetage des tigres

Certains continuent de dire que c’est impossible. Mais pour le bien et la survie des tigres de l’Amour, nous sommes déterminés, avec votre aide, à leur prouver qu’ils ont tort.

Merci pour tout ce que vous faites pour les animaux !


Azzedine Downes

Directeur général d’IFAW
Partager c’est aussi nous aider Partagez Partagez Share by email
Suivez-nous sur
      Instagram   Pinterest   
Fonds international pour
la protection des animaux
14, rue Edouard Mignot, CS 30022
51100 Reims Cedex
Je fais un don J'aime Facebook Je suis Twitter
Chèr(e) Ami,
Les vidéos que nous réalisons lors de sauvetages d’animaux sont particulièrement émouvantes. Mais elles sont également essentielles dans le cadre de notre travail.
Elles montrent en effet des animaux que nous avons sauvés de la cruauté humaine ou de catastrophes naturelles et nous permettent ainsi de sensibiliser les spectateurs et de faire passer nos valeurs de compassion envers les animaux. Au final, ces vidéos contribuent à bâtir un monde meilleur pour les animaux.

Vous trouverez ci-après certaines de mes vidéos préférées. J’espère qu’elles vous plairont.

Comme toujours, merci de votre engagement auprès des animaux.

Azzedine Downes Azzedine Downes signature
Azzedine Downes

Directeur général d’IFAW
pachydermes - video

Une mission éléphantesque pour déplacer quatre éléphants menacés d’extinction. Cette mission, particulièrement risquée et difficile, était le seul espoir de survie de ces quatre pachydermes.

tigresse - video

La naissance de deux tigreaux d’une tigresse réhabilitée est une première.Cette tigresse de l’amour menacée d’extinction et appelée Zolushka (Cendrillon en Russe) est la première tigresse réhabilitée à se reproduire dans la nature !

gorilles - video

Certains des derniers gorilles de montagnes au monde. Cette vidéo est sans conteste l’une de mes préférées. Impossible de ne pas apercevoir l’âme de ces grands singes quand on les regarde dans les yeux.

d'oursons russes - video

Vidéo prise par GoPro lors de la remise en liberté d’oursons russes orphelins. Cette vidéo filmée en caméra subjective nous met dans la peau d’un sauveteur.

coconut - video

Sauvetage de Coconut, un chien errant au Mexique : À la fin de la vidéo, je souhaite tous mes vœux de rétablissement à Coconut. Et force est de constater que ma demande a été entendue : Coconut a été adopté par une employée d’IFAW et se porte comme un charme !

Prenez quelques instants pour partager ces vidéos avec d’autres amoureux des animaux.
Partagez Facebook Partagez Twitter Share by email
Votre don est d’une importance vitale pour l’ensemble de la mission qu’IFAW s’est donnée, pour sauver les animaux du monde de la cruauté et de l’exploitation, et il sera utilisé partout où il sera le plus utile pour soulager leurs souffrances.
Suivez-nous sur
      Instagram   Pinterest   
Fonds international pour
la protection des animaux
14, rue Edouard Mignot, CS 30022
51100 Reims Cedex
Je fais un don Like on Facebook
Voyez comment vous nous aidez à combattre les braconniers
Chèr(e) Ami,
Et si vous pouviez voir l’avenir ?
C’est exactement ce que nous essayons de faire au sein du projet tenBoma afin de sauver les éléphants.

Grâce au réseau tenBoma au sein duquel IFAW collabore avec des partenaires locaux et internationaux, les informations collectées auprès des communautés locales, des écogardes et de la police sont utilisées afin de prévoir, et donc d’empêcher, les prochaines attaques de braconniers.

Voir la vidéo

Tous les ans, 20 000 éléphants meurent pour leur ivoire. Cela représente un éléphant tué toutes les 26 minutes. C’est notre mission de réduire ce nombre à zéro.

Pour vaincre les réseaux de crime organisé internationaux qui dirigent le commerce illégal de produits issus de la faune sauvage, il nous fallait créer notre propre réseau.

tenBoma, qui signifie dix maisons, s’inspire d’une philosophie africaine de protection des communautés en Afrique qui dit que si dix maisons s’entraident, la communauté dans son ensemble est mieux protégée.

Le projet tenBoma d’IFAW est une initiative de premier plan dans le domaine de la protection des animaux. Il permet de lutter contre les braconniers et les grands réseaux criminels responsables du trafic de l’ivoire dans le monde entier.

Regarder maintenant

Dans cette vidéo, la Directrice des opérations d’IFAW, Faye Cuevas, ancien officier des renseignements militaires, vous emmène dans les coulisses afin de vous montrer comment les enseignements tirés des opérations antiterroristes permettent d’arrêter les braconniers avant qu’ils ne tuent.

Prenez quelques minutes pour découvrir la vidéo et apprendre comment vous pouvez aider à protéger la faune sauvage dans le monde entier.

En vous remerciant,

Azzedine
Azzedine Downes

Directeur général d’IFAW
P.S. tenBoma a changé notre approche de la protection des éléphants face aux braconniers. Regardez la vidéo pour plus d’informations.
Partager c’est aussi nous aider Share by email
Votre don est d’une importance vitale pour l’ensemble de la mission qu’IFAW s’est donnée, pour sauver les animaux du monde de la cruauté et de l’exploitation, et il sera utilisé partout où il sera le plus utile pour soulager leurs souffrances.
Suivez-nous sur
      Instagram   Pinterest   
Fonds international pour
la protection des animaux
14, rue Edouard Mignot, CS 30022
51100 Reims Cedex
Je fais un don J'aime Facebook Je suis Twitter
Chèr(e) Ami,
Les vidéos que nous réalisons lors de sauvetages d’animaux sont particulièrement émouvantes. Mais elles sont également essentielles dans le cadre de notre travail.
Elles montrent en effet des animaux que nous avons sauvés de la cruauté humaine ou de catastrophes naturelles et nous permettent ainsi de sensibiliser les spectateurs et de faire passer nos valeurs de compassion envers les animaux. Au final, ces vidéos contribuent à bâtir un monde meilleur pour les animaux.

Vous trouverez ci-après certaines de mes vidéos préférées. J’espère qu’elles vous plairont.

Comme toujours, merci de votre engagement auprès des animaux.

Azzedine Downes Azzedine Downes signature
Azzedine Downes

Directeur général d’IFAW
pachydermes - video

Une mission éléphantesque pour déplacer quatre éléphants menacés d’extinction. Cette mission, particulièrement risquée et difficile, était le seul espoir de survie de ces quatre pachydermes.

tigresse - video

La naissance de deux tigreaux d’une tigresse réhabilitée est une première.Cette tigresse de l’amour menacée d’extinction et appelée Zolushka (Cendrillon en Russe) est la première tigresse réhabilitée à se reproduire dans la nature !

gorilles - video

Certains des derniers gorilles de montagnes au monde. Cette vidéo est sans conteste l’une de mes préférées. Impossible de ne pas apercevoir l’âme de ces grands singes quand on les regarde dans les yeux.

d'oursons russes - video

Vidéo prise par GoPro lors de la remise en liberté d’oursons russes orphelins. Cette vidéo filmée en caméra subjective nous met dans la peau d’un sauveteur.

coconut - video

Sauvetage de Coconut, un chien errant au Mexique : À la fin de la vidéo, je souhaite tous mes vœux de rétablissement à Coconut. Et force est de constater que ma demande a été entendue : Coconut a été adopté par une employée d’IFAW et se porte comme un charme !

Prenez quelques instants pour partager ces vidéos avec d’autres amoureux des animaux.
Partagez Facebook Partagez Twitter Share by email
Votre don est d’une importance vitale pour l’ensemble de la mission qu’IFAW s’est donnée, pour sauver les animaux du monde de la cruauté et de l’exploitation, et il sera utilisé partout où il sera le plus utile pour soulager leurs souffrances.
Suivez-nous sur
      Instagram   Pinterest   
Fonds international pour
la protection des animaux
14, rue Edouard Mignot, CS 30022
51100 Reims Cedex
Je fais un don J'aime Facebook Je suis Twitter
protéger les animaux en détresse
Sauver les animaux à travers le monde
Chèr(e) Ami,
Merci beaucoup d’avoir choisi de recevoir nos alertes d’action pour les animaux.
Nous souhaitons que nos sympathisants puissent y trouver des informations pertinentes et des histoires passionnantes sur les animaux et voulons travailler avec eux pour créer un monde meilleur pour les animaux.

Nos sympathisants nous ont aidés à sauver des centaines de milliers d’animaux victimes d’inondations, de séismes, d’ouragans, d’incendies et même de conflits armés.

Nos e-mails et blogs nous permettent de partager les vidéos fascinantes et les histoires émouvantes que nous transmettent nos équipes de terrain dans le monde entier.

J’espère que vous apprécierez nos messages et qu’ils vous donneront l’envie de continuer à protéger les animaux en détresse.

Nous nous engageons aussi à vous offrir des contenus aussi riches et personnalisés que possible.

Si vous avez des questions ou des remarques concernant notre travail ou les e-mails que vous recevez, n’hésitez pas à nous contacter.

Contactez-nous

Par exemple, si vous ne souhaitez plus recevoir un certain type de messages, nous ferons le nécessaire pour ne vous envoyer que ceux qui vous intéressent.

Enfin, si vous décidez à l’avenir de ne plus recevoir nos alertes, vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Des jeunes de 25 pays réunis pour le premier
Forum de la jeunesse pour les peuples et la vie sauvage

(2 mars 2016 – Yarmouth Port, Massachusetts, États-Unis) À l’occasion de la Journée mondiale de la vie sauvage  aura lieu jeudi 3 mars, IFAW (Fonds international pour la protection des animaux – www.ifaw.org) a rendu public la liste des 34 jeunes leaders de la conservation et de la protection des animaux sélectionnés parmi près d’un millier de candidats du monde entier qui participeront au premier Forum de la jeunesse pour les peuples et la vie sauvage.

Le Forum de la jeunesse pour les peuples et la vie sauvage est à la fois une communauté virtuelle et une conférence destinée aux jeunes leaders désireux d’apprendre, de partager et de rencontrer d’autres personnes qui s’intéressent aux problématiques liées à la protection, au commerce et à la conservation des animaux sauvages.

« Dans l’esprit de la devise retenue pour la Journée mondiale de la vie sauvage, “ L’avenir des espèces sauvages est entre nos mains ”, nous sommes fiers d’annoncer qu’un groupe de jeunes prometteurs a été créé », déclare Azzedine Downes, Directeur général d’IFAW. « Outre leur expertise et une motivation indéniables, ces délégués représentent 25 nations issues de 12 régions géographiques. Ils viennent d’horizons très variés, depuis le petit village rural jusqu’à la grande métropole, et vont pouvoir partager leurs expériences, qu’ils soient scientifiques, représentants de communautés ou étudiants en droit international. » (La liste complète des délégués est disponible en ligne.)

Les 34 délégués, âgés de 18 à 25 ans, deviendront les ambassadeurs et les leaders d’une communauté virtuelle à laquelle tout un chacun peut participer en se rendant sur http://www.ifaw.org/youthforum.

De plus, ces délégués se réuniront en Afrique du Sud au mois de septembre pour aborder des enjeux complexes liés aux espèces sauvages, partager leurs expériences et participer à des ateliers de développement professionnel. Cette réunion aura lieu juste avant la 17e Conférence des Parties de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction). Une partie de l’événement sera retransmise en direct en ligne pour que les membres de la communauté virtuelle puissent y participer.

« La jeunesse détient l’avenir du monde entre ses mains », déclare Nancy Barr, Directrice du Forum de la jeunesse pour les peuples et la vie sauvage d’IFAW. « Les jeunes de tous les pays et de toutes les cultures ont besoin de lieux où se retrouver, apprendre, partager leur expérience et renforcer leurs compétences. Le Forum de la jeunesse pour les peuples et la vie sauvage vise à créer une communauté mondiale de jeunes dans laquelle les idées nouvelles pourront s’épanouir, les partenariats se concrétiser et les réseaux professionnels se mettre en place afin d’aider les leaders de demain. »

Les membres de la communauté virtuelle pourront :

  • Parcourir des expos virtuelles concernant les délégués, les partenaires et les enjeux
  • Entrer en contact avec des jeunes du monde entier qui étudient ou travaillent dans le domaine de la protection et de la conservation des animaux ou du développement durable
  • Participer à des groupes thématiques et à des vidéoconférences avec des délégués et des experts
  • Assister en direct au Forum en Afrique du Sud au mois de septembre en posant leurs questions, en écoutant les intervenants et en regardant les présentations.

IFAW remercie les nombreuses autres organisations qui ont rendu possible cette conférence, y compris l’Institut Jane Goodall, la CITES, le ministère de l’Environnement d’Afrique du Sud et le Département américain de gestion de la flore et de la faune (USFWS).

« Nous sommes ravis de voir ces jeunes et talentueux défenseurs de la nature se réunir juste avant la CoP17 de la CITES à Johannesburg, en Afrique du Sud. La survie des espèces sauvages est entre les mains de cette génération. Ces jeunes prennent assurément leurs responsabilités au sérieux et c’est une excellente nouvelle », déclare John E. Scanlon, Secrétaire général de la CITES. « La CITES salue chaleureusement cette belle initiative et ne manquera pas de se nourrir de l’enthousiasme et de la diversité d’opinions qui ressortiront de ce premier Forum de la jeunesse pour les peuples et la vie sauvage. »

« Le ministère des Affaires environnementales croit sincèrement que le Forum de la jeunesse contribuera à faire naître de futurs leaders de la conservation soucieux de faire cohabiter harmonieusement les animaux sauvages et les communautés humaines, tant par le biais du développement durable que par les différents partenariats qui se pourront se nouer au cours du forum », se réjouit Mme Edna Molewa, ministre des Affaires environnementales d’Afrique du Sud.

« Les jeunes d’aujourd’hui doivent relever un nombre considérable de défis. » explique Jane Goodall, Fondatrice l’Institut Jane Goodall et Messagère de la paix pour l’ONU. « En raison de la course éperdue à la croissance économique et de l’augmentation de la population mondiale, nous avons  détruit des pans entiers de notre nature, ce qui conduit au changement climatique et à  l’érosion de la  biodiversité. Il n’est pas étonnant que de nombreux jeunes perdent espoir. Mais nous devons nous battre. Depuis 25 ans, les jeunes membres du programme Roots & Shoots de l’ Institut Jane, dans 140 pays, mettent en place des projets qu’ils ont imaginés pour faire de ce monde un endroit plus beau. À partir du moment où on leur donne les connaissances et les outils, ils peuvent agir pour améliorer la situation. Je suis sûre que ces jeunes prometteurs et tous les autres, qu’ils participent physiquement ou en ligne au Forum de la jeunesse pour les peuples et la vie sauvage, y trouveront une belle source d’inspiration pour changer le monde. »

« Nous espérons que le Forum de la jeunesse sera pour tous ces jeunes défenseurs de la nature un tournant dans leur vie. Les formations fournies et les relations personnelles qui se créeront peuvent changer non seulement leur carrière, mais aussi l’avenir de la conservation », déclare Dan Ashe, Directeur du Département américain de gestion de la faune et de la flore (USFWS).

Pour en savoir plus sur Forum de la jeunesse pour les peuples et la vie sauvage et rejoindre la communauté virtuelle :

Note aux rédacteurs:

Contact:
Shawna Moos (IFAW Etats-Unis) – Tél: +1 (508) 744-2184, smoos@ifaw.org
Céline Sissler-Bienvenu (IFAW France et Afrique francophone) –Tél: +33(0)3 26 48 29 20; mob: +33 (0)6 17 56 10 74; Email: csissler@ifaw.org

À propos d’IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux)

Fondé en 1969, IFAW sauve les animaux en détresse tout autour du globe. Grâce à des projets dans plus de 40 pays, IFAW vient en aide à tout animal le nécessitant, œuvre pour prévenir la cruauté envers les animaux et plaide pour la protection des animaux sauvages et de leurs habitats. Pour plus d’informations, visitez notre site web : www.ifaw.org. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

cid:image001.jpg@01D03B0B.1F878AC0
COMMUNIQUE DE PRESSE
Semaine décisive pour l’UE dans la lutte contre le trafic d’animaux sauvages avant la Journée mondiale de la vie sauvage
(Bruxelles, Belgique, 22 février 2016) La Commission européenne a confirmé la présentation du plan d’action européen de lutte contre le trafic d’animaux sauvages le vendredi 26 février. Ce plan s’inscrit dans la dynamique internationale de lutte contre le trafic de produits tels que l’ivoire, la corne de rhinocéros, les écailles de pangolin et les parties de tigre, qui a pris des proportions dramatique. Brassant environ 17,5 milliards d’euros par an, la criminalité contre les espèces sauvages figure au 4ème  rang des activités illicites les plus lucratives au monde derrière le trafic de drogues, la traite d’êtres humains et la contrefaçon.
L’Union européenne est à la fois un marché et une zone transit pour le trafic d’animaux sauvages. L’Europe représente à elle seule un tiers des saisies d’ivoire mondiales. La Belgique, la France, le Portugal et le Royaume-Uni sont des plateformes de transit majeures, tandis que l’Italie, les Pays-Bas et l’Espagne se distinguent par le nombre important de petites saisies d’ivoire qu’ils recensent (données ETIS).
« Le trafic d’animaux sauvages constitue non seulement un grave crime contre l’environnement à l’échelle mondiale, ayant un impact considérable sur la protection des espèces en danger d’extinction et sur la stabilité des écosystèmes, mais également une menace grandissante pour la sécurité nationale, régionale et internationale », explique Satyen Sinha, Responsable des politiques liées à la faune sauvage d’IFAW. « Les groupes criminels organisés sont attirés par le traficd’animaux sauvages en raison de la faiblesse des risques et des sanctions encourues et de l’ampleur des profits qui y sont associés. Le retour sur investissement peut en effet excéder les 1 000 pour cent et la valeur de certains produits dérivés d’animaux sauvages côtoie celle de stupéfiants. ».
Le plan d’action européen sera présenté précisément trois mois après la présentation officielle du rapport « Au-delà des éléphants. Éléments d’une approche stratégique de l’UE pour conservation de la nature en Afrique » par la Commission. Cette étude brosse une stratégie globale détaillée visant à renforcerl’engagement de l’UE dans la protection de la biodiversité au cours des dix prochaines années. L’étude fournit des mesures concrètes et claires pour le plan d’action qui sera publié vendredi prochain.
Quelques jours plus tard, du 1er au 3 mars, la conférence Save Wildlife se tiendra à La Haye, aux Pays-Bas, sous la tutelle du Ministère des Affaires économiques des Pays-Bas. Organisée sous la présidence hollandaise de l’Union européenne et en étroit partenariat avec le Hague Institute for Global Justice etl’International Sustainability Unit de la Prince of Wales Foundation, la conférence portera sur deux thématiques :
  • Revenus durables et développement économique des communautés
  • Meilleure application de la loi
La conférence de La Haye examinera également en détail le plan d’action européen de lutte contre le trafic d’animaux sauvages.
Cet élan en faveur de la faune sauvage atteindra son apogée le 3 mars à l’occasion de la Journée mondiale de la vie sauvage, dont le slogan cette année est« L’avenir des espèces sauvages est entre nos mains ». John Scanlon, Secrétaire général de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction), rappelle à cet effet que la « perte de biodiversité menace le bien-être des humains, les conditionséconomiques des communautés locales et même, dans certains cas, la sécurité et le développement économique à l’échelle nationale ». IFAW profitera de l’occasion pour publier la liste des jeunes choisis pour prendre part au Forum de la jeunesse pour les peuples et la vie sauvage qui se tiendra du 17 au 25 septembre à Johannesburg, juste avant la Conférence des Parties (CoP) de la CITES, qui aura lieu du 24 septembre au 5 octobre 2016.
Notes aux rédacteurs
–          Pour suivre la conférence de presse en direct à midi le 26/03: http://ec.europa.eu/avservices/ebs/live.cfm?page=1
–          Feuille de route pour un plan d’action européen de lutte contre le trafic d’animaux sauvages: http://ec.europa.eu/smart-regulation/roadmaps/docs/2015_env_087_action_plan_wild_trafficking_en.pdf
–          Dans son rapport la Nature du crime, préfacé par Nicolas Hulot, alors Envoyé spécial du Président de la République pour la protection de la planète, et Laurent Fabius, alors Ministre des Affaires étrangères, IFAW rappelle la menace que représente le trafic pour les animaux tels que l’éléphant, le rhinocéros mais aussi pour les êtres humains.
À propos d’IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux)
Fondé en 1969, IFAW sauve les animaux en détresse tout autour du globe. Grâce à des projets dans plus de 40 pays, IFAW vient en aide à tout animal le nécessitant, œuvre pour prévenir la cruauté envers les animaux et plaide pour la protection des animaux sauvages et de leurs habitats. Pour plus d’informations, visitez notre site web : www.ifaw.org. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

 

cid:image001.jpg@01D03B0B.1F878AC0

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le Sri Lanka brûle 359 défenses d’éléphant
(Le Cap, Afrique du Sud – 26 janvier 2016) – Le Sri Lanka a détruit ce matin son stock d’ivoire composé de 359 défenses d’éléphant pesant 1529 kilos.
Confisqué à Colombo par les autorités sri-lankaises en 2012, cet ivoire avait été découvert caché parmi les rondins de bois emballés dans des conteneurs expédiés depuis le Kenya. Cette saisie reste, à ce jour, la plus importante jamais opérée par ce pays d’Asie du Sud-Est.
La destruction de l’ivoire a été précédée d’une cérémonie religieuse multiconfessionnelle et, dans un geste symbolique, deux défenses d’éléphants du Sri Lanka victimes du braconnage ont été ajoutées au stock.
“IFAW salue la décision prise par les autorités sri-lankaises de mettre hors circuit ces défenses d’éléphant afin qu’elles ne soient jamais de retour sur le marché noir», a déclaré Kelvin Alie, Directeur du Programme sur le commerce de la faune  sauvage d'(IFAW – Le fonds international pour la protection des animaux).
“Le commerce illégal de la faune sauvage est estimé à 17.5 millions d’euros ($19 milliards) par an et se classe parmi les crimes les plus dommageables et dangereux à l’échelle mondiale. Détruire l’ivoire et le mettre hors d’usage envoie un message très fort aux braconniers et aux cartels qui tirent les ficelles de ce trafic : leurs activités ne seront plus tolérées.
“Jusqu’à 50 000 éléphants sont tués chaque année pour leur ivoire, principalement pour satisfaire la demande pour l’ivoire illégal en Asie, particulièrement en Chine et en Thaïlande, ainsi qu’aux États-Unis et en Europe. Cette tendance ne montre aucun signe de ralentissement” a déclaré Kelvin Alie. L’UICN estimeaujourd’hui la population d’éléphants d’Afrique à 470 000, contre 550 000 en 2006.
Kelvin Alie précise que le Sri Lanka s’inscrit dans une dynamique puissante qui a vu la destruction, au cours des trois dernières, de 59 tonnes d’ivoire dans des pays, entre autres, comme le Tchad, le Kenya, la Belgique, la France, les États-Unis, le Royaume-Uni, la Chine et l’Ethiopie qui ont fait ce même choix.
L’ivoire a été détruit au Galle Face Green, un parc très populaire du centre de Colombo, en présence du président Sri Lankais, M. Maithripala Sirisena, duPremier ministre, M.Ranil Wickremesinghe et de M. John Scanlon, Secrétaire général de la CITES (Convention sur le commerce international des espècesmenacées d’extinction).
Dans le cadre d’une initiative internationale visant à renforcer les capacités de lutte contre ce trafic, IFAW forme les forces de l’ordre à la prévention du trafic d’animaux sauvages dans plusieurs pays d’Afrique, du Moyen-Orient, d’Asie, d’Océanie et des Caraïbes. IFAW a signé un mémorandum d’entente avec INTERPOL, le tout premier signé entre le Programme sur la criminalité environnementale d’INTERPOL et une ONG. Les deux organisations ont collaboré sur de nombreux projets depuis 2005, et notamment en 2012 lors de la plus grande opération de lutte contre le trafic d’ivoire jamais menée par INTERPOL.
Dans son rapport la Nature du crime, préfacé par Nicolas Hulot en tant qu’Envoyé spécial du Président de la République pour la protection de la planète, et Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères, IFAW rappelle la menace que représente le trafic pour les animaux tels que l’éléphant, le rhinocéros mais aussi pour les êtres humains.
Note aux rédacteurs:
Des photos de l’ivoire saisi sont disponibles sur  www.ifawimages.com après enregistrement et demande auprès de Julie Landry jlandry@ifaw.org
Contact:
Christina Pretorius (IFAW Afrique australe), cpretorius@ifaw.org; Mobile: +27 82 330 2558
Fin
À propos d’IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux)
Fondé en 1969, IFAW sauve les animaux en détresse tout autour du globe. Grâce à des projets dans plus de 40 pays, IFAW vient en aide à tout animal le nécessitant, œuvre pour prévenir la cruauté envers les animaux et plaide pour la protection des animaux sauvages et de leurs habitats. Pour plus d’informations, visitez notre site web : www.ifaw.org. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

cid:3824an$IN7580137043629765@TROBOT2

 

 COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Les clébards de clochards entrent à Sciences Po Paris

 

(Reims – le 21 octobre 2015) A la veille de la trêve hivernale, l’exposition de photographies Clébard de Clochard ouvrira ses portes au public le 26 octobre prochain sur le campus de Sciences-Po Paris à Reims. A la demande d’IFAW, le photographe rémois Jean Christophe Hanché a suivi pendant 2 ans les personnes en situation d’exclusion et leurs chiens dans l’agglomération de Reims. « J’ai rencontré des couples soudés dans l’adversité » commente l’artiste dont l’objectif et l’œil humaniste ont réussi à saisir, dans cette série de clichés, la nature fusionnelle et belle du lien qui unit ces chiens à leurs maîtres.

 

Depuis trois ans, IFAW œuvre en faveur de l’accueil  inconditionnel des publics en situation d’exclusion accompagnés de chiens sur l’agglomération de Reims. Au fil de ses rencontres avec ces hommes et ces femmes, et pour la grande majorité, IFAW a découvert une relation dans laquelle l’animal vient au secours de l’homme au cœur d’un univers difficile.

 

« L’idée de cette série de clichés est venue du constat qu’il faut résolument partir à la rencontre de ceux que nous avons appris à considérer comme un couple : le maître en situation d’exclusion et son chien, pour comprendre le lien qui les unit » explique Céline Sissler-Bienvenu, Directrice d’IFAW France. « Nous espérons que ces photos permettront aux visiteurs de l’exposition de poser un autre regard sur ces couples, un regard bienveillant qui aidera àbalayer certains préjugés à leur égard. Ceci est à la portée de chacun.»

 

C’est au cœur du  campus rémois de Sciences Po Paris, du 26 octobre au 13 novembre 2015, que le public pourra découvrir une première série de portraits de ces maîtres et de leurs chiens.

 

« Suite à un premier contact au printemps 2015, certains groupes d’étudiants se sont passionnés pour le travail réalisé par IFAW et les associations rémoises autour de la problématique des chiens de SDF. » explique Nathalie Jacquet, Directrice du campus de Sciences Po Paris à Reims. « Le remarquable travail du photographe Jean-Christophe Hanché, qui anime par ailleurs des ateliers de photographie à Sciences Po, a fini de nous convaincre d’accueillir cette exposition».

 

En 20 ans, les publics en situation de rupture ou d’exclusion accompagnés de chiens ont augmenté de manière significative dans le paysage urbain français.En janvier 2012, une étude de terrain commandée par IFAW auprès de l’Institut IPSOS et menée à Reims a démontré que le chien représente aussi bien une bouée de sauvetage pour le maître en rupture avec la société en favorisant une estime de soi, qu’un facteur d’exclusion et de marginalisation supplémentaireen étant un frein considérable à l’accès aux droits, aux soins, au logement, à la formation et à l’emploi faute de prise en considération du binôme homme-chien dans sa globalité.

 

Note aux rédacteurs :

Des visites guidées de l’exposition sont proposées en semaine et pendant le week-end :

  • Mardi 27/10  18h30-19h30
  • Jeudi 29/10 18h30-19h30
  • Mardi 03/11 18h30-19h30
  • Jeudi 05/11 18h30-19h30
  • Samedi 07/11 15h-16h
  • Mardi 10/11  18h30-19h30
  • Jeudi 12/11 18h30-19h30

Pour des raisons de sécurité liées au plan Vigipirate en vigueur sur le campus de Sciences Po Paris à Reims, vous êtes priés de vous inscrire au plus tard 48 heures à l’avance auprès de Julie Landry : 03 26 48 64 79 ou jlandry@ifaw.org.

 

IFAW remercie la Direction du campus rémois de Sciences Po Paris qui a souhaité accueillir cette exposition. Elle peut être accueillie sur demande auprès d’IFAW: info-fr@ifaw.org.

 

Cette exposition s’inscrit dans la campagne d’IFAW visant à un accueil inconditionnel de personnes en situation d’exclusion accompagnées de chien. Retrouvez les autres supports produits par IFAW dans ce cadre :

–          Le livret destiné à l’accueil et à l’hébergement des publics en situation d’exclusion accompagnés de chiens propose des outils simples permettant une cohabitation homme-animal optimale. Il s’appuie sur les bonnes pratiques éprouvées par les professionnels du social favorables à l’accueil des chiens lesquels deviennent des catalyseurs essentiels du processus d’inclusion sociale.

 

–          La relation fusionnelle qui unit le maître sans-abri à son animal est racontée dans le documentaire réalisé en 2013 Jamais sans mon chien à travers les témoignages d’hommes et de femmes en situation d’extrême précarité propriétaires de chiens dans l’agglomération de Reims.

 

–          Le guide pratique Prendre soin de son chien qui leur permet de savoir comment répondre aux besoins fondamentaux de leurs compagnons.  Ce support, préfacé par le Préfet Alain Régnier, est diffusé depuis le début de l’année auprès des structures sociales d’accueil et d’hébergement de l’hexagone par l’intermédiaire de la Dihal (Délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement) afin de sensibiliser à l’égalité de traitement et l’inconditionnalité de l’accueil, deux principes inhérents à la politique d’accueil et d’hébergement des personnes en situation de rupture ou d’exclusion définie par le gouvernement dès 2013.

 

 

Fin

ifaw

cid:image001.jpg@01D03B0B.1F878AC0

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Festival mondial des théâtres de marionnettes à Charleville Mézières:

la cause des éléphants plaidée dans le programme OFF

Reims, le 16 Septembre 2015 – A l’occasion du Festival mondial des théâtres de marionnettes à Charleville Mézières, IFAW proposera le spectacle d’ombres chinoises Histoire d’ivoire, la vie des derniers éléphants d’Afrique dans la programmation OFF. Créé et joué par la Compagnie des Skowiés pour IFAW, ce spectacle raconte avec pudeur et sensibilité les menaces auxquelles ces animaux fascinants sont confrontés : braconnage, destruction des habitats, et notre devoir de les protéger.

 

« Ce spectacle a été développé il y a quatre ans par IFAW en collaboration avec la Compagnie des Skowies. Il avait été joué pour la première fois en marge du dernier festival» explique Céline Sissler-Bienvenu, Directrice d’IFAW France et Afrique francophone.  « Depuis, il a été joué plus d’une dizaine de fois et a systématiquement fait salle comble. IFAW se félicite de voir Histoire d’ivoire figurer dans la programmation OFF du Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes».

 

La situation des éléphants d’Afrique est critique. Chassés de leur habitat au profit du développement humain et braconnés sans relâche pour satisfaire la demande croissante d’objets de décoration en ivoire en Asie, les éléphants d’Afrique sont menacés de disparition. Alors qu’il n’en reste plus que 500 000 sur le continent, un éléphant est abattu toutes les 15 minutes en moyenne pour son ivoire.

« Ce spectacle est un moyen de communiquer auprès du grand public sur une urgence qui s’impose à l’humanité. Il présente l’avantage de favoriser la rencontre de nos équipes avec le public, de lui apporter une information de première main mais aussi de répondre aux questions qu’il se pose. En outre, la forme marionnettique permet de montrer la réalité sans risque de choquer, à la différence des photos ou des vidéos. En mettant son art et sa créativité au service d’une cause planétaire,  la Compagnie de Skowiés a accompli une véritable prouesse technique. Il a fallu près de deux ans pour réaliser l’ensemble des personnages et des décors. »

Le spectacle Histoire d’Ivoire – la vie des derniers éléphants d’Afrique sera proposé à cinq reprises du 19 au 22 septembre 2015 à Charleville-Mézières (Ardennes), à 1h30 de Paris en TGV au départ de la Gare de l’Est. Pour y assister, les dates suivantes s’offrent à vous :

–        Le samedi 19 septembre à 15h et 18h

–        Le dimanche 20 septembre à 15h et 18h

–        Le mardi 22 septembre à 15h

Le spectacle est accueilli gracieusement par le Bowling Central Park, situé rue Longueville à Charleville Mézières.

 

Note aux rédacteurs:

Histoire d’ivoire s’adresse à tous les publics. Le spectacle dure 40 minutes et est suivi d’échanges avec le public sur la situation des éléphants.

 

Les spectacles du OFF sont gratuits pour les festivaliers, mais des billets doivent être retirés la veille des spectacles à partir de 12h45 à la Maison de la Culture et des Loisirs (MCL) Ma Bohème, 21 rue d’Aubilly à Charleville Mézières. Si vous ne pouvez retirer vos billets par vous-même, veuillez contacter dès à présent Julie Landry, chargée de communication d’IFAW, au 06.12.36.40.07.

 

D’autres représentations sont prévues après le festival :

·        Jeudi 24 septembre à 17h à la salle polyvalente d’Aiglemont (08)

·        Samedi 10 octobre à 15h au Muséum d’histoire naturelle de Marseille, dans le cadre des Journées « Trafic! » et de la semaine de la Science.

·        Dimanche 11 octobre à 15h au Muséum d’histoire naturelle de Marseille, dans le cadre des Journées « Trafic! » et de la semaine de la Science.

Des photos en haute définition sont disponibles sur demande à jlandry@ifaw.org ou au 03 26 48 64 79.

Contact:

Céline Sissler-Bienvenu – Directrice IFAW France et Afrique francophone – 06 17 56 10 74csissler@ifaw.org

À propos d’IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux)

Fondé en 1969, IFAW sauve les animaux en détresse dans le monde entier. Grâce à des projets dans plus de 40 pays, IFAW vient en aide à tout animal le nécessitant, œuvre pour prévenir la cruauté envers les animaux et plaide pour la protection des animaux sauvages et de leurs habitats. Pour plus d’informations, visitez notre site web : www.ifaw.org. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

 

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »