La Fondation Giacometti

La Fondation Giacometti

2019

Information Presse
Actualités Printemps 2019
Le public assistant à une présentation de l’atelier
A LA UNE
Rencontre avec les médiateurs de l’Institut Giacometti.

Animée par une grande sensibilité à l’art et une connaissance approfondie de l’œuvre d’Alberto Giacometti, Claire, Louise, Pierre, Théo et Victoria, l’équipe de médiateurs est entièrement dévouée à l’accueil du public qui franchit les portes de l’Institut, 5 rue  Pierre Schœlcher, de mardi à dimanche. Dans ce lieu de référence pour l’œuvre de Giacometti, ces jeunes animateurs, artistes ou étudiants en histoire de l’art, sont un véritable trait d’union entre les différents publics et l’univers créatif de l’artiste.

Musée à taille humaine, l’Institut Giacometti est situé dans le quartier historique de Montparnasse, dans un hôtel particulier de style Art Nouveau, non loin du lieu où se trouvait autrefois l’atelier de l’artiste, rue Hippolyte-Maindron.
« A l’inverse d’un musée classique, l’Institut Giacometti se visite en toute intimité », nous confie Pierre, jeune diplômé des Beaux-Arts et médiateur de l’Institut. « Les visiteurs prennent le temps de regarder, d’analyser et n’hésitent pas à poser des questions ».

Dès l’entrée, on découvre la reconstitution de l’atelier de Giacometti. Fascinante et émouvante, cette première vision suscite intérêt et curiosité, auxquels répondent les médiateurs : « Expliquer la fonction du lieu, éclairer les visiteurs sur les artistes invités et leurs regards sur l’œuvre de Giacometti et mettre à l’aise le visiteur dans ce lieu encore peu connu de la capitale, sont nos principales missions », décrivent Claire, Louise et Victoria.
« Le public parfois chuchote lorsqu’il prend possession du lieu, qu’il considère comme un havre de paix en plein Paris », poursuivent Pierre et Théo. « C’est un moment privilégié passé à découvrir les secrets de l’Institut à travers les différents niveaux : jouir de la proximité avec les œuvres exposées, consulter une sélection d’ouvrages sur Alberto Giacometti, ou encore accéder au coin fauteuil pour une détente et une réflexion face à une œuvre de Giacometti.»

L’Institut Giacometti propose une offre très élargie à l’ensemble des publics : les visites en famille, les visites de groupe, l’accueil des scolaires, un programme de recherche et d’enseignement ouvert aux chercheurs, étudiants et amateurs. Conférences, colloques et master-class donnent la parole à des historiens d’art et conservateurs qui présentent leurs travaux et l’actualité de la recherche sur l’art moderne.

LES VISITES GUIDEES DE L’INSTITUT GIACOMETTI.
Pour les individuels : Visite par un médiateur comprenant l’Atelier et l’exposition temporaire. Durée: 1h Tarifs : 15 €, 11,50 €, 9,50 €
Pour les familles : Visite en famille de l’Institut avec séances de croquis pour faire découvrir aux petits (à partir de 6 ans) et aux plus grands, l’univers d’Alberto Giacometti.

Pour les scolaires : de la maternelle au lycée.
Deux programmes leur sont proposés du mardi au vendredi, à partir de 10h :
– l’univers de Giacometti, face à l’atelier de l’artiste
– visite de l’exposition “Alberto Giacometti-Teresa Hubbard / Alexander Birchler  “Flora “.

Pour les adolescents
Atelier de création à destination des 14 – 17 ans
Animé par l’artiste Ghazel
23 – 27 avril

Informations et Inscriptions : e.lecadre@fondation-giacometti.fr

EXPOSITION EN COURS
ALBERTO GIACOMETTI – TERESA HUBBARD  /  ALEXANDER BIRCHLER  FLORA
Jusqu’au 9 juin 2019 

L’Institut Giacometti présente un nouveau volet de l’installation Flora du duo d’artistes américano-suisse Teresa Hubbard / Alexander Birchler,
en regard d’un ensemble de sculptures et de dessins d’Alberto Giacometti,
pour la plupart inédits.
L’installation Flora retrace l’histoire extraordinaire de l’artiste américaine au destin mouvementé et révèle une période particulière de la vie d’Alberto Giacometti.

Commissariat : Christian Alandete

Retrouvez ici le dossier de presse

EXPOSITIONS A VENIR

ALBERTO GIACOMETTI – HISTOIRE DE CORPS
4 juillet au 27 octobre

Dans ses sculptures comme dans ses peintures, Alberto Giacometti s’est concentré durant toute sa carrière sur un motif quasi-unique : la représentation de l’être humain, qu’il considérait comme la raison d’être du geste artistique.
L’exposition et l’ouvrage « Histoire de corps » se concentrent sur les figures du nu féminin, pour lequel dès ses débuts l’artiste cherche à établir un nouveau canon de représentation.

Commissaire : Catherine Grenier
Commissaire associée : Michèle Kieffer

CRUELS OBJETS DU DESIR – GIACOMETTI / SADE  
20 novembre 2019 au 9 février 2020

Commissaires : Christian Alandete et Serena Bucalo-Mussely

Retrouvez les expositions de la Fondation à l’institut et ailleurs dans le monde
https://www.fondation-giacometti.fr/fr/nos-expositions/

En présentation permanente
L’atelier d’Alberto Giacometti

Introduisant les visiteurs dans l’univers intime de la création de
l’artiste, cette reconstitution réunit plus d’une soixantaine
d’œuvres originales, et remet en scène fidèlement l’ensemble du mobilier et les murs de l’atelier peints par Alberto Giacometti.

INFORMATION PRESSE
février 2019
Reconstitution de l’atelier Giacometti (détail)
Trois questions à Christian Alandete, directeur artistique de l’Institut Giacometti.

Qu’est-ce qui a motivé la création de l’Institut Giacometti ?
L’institut Giacometti a été créé à l’initiative de Catherine Grenier, directrice de la Fondation Giacometti et présidente de cet institut. C’est à la fois un espace d’expositions, de recherche et de pédagogie autour de l’œuvre d’Alberto Giacometti et de sa période. On peut y voir de manière permanente, au rez-de-chaussée, la reconstitution de l’atelier de l’artiste, avec plus d’une soixante d’œuvres extrêmement rares ou fragiles qui, pour la plupart, ne sont jamais montrées ailleurs. L’étage supérieur est lui dédié aux expositions temporaires et à la recherche. L’institut est ouvert au grand public et aux chercheurs qui peuvent consulter notre bibliothèque de référence et nos archives sur demande. Il est localisé dans le quartier de Montparnasse où Giacometti avait ses habitudes.

Quelles œuvres majeures de Giacometti sont présentées en permanence à l’Institut ?
L’atelier présente plus d’une soixantaine d’œuvres des différentes périodes : les années de formation à la Grande Chaumière, la période surréaliste, et les grandes figures iconiques de l’après-guerre, dont une version inédite et inachevée de l’Homme qui marche. C’est littéralement un condensé de l’ensemble de son œuvre, dans un espace de 24 m² : de la tête que Giacometti réalise, alors qu’il a à peine 14 ans, de son jeune frère Diego au tout dernier buste de son ami Lotar sur lequel il travaille juste avant sa mort. On peut voir aussi les véritables murs de l’atelier d’origine, peints, dessinés et gravés par Giacometti, que sa femme Annette avait fait déposer et que la fondation conservait depuis dans ses réserves avec tout le mobilier et les outils de l’artiste. Nous avons essayé de retrouver l’atmosphère de l’atelier à partir des milliers de photographies qui ont été prises au fil des années par les plus grands photographes.

Quelle est la programmation des expositions temporaires ?
Le programme d’exposition vise à renouveler le regard sur l’œuvre de Giacometti ; soit à travers un aspect particulier de son œuvre, une période, un thème, soit par le regard d‘un artiste contemporain ou d’un photographe sur son travail. C’est un laboratoire des recherches que la fondation mène au quotidien et un formidable contrepoint aux grandes rétrospectives organisées en collaboration avec différents musées en France et dans le monde. La riche collection de dessins de la fondation permet aussi de présenter dans chaque exposition des œuvres inédites. En ce moment, nous exposons des photographies prises par Peter Lindbergh dans les réserves de la Fondation en dialogue avec des sculptures de Giacometti.

L’exposition suivante est une nouvelle version du projet Flora du duo d’artistes Hubbard / Birchler présenté à la dernière Biennale de Venise. Le projet tourne autour de Flora Mayo, une camarade de Giacometti à l’époque de ses années de formation à l’Académie de la Grande Chaumière. Il prend pour point de départ une œuvre de notre collection Tête de femme (Flora Mayo), un plâtre peint unique, qui marque un moment de transition dans le parcours de Giacometti. Cette exposition est l’occasion de montrer des sculptures et des dessins d’une période méconnue réalisés par le jeune artiste à cette époque et l’articulation de cette œuvre dans sa production de sculptures.

EXPOSITION EN COURS
ALBERTO GIACOMETTI – PETER LINDBERGH Saisir l’invisible
Jusqu’au 24 mars 2019 
L’Institut Giacometti présente les photographies inédites d’œuvres d’Alberto Giacometti prises par Peter Lindbergh, l’un des photographes les plus importants de sa génération. À ces photographies est associée une sélection d’œuvres en plâtre, de bronzes et de dessins choisis par le photographe. Ce face à face permet de montrer le dialogue très intime qui s’est établi entre le photographe et les œuvres du sculpteur, tout en révélant de nombreux points communs dans leurs manières d’appréhender la représentation du réel.

L’exposition, sous le commissariat de Serena Bucalo-Mussely, rassemble plus d’une soixantaine d’œuvres des deux artistes.

Retrouvez ici le dossier de presse

SÉANCE DE DÉDICACE

À l’occasion de l’exposition Giacometti – Lindbergh « Saisir l’Invisible », une séance de dédicace du catalogue par Peter Lindbergh, aura lieu le jeudi 7 mars de 18h à 19h 
à l’Institut Giacometti.

Entrée libre.

EXPOSITIONS À VENIR

TERESA HUBBARD / ALEXANDER BIRCHLER – FLORA
5 avril – 30 juin
L’Institut Giacometti présente, en regard d’œuvres d’Alberto Giacometti, pour la plupart inédites, un nouveau volet du projet Flora du duo d’artistes américano-suisse Teresa Hubbard / Alexander Birchler. Une première version de ce projet a été créée à la Biennale de Venise en 2017 et complétée grâce à l’aide de la Fondation Giacometti, Paris. Fondée sur leurs découvertes autour de Flora Mayo, artiste et modèle d’Alberto Giacometti, l’installation Flora reconstitue la biographie singulière de l’artiste américaine inconnue et révèle une période particulière de la vie d’Alberto Giacometti.
Commissaire : Christian Alandete

ALBERTO GIACOMETTI – HISTOIRE DE CORPS
4 juillet – 27 octobre

Dans ses sculptures comme dans ses peintures, Alberto Giacometti s’est concentré durant toute sa carrière sur un motif quasi-unique : la représentation de l’être humain, qu’il considérait comme la raison d’être du geste artistique.
L’exposition et l’ouvrage « Histoire de corps » se concentrent sur les représentations du nu féminin, pour lesquelles, dès ses débuts, l’artiste cherche à établir un nouveau canon.
Commissaire : Catherine Grenier
Commissaire associée : Michèle Kieffer

Retrouvez les expositions de la Fondation à l’Institut et ailleurs dans le monde

ALBERTO GIACOMETTI – UNE AVENTURE MODERNE
du 13 mars au 11 juin 2019, au LaM (Villeneuve d’Ascq, France)

ALBERTO GIACOMETTI, D’APRÈS MODÈLE
du 15 mars au 30 juin 2019, au Musée Toulouse-Lautrec (Albi, France)

RODIN-GIACOMETTI
du 27 juin au 24 novembre 2019, à la Fondation Gianadda (Martigny, Suisse)

https://www.fondation-giacometti.fr/fr/nos-expositions/

www.fondation-giacometti.fr

Contact presse :
Anne-Marie Pereira
tél. : 33 (0)1 44 54 52 44 / 33 (0) 6 48 38 10 96
am.pereira@fondation-giacometti.fr

2017

fondatrice
La Fondation Giacometti vous souhaite un très bel été, et vous invite
à voir ou revoir les expositions
“Giacometti”, Tate Modern, Londres.
“L’œuvre ultime”, Galerie Lympia, Nice.
The Fondation Giacometti wishes you a delightful summer, and invite you to visit its current exhibitions
“Giacometti”, Tate Modern, Londres.
“The Last Works”, Galerie Lympia, Nice.

fondatrice2

GIACOMETTI.

Londres, Tate Modern.

Jusqu’au 10 septembre / Until September 10th.

“L’une des meilleures rétrospectives qu’on ait vu” – Le Monde

“A one-off “- The Times

“A must see for this summer” – Forbes

“Superbe” – Le Figaro
Première grande rétrospective au Royaume-Uni d’Alberto Giacometti depuis 20 ans, l’exposition rassemble plus de 250 œuvres, complétées par des dessins, livres et documents d’archives, et retrace l’évolution de l’artiste, de son arrivée à Paris jusqu’aux derniers portraits. Elle comprend des œuvres spécialement restaurées, inédites depuis plus de 60 ans.
La rétrospective montre la diversité du travail d’Alberto Giacometti, sculpteur, peintre et dessinateur, et révèle des aspects moins connus de son œuvre, notamment ses liens avec les arts décoratifs.

UK’s first major retrospective in 20 years, the exhibition gathers more than 250 works, mostly from the Foundation’s collection completed by exceptional loans to which are added books, drawings and archives documents that help retracing the artist’s evolution, from his arrival in Paris to the last portraits. The exhibition displays some works specially restored for the occasion that have not been seen for 60 years. The retrospective shows Giacometti as a painter as much as a sculptor, and aims to explore less-known aspect of his work, especially his creations of decorative arts.

unnamed (59)
GIACOMETTI,
L’ŒUVRE ULTIME.

Nice, Galerie Lympia,
Port Lympia,
Ancien bagne.

Jusqu’au 15 octobre / Until October 15th.

“Un éclairage inédit” – Le Figaro

“Une période prolifique” – France Info

“L’événement culturel” – Nice Matin

La Fondation Giacometti présente la première exposition consacrée à l’œuvre ultime d’Alberto Giacometti. Réunissant une cinquantaine d’œuvres majeures de ses dernières années (1960-1965) cette exposition permet de mesurer l’importance d’une période intense et relativement méconnue. Dans cette nouvelle phase de recherche sur la figure humaine, de nouveaux modèles Caroline et Lotar viennent rejoindre les modèles historiques Annette et Diego.
L’exposition inaugure un nouveau centre d’art, aménagé dans l’ancien bagne du port de Nice.
The Fondation Giacometti presents the first exhibition dedicated to the ultimate works by Alberto Giacometti in Nice. Bringing together fifty major artworks from the artist’s final years (1960-1965), this unprecedented exhibition allows us to measure the importance of this intense and relatively unknown period. Entering a new phase of research on the human figure, the artist introduces new models, Caroline and Eli Lotar, who rejoin the historical models, Annette and Diego. The exhibition inaugurates a new art center, housed in the former prison of Nice harbour.

unnamed (58)

 

 

 

 

 

Copyright © 2017 Fondation Alberto et Annette Giacometti, All rights reserved.

Our mailing address is:
Fondation Alberto et Annette Giacometti
3 bis, Cour de Rohan
Paris 75006
France

Add us to your address book

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »