Vendanges de Malagar

Vendanges de Malagar

bannieresignature

 

 

 

 

 

Nouveau logo signature

L’ambition des Vendanges de Malagar, offrir l’opportunité de mieux comprendre la société de notre temps, dans son évolution et ses bouleversements, est décidément bienvenue. Car depuis deux ans, l’actualité ne nous ménage pas. Nous notions en 2014 « la montée de l’intolérance, la radicalisation des discours racistes ou antisémites, la place prise par l’individualisme au détriment de ce qui fait société », ce qui nous avait amené à choisir comme thème « L’Autre », pour réfléchir à la place que l’on est prêt à faire à l’Autre, y compris la partie cachée de soi-même. En 2015, les attentats de janvier et l’immense manifestation populaire qui a suivi autour de la liberté d’expression, mais aussi la réforme disputée des collèges et les profondes transformations des pratiques culturelles nous avaient conduit à poser la question : que voulons-nous Transmettre aux générations futures, quel avenir préparons-nous ? (Vous pouvez d’ailleurs retrouver l’ensemble des interventions dans les Cahiers de Malagar – 2016, qui sont disponibles chaque année début septembre). Un an plus tard, l’information continue à nous mettre sous pression en permanence, qu’il s’agisse de nouveaux attentats, de l’état d’urgence, des situations de radicalisation/déradicalisation, des conflits internationaux dans lesquels notre pays est souvent partie prenante, ou de l’approche de nos élections présidentielles… Et le flot continu des “alertes”, “tweets” et autres “éditions spéciales” finit par conditionner notre société et atteindre chacun d’entre nous dans son être. Comment prendre du recul, comment décrypter l’actualité, comment faire la part des choses, et qui peut nous y aider ? C’est le thème des 18es Vendanges de Malagar : Penser l’événement. Pour nous aider à réfléchir, nous commençons par une soirée exceptionnelle jeudi 8 septembre au Cinéma LUX à Cadillac, autour des deux derniers documentaires de Serge Moati.

Dans le premier, L’Intérieur au cœur de la crise, le réalisateur nous plonge au cœur de la cellule de crise du ministère de l’intérieur après les attentats de janvier 2015. Dans le second, France : état d’urgence, vu de l’intérieur, tourné quelques mois plus tard après les nouveaux attentats de novembre, il nous montre comment les services de sécurité vivent l’état d’urgence. 4 Le vendredi 9 septembre après midi, quatre historiens, habitués par définition à prendre du recul par rapport à l’actualité, vont nous expliquer leurs méthodes : Michel Winock va d’abord définir ce qu’est un événement, Anne-Marie Cocula se réfère à Montaigne, JeanNoël Jeanneney tire les leçons de l’attentat du Petit-Clamart, et Pascal Ory, qui a écrit à chaud après l’attentat contre Charlie, nous explique « Ce que dit Charlie » à l’oreille d’un historien. « Sommes-nous en guerre ? » questionne JeanClaude Guillebaud samedi 10 septembre. Ces conflits, meurtres, prises d’otages qui deviennent notre actualité quotidienne nous touchent-ils collectivement et individuellement ? De quoi faire appel à la psychologie ? Question que traite Caroline Éliacheff. Et dans notre Maison d’écrivain, pensons également à faire appel aux auteurs et à l’écriture : Jeanne Benameur nous propose d’ « ouvrir le temps », et Philippe Dazet-Brun nous rappelle la façon dont Mauriac pensait l’événement, lui qui savait si bien passer du singulier à l’universel. Les journalistes nous aident-ils à penser l’événement, ou se contentent-ils de nous abreuver en émotions et autres scoops, pour vendre du papier ou de l’abonnement ? Trois d’entre eux (et pas des moindres !) ont accepté de débattre autour d’Éric Fottorino : deux grandes reporters au Monde, Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin, et un ancien de Libération, passé par Rue 89, et qui vient de créer la lettre d’information brief.me :

Laurent Mauriac. Saluons nos trois partenaires fidèles : la Librairie Mollat, la Société internationale des études mauriaciennes, et l’Académie du Vin de Bordeaux, mais aussi notre nouveau partenaire cette année, France Culture, qui vient enregistrer à Malagar et en public, durant ces Vendanges, quatre émissions d’une heure dans la série La Compagnie des auteurs (Matthieu GarrigouLagrange). Jean-Claude Ragot 5 Penser l’événement au cœur de la crise Jeudi 8 septembre – Cinéma Lux à Cadillac Soirée exceptionnelle autour des deux derniers documentaires de Serge Moati 18h : L’Intérieur au coeur de la crise de Serge Moati, 3 jours au coeur de la cellule de crise du ministère de l’Intérieur après les attentats de janvier 2015 (1 h 05) 21h : France : État d’urgence, vu de l’intérieur de Serge Moati en collaboration avec Yoann Gillet, tourné au lendemain des attentats du 13 novembre 2015 (50 mn) Projections et débats avec Serge Moati et pique-nique entre les deux films Réservation : Cinéma LUX – 05 56 62 13 13 – www.cinelux.fr Penser l’événement au regard de l’Histoire Vendredi 9 septembre – Malagar Modérateur : Yann Delbrel, avocat, professeur d’histoire du droit à l’Université de Bordeaux 15h : Anne-Marie Cocula, historienne, présidente du Centre François Mauriac de Malagar Divers événements de même conseil (Essais 1, 23) : une réponse au thème des Vendanges Michel Winock, historien, professeur émérite à l’Institut d’Études Politiques de Paris Qu’est-ce qu’un événement ? 16h15 : Jean-Noël Jeanneney, historien, ancien ministre L’attentat du Petit-Clamart : quarante secondes et beaucoup plus Pascal Ory, professeur d’histoire à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne “Ce que dit Charlie” à l’oreille d’un historien Penser l’événement, du singulier à l’universel Samedi 10 septembre – matin Modérateur : Jean-Claude Ragot, directeur du Centre François Mauriac de Malagar 10h : Philippe Dazet-Brun, professeur d’Histoire contemporaine à l’Institut Catholique de Toulouse, secrétaire de la Société Internationale des Études Mauriaciennes (SIEM) Quand Mauriac pense l’événement – “Il choisit de penser, mais la pensée est action” Caroline Éliacheff, psychanalyste et pédopsychiatre Le phénomène psy 11h15 : Jean-Claude Guillebaud, écrivain, journaliste Sommes-nous en guerre ? Jeanne Benameur, écrivaine Ouvrir le temps Penser l’événement avec les journalistes Samedi 10 septembre – après-midi Modérateur : Éric Fottorino, écrivain, journaliste et directeur de la publication de l’hebdomadaire le 1 15h : Table ronde avec Raphaëlle Bacqué, Ariane Chemin, journalistes Le Monde et Laurent Mauriac, fondateur de la lettre d’information Brief.me 6 Penser l’événement au cœur de la crise Jeudi 8 septembre – Cinéma Lux à Cadillac Soirée exceptionnelle autour des deux derniers documentaires de Serge Moati, projections et débats avec le réalisateur et pique-nique entre les deux films. Réservation : Cinéma LUX – 05 56 62 13 13 – www.cinelux.fr 18h : L’Intérieur au cœur de la crise 11 janvier 2015. Quatre millions de Français descendent dans la rue à l’occasion d’une marche historique. Une série d’attentats ont frappé le pays. Des journalistes, ceux de Charlie Hebdo, des compatriotes juifs, des policiers, viennent de tomber sous les balles de terroristes islamistes. Cette folle semaine est le terrible point d’orgue d’une histoire qui commence quelques mois plus tôt, place Beauvau, entre les murs de l’Intérieur. Bernard Cazeneuve, est depuis quelques mois à la tête de ce ministère si particulier qui, au nom de la sécurité publique, se retrouve régulièrement, sur le plan éthique, au cœur de polémiques qui animent et divisent la société. Cette histoire, c’est donc celle d’un homme et de son équipe à l’épreuve d’un ministère. C’est une histoire de valeurs et de convictions qui doivent trouver leur place au milieu d’une série de crises qui vont se multiplier au fil des mois. Immigration, maintien de l’ordre, terrorisme, jusqu’aux terribles attentats de Charlie Hebdo, les caméras de Serge Moati ont filmé ces hommes et ces femmes de “l’Intérieur” au plus près, en coulisses. Auteur et réalisateur : Serge Moati – production : Images et Compagnie – participation : France 3 – 2015 – durée 1h05 21h : France : État d’urgence, vu de l’intérieur Tout est allé très vite. Au lendemain des attentats du 13 novembre, la France était sous le choc. Mais sans même avoir eu le temps de réaliser ce qui se passait, les Français ont redécouvert tout un vocabulaire : “interpellations”, “assignations”, “perquisitions”… Toutes ces procédures administratives liées à l’état d’urgence étaient-elles utiles ? La pensée était elle aussi en état d’urgence. Face à ces mesures d’exception sensées durer douze jours, finalement prolongées, une question se posait : jusqu’où étions-nous prêts à aller pour assurer notre sécurité ? Immersion au cœur d’un ministère – celui de l’Inté- rieur – au plus près des policiers, des gendarmes, des responsables des services des renseignements et des coordinateurs de la lutte anti-terroriste, afin de regarder de très près comment s’organise cet état d’urgence qui au fil du temps soulève de plus en plus de questions dans la société civile. Sur fond de révision constitutionnelle et de la controversée déchéance de nationalité, on y découvre un Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur et des cultes, qui tente de rassurer et de fédérer des communautés de plus en plus inquiètes et stigmatisées. C’est une histoire de notre temps, d’une France qui se cherche, plus que jamais, entre sécurité et libertés. Auteur et réalisateur : Serge Moati, en collaboration avec Yoann Gillet – production : ARTE GEIE / La Compagnie du Belvédère / Baozi Prod – 2016 – durée : 48 mn. 7 Les Vendanges de Malagar Sur une idée de Jean Lacouture et d’Alain Rousset, président de la Région Aquitaine, le Centre François Mauriac de Malagar organise, depuis 1999, une rencontre annuelle, au moment des vendanges, autour d’une question culturelle, littéraire, historique, philosophique ou de société. Nous l’avons symboliquement appelée Les Vendanges de Malagar parce que nous avons l’ambition que ces moments privilégiés qui ont lieu en septembre, soient de véritables « Vendanges de l’esprit ». Nous rendons ainsi hommage au grand journaliste et au grand intellectuel que fut François Mauriac, dont le Bloc-notes reste aujourd’hui une référence. Ces dernières années, journalistes, écrivains, historiens, politiques, médecins ou encore universitaires français ou européens, ont confronté leurs travaux et leurs opinions sur les thèmes suivants : – Transmettre en 2015 – L’Autre en 2014 – Censure Autocensure en 2013 – La Grâce en 2012 – Le Secret en 2011 – La Mémoire en 2010 – L’esprit d’équipe en 2009 – Les Plaisirs en 2008 – Le Rire en 2007 – États-Spectacles ou comment les États se mettent en scène en 2006 – Morale et Politique : un pari contre Machiavel ? en 2005 – De l’aube au crépuscule : les 3 âges de la vie en 2004 – Paris-Province en 2003 – Montaigne, Montesquieu, Mauriac : Nous et les Autres en 2002 – La femme en Occident, hier et aujourd’hui en 2001 – Le rôle des intellectuels dans la Nation en 2000 – À l’aube du troisième millénaire, permanence et mutations de notre civilisation en 1999 Ces tables-rondes rassemblent un public toujours nombreux et passionné, faisant des Vendanges de Malagar un rendez-vous important de la vie intellectuelle de notre région. 8 Les intervenants depuis 1999 Armand Abécassis – Olivier Abel – Jean-Pierre Amalric – Michèle André – Frère Anselme – Metin Arditi – Florence Aubenas Joël Aubert – Robert Badinter – Jean-Luc Barré – Olivier Barrot – Philippe Baudorre Jean-Pierre de Beaumarchais – Patrice Blacque-Bellair – Évelyne Bloch-Dano – Pierre Brunel – Philippe Buisson – Cabu – Jean-Claude Casanova – Christophe Charle – Jérôme Clément – AnneMarie Cocula – Paule Constant – Joël Cornette – Jean Daniel – Maurice Daumas – Régis Debray – Régine Deforges – Yann Delbrel – Marcel Desvergne – François Dubet – ClaudeGilbert Dubois – Alain Duhamel – Jean-Marie Dupont – Joëlle Dusseau – Raphaël Enthoven – Jean Erhard – Cardinal Pierre Eyt – Thierry Fabre – Bernard Faivre d’Arcier – Cynthia Fleury – Éric Fottorino – Patrice Franceschi – Mathieu Gallet – Toby Garfitt – Claire Gibault – Charles Giry-Deloison – Laurent Greilsamer – Nicolas Grimaldi – Jean-Claude Guillebaud – Fabrice Hadjadj – Yves Harté – Serge Hefez – Itturia – Denis Jeambar – JeanNoël Jeanneney – Laurent Joffrin – Jacques Julliard – Alain Juppé – Guy Kantor – Jean Lacouture – Jacqueline Lalouette – Geoffroy de Larouzière-Montlosier – Hugues Le Paige – Radu Mihaileanu – Jacques Monférier – Olivier Mongin – Jean-Marc Orgogozo – Mona Ozouf – Michelle Perrot – Michel Pétuaud Létang – Pier-Luigi Pinelli – Jean-Marie Planes – Plantu – Edwy Plenel – Anne Queffélec – Jean-Claude Ragot – René Rémond – Robin Renucci – Dominique Reynié – Alain Rey – Alina Reyes – Alan Riding – Jacques Rigaud – Régis Ritz – Pascale Robert-Diard – Philippe Roudié – Alain Rousset – Stéphane Rozès – Daniel Schneidermann – Jacques Sémelin – JeanFrançois Sirinelli – Benjamin Stora – Michel Suffran – Jean Suhas – Lilian Thuram – Denis Tillinac – Henri Tincq – Jean Touzot – Hubert Védrine – Alain Veinstein – Claude Villers – Jean-Didier Vincent – Wiaz – Michel Winock. 9 Serge Moati Serge Moati est né à Tunis en 1946. Il est à la fois scénariste, producteur, acteur, écrivain et présentateur de télévision. De 1981 à 1985, Serge Moati est Directeur Général de France 3, et il dirige, de 1990 à 2014, la société de production “Image & Compagnie”. Il a créé récemment “La Compagnie du Belvédère”, qu’il préside, ainsi que “Belvédère Productions”. Serge Moati a produit et animé pendant 10 ans “Ripostes”, magazine hebdomadaire de société et de débats politiques diffusé sur France 5, et a animé “Cinémas” sur la même chaîne. Il a également réalisé des centaines de documentaires pour les émissions de service public : “Cinq colonnes à la une”, “La Marche du siècle” ou encore “Envoyé spécial”. On lui doit aussi, dernièrement, “Élysée 2012, la vraie campagne !”, “Quai d’Orsay, les coulisses de la Diplomatie” ainsi que deux autres documentaires : l’un sur “L’Intérieur au coeur des crises”, l’autre sur “France : État d’urgence, vu de l’intérieur “. Il prépare actuellement deux films, dont l’un de fiction sur la fin du régime de Vichy, et la fuite des “collabos” vers le château de Sigmaringen. Auteur de très nombreuses fictions pour la télévision, il a notamment dirigé : Marie-Christine Barrault, Bernard Blier, Robert Hossein, André Dussollier, Miou-Miou, Jean-Claude Drouot, Pierre Dux, Daniel Gelin, Rufus, Christophe Malavoy, Mireille Darc, Bernard Verley, Ludmila Mikaël, Patrick Chesnais… Depuis 2009, il est président du Festival des créations télévisuelles de Luchon. Petite filmographie Le Nœud de Vipères – d’après François Mauriac, ORTF, 1971 Le Sagouin – d’après François Mauriac, Prix de la critique TV, ORTF 1972 Un jour à Nice – Prix Albert Olivier, ORTF 1973 Le Pain noir, d’après Georges-Emmanuel Clancier, ORTF 1974 Ciné-roman, TF1, 1978 La Croisade des enfants, FR3, 1988 Voyage au pays des Francs-Maçons, documentaire, 1989 Capitaine des Ténèbres, ARTE/France 2, 2004 Mes questions sur…, 15 épisodes d’une série documentaire, France 5, depuis 2005 Mitterrand à Vichy, France 2, 2008 Je vous ai compris : De Gaulle et l’Algérie 1958-1962, docu-fiction – France 2, 2010 Changer la vie : Mitterrand 1981-1983, docu-fiction – France 2, 2011 Le Promeneur de Jérusalem, documentaire, ARTE, 2009 Le Peuple de la rue, les invisibles, France 3, 2010 Méditerranéennes – Mille et un combats, France 2 , RTS et TV5 MONDE, 2013 Adieu Le Pen, France 2, 2014 Quai d’Orsay, Les coulisses de la diplomatie, France 3, TV5 Monde L’Intérieur au cœur de la crise, France 3, 2015 France : État d’urgence, vu de l’intérieur – en collaboration avec Yoann Gillet, Arte, 2016 Petite bibliographie Le Pen, vous et moi, Flammarion 2014 Le Vieil Orphelin, Flammarion, 2013 Dernières nouvelles de Tunis, Michel Lafon, 2011 30 ans après, Seuil, 2011 Du côté des vivants, Fayard, 2006 Villa Jasmin, Fayard, Paris, 2003 10Pauline Leclerc Anne-Marie Cocula Divers événements de même conseil (Essais I, 23) : une réponse au thème des Vendanges Professeur émérite d’Histoire moderne, Anne-Marie Cocula a assuré de 1994 à 1999, la présidence de l’Université Bordeaux Montaigne, où elle enseigna. Elle s’est spécialisée dans l’histoire du Périgord et de la vallée de la Dordogne, à laquelle elle a consacré de nombreux ouvrages. C’est d’ailleurs l’histoire qui l’a amenée à rejoindre l’équipe du Festival International du Film d’Histoire de Pessac. Elle travaille actuellement sur l’époque des guerres de religion, sur l’histoire des institutions de Bordeaux et de la Guyenne à l’époque de Montaigne et du roi Henri IV, sujet de ses deux derniers ouvrages : Montaigne, les années politiques, paru aux éditions Confluences, et Secrets d’État, secrets d’alcôves. Élue en 2004 à la vice-présidence du Conseil régional d’Aquitaine en charge de l’Éducation, des Lycées, de l’Apprentissage et des Universités, et vice-présidente de l’ARF (Association des régions de France), Anne-Marie Cocula est réélue en mars 2010 vice-présidente du Conseil régional d’Aquitaine, chargée de l’Éducation, de l’Enseignement Supérieur, de la Culture et de l’Apprentissage. Anne-Marie Cocula est Officier de la Légion d’honneur, et a été élue tout récemment présidente du Centre François Mauriac de Malagar. Petite bibliographie Etienne de La Boétie et le destin du Discours de la Servitude volontaire, Classiques Garnier, à paraître Château, le diable et le bon dieu, avec Michel Combet, Ausonius, 2016 À la table des châteaux, avec Michel Combet, Ausonius, 2015 Châteaux, cuisines & dépendances, avec Michel Combet, Ausonius, 2014 Secrets d’État, secrets d’alcôves, Confluences/Centre François Mauriac de Malagar, 2012 Montaigne, les années politiques, Confluences, 2011 Montaigne aux champs, avec Alain Legros, éditions Sud Ouest, 2011 Histoire de Bordeaux, Le Pérégrinateur, 2010 L’invention de la décentralisation : noblesse et pouvoirs intermédiaires en France et en Europe, XVIIeXIXe siècles, collectif, aux Presses Universitaires du Septentrion, 2009 La diplomatie au temps de Brantôme, avec Françoise Argod-Dutard, PUB, 2007 11 Michel Winock Qu’est-ce qu’un événement ? Michel Winock a formé des générations d’historiens au lycée Lakanal, à l’université de Vincennes et à Sciences Po. Né à la politique pendant la guerre d’Algérie, il a d’abord cheminé avec l’équipe de la revue Esprit tout en écrivant des chroniques sur les livres d’histoire pour les Lettres fran- çaises. Éditeur au Seuil, il y a créé la collection Points-Histoire. Spécialiste d’histoire politique et d’histoire intellectuelle, il a également été l’un des fondateurs du magazine L’Histoire. Auteur du quarantaine d’ouvrages, dont le Siècle des intellectuels (1997), pour lequel il a reçu le prix Médicis essai, et des Voix de la liberté (2001), salué par l’Académie française, et biographe de Madame de Staël, prix Goncourt de la biographie 2010, Clemenceau (2011), Flaubert (2013) et récemment François Mitterrand, il a dirigé avec Jacques Julliard le Dictionnaire des intellectuels français. Historien des plus reconnus, ayant beaucoup travaillé sur l’histoire politique et idéologique de notre pays, c’est tout naturellement qu’en 2014 et en 2015, il préside avec Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, un comité sur l’avenir des institutions, établissant un rapport de 17 propositions pour réformer les institutions de la Ve République. Michel Winock est aussi membre du jury du Prix François Mauriac et du Festival International du Film d’Histoire de Pessac. Petite bibliographie Le Front Populaire expliqué en images, Seuil, coll. Beaux Livres, 2016 Journal politique. La république gaullienne, 1958-1981, Thierry Marchaisse, 2015 François Mitterrand, Gallimard, coll. «NRF Biographies», 2015 Les Derniers Feux de la Belle Époque. Chronique culturelle d’une avant-guerre (1913-1914), Seuil, 2014 Flaubert, Gallimard, 2013 Les voix de la liberté : Les écrivains engagés au XIXe siècle, Seuil, Points Histoire, 2010 Madame de Staël, Fayard, 2010 Le XXe siècle idéologique et politique, Perrin, Tempus, 2009 Le Siècle des intellectuels, Seuil, Points Histoire, 2006 Victor Hugo dans l’arène politique, Bayard, Essais, 2005 12 Jean-Noël Jeanneney L’attentat du Petit-Clamart : quarante secondes et beaucoup plus Après des études aux lycées Montaigne et Louis-le-Grand à Paris, JeanNoël Jeanneney est reçu à l’École normale supérieure, de 1961 à 1966. Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris en 1964, agrégé d’histoire en 1965, il consacre une année, avant son service militaire, à faire le tour du monde grâce à une bourse Singer-Polignac. Il enseigne ensuite l’histoire contemporaine à l’université de Nanterre comme assistant puis maître-assistant. Docteur ès-lettres, en 1975, avec une thèse intitulée Fran- çois de Wendel en République, l’Argent et le pouvoir, il a été professeur des universités de 1973 à 2011. Il y enseigne depuis lors l’histoire politique, l’histoire culturelle et l’histoire des médias, sujets sur lesquels il a publié de multiples ouvrages, parmi divers livres touchant à d’autres domaines. Il est l’auteur de nombreux documentaires historiques pour la télévision, depuis 1973. Il appartient à l’équipe fondatrice de la revue L’Histoire. Il a présidé, entre 1991 et 2000, le Conseil scientifique de l’Institut d’Histoire du temps présent. Il a été membre du Conseil d’administration (1987-1991 puis 1993-1995) puis de surveillance (1995-2002) des éditions du Seuil et président du Conseil d’orientation de la chaîne de télévision câblée « Histoire » de 1997 à 2004. Il préside le Conseil scientifique des « Rendez-vous de l’Histoire de Blois » depuis 2003. Il est président d’honneur du Festival International du Film d’Histoire de Pessac depuis 1990. Il a présidé les Rencontres de la photographie d’Arles de 2010 à 2015. Il produit et présente l’émission hebdomadaire « Concordance des temps », sur France Culture, depuis 1999. Il préside le jury du Prix du livre d’Histoire du Sénat depuis 2007 et le jury du Prix François Mauriac, à Malagar, depuis 2015. Président de Radio France et de Radio France internationale de 1982 à 1986, président de la Mission du Bicentenaire de la Révolution française et de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (1988-1989), il a été secrétaire d’État au Commerce extérieur (1991-1992) puis à la Communication (1992-1993) sous la seconde présidence de François Mitterrand. De mars 2002 à mars 2007, JeanNoël Jeanneney a été président de la Bibliothèque nationale de France, y conduisant en particulier un combat pour la création d’une bibliothèque numérique européenne. Petite bibliographie Un attentat – Petit-Clamart, 22 août 1962, Seuil, à paraître en librairie le 3 octobre 2016 Clemenceau. Dernières nouvelles du Tigre, CNRS éditions, 2016 Une histoire des médias – Des origines à nos jours, Seuil, 5e édition, 2015 Les chevaux de Marine Oussedik, Actes Sud, 2015 L’Histoire, la liberté, l’action. Oeuvres (1977, 2013), coll. Opus, Seuil, 2013 L’État blessé, Flammarion, 2012 Quand Google défie l’Europe – Plaidoyer pour un sursaut, 3e édition, Mille et une nuits, 2010 Le Duel, une passion française, 1789-1914, Seuil, 2004, Perrin, 2011 Concordance des temps, dialogues radiophoniques, La Guerre dans tous ses états, Nouveau monde éditions, 2008 13 Pascal Ory “Ce que dit Charlie” à l’oreille d’un historien Très jeune Pascal Ory découvre sa vocation pour l’histoire, entre autre auprès de son père, journaliste grand reporter qui éveille sa curiosité naturelle. Agrégé d’histoire, docteur d’état en histoire, ses maîtres sont deux grands historiens catholiques : Jean Delumeau et René Rémond. Fier de ses origines, il avoue « conserver les valeurs et les réflexes de ce peuple catholique de l’ouest ». Il a « la nostalgie de son esprit communautaire et de ses convictions » (La Croix, 2008 ). Né après-guerre, il interroge, pour des raisons éthiques, la période de la collaboration s’intéressant à l’attitude des universitaires durant ces années douloureuses. (Les collaborateurs, Le Seuil, 1976 ). Son parcours le conduit du CNRS (attaché de recherches) à la fondation Thiers (pensionnaire 1973- 1976) à l’enseignement : tout d’abord professeur de collège 1976-79, puis maître de conférences à l’IEP de Paris (76-98 et depuis 2005), assistant à l’Université Paris X-Nanterre (79-91), chargé d’enseignement à l’Inalco (87-92) et à l’université Paris IX-Dauphine, chargé de conférence à l’EHESS depuis 1995, professeur à l’Université de Versailles-Saint-Quentin (91-98) et à l’Université Paris 1-Sorbonne depuis 1997. Passionné de bande dessinée, il collabore au magazine Lire depuis trente ans, et siège comme pré- sident du jury du prix de La Bande dessinée historique, dans le cadre des Rendez-vous de l’Histoire de Blois. Depuis 1977, il anime sur France Culture, une émission dédiée à l’actualité en compagnie d’autres historiens. En 1983, il avait déjà laissé courir sa plume en écrivant une pièce de théâtre diffusée sur cette même chaîne, et intitulée Mélancolies du 29 mai, une évocation de mai 1968. Médiateur dans l’âme, il apprécie la direction de recherches, participe avec plaisir aux oraux des jurys d’examens mais accepte aussi la charge de Conseiller historique à la Télévision (depuis 1982), pousse la porte de la politique (chargé de mission au cabinet du secrétaire d’état aux Grands Travaux (91-93) et adjoint du maire socialiste de Chartres entre 1995 et 2001. En 2011, il a été nommé pour deux ans au Comité d’orientation scientifique de la Maison de l’histoire de France. Régent du Collège de Pataphysique, Pascal Ory est Chevalier de la légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite, et Officier des Arts et des Lettres. Petite bibliographie Ce que dit Charlie, Gallimard, 2016 La Belle Illusion, CNRS Éditions, 2016 Dictionnaire des étrangers qui ont fait la France, Robert Laffont, collection « Bouquins », 2013 14 Philippe Dazet-Brun Quand Mauriac pense l’événement – “Il choisit de penser, mais la pensée est action” Docteur ès Lettres, Philippe Dazet-Brun est professeur d’histoire contemporaine à l’Institut catholique de Toulouse, directeur de l’Institut de Science et Théologie des Religions, doyen émérite de la Faculté libre des Lettres et des Sciences humaines, et ancien directeur-fondateur de l’Institut universitaire de langue et de culture françaises. Ses champs de recherche sont principalement l’engagement des chrétiens dans la Cité (François Mauriac, Pierre Emmanuel, Edmond Michelet…) et les relations Église-État. Il a été vice-président de l’Association universitaire des Facultés et d’Instituts de l’Enseignement supérieur catholique (AUFIESCA), et directeur-gérant de la revue universitaire Chronique. Maître ès Jeux floraux, il a été élu Secrétaire perpétuel de l’Académie des Jeux floraux de Toulouse, cette année. Secrétaire de la Société Internationale des Études Mauriaciennes, il est responsable du Cercle de Poésie de l’Institut catholique de Toulouse et Président du Jury Paul-Jean Toulet, membre titulaire de l’Académie de Béarn, Chevalier de l’Ordre national du Mérite et Chevalier des Palmes académiques. Petite bibliographie “Pierre Emmanuel au soir de la vie, “feuilles volantes”, 1980-1984″ dans Autour de Pierre Emmanuel (1916-1984) à l’occasion du centenaire de sa naissance, éditions Marrimpouey, 2016 “Des histoires dans l’Histoire, ou les écritures du Temps. Le voyage de Claude Mauriac en Tchécoslovaquie en 1938”, article dans les Nouveaux Cahiers François Mauriac, Grasset, n° 23, 2016 Auguste Champetier de Ribes : La foi dans la République, éditions Gascogne 2015 « François Mauriac face aux enjeux de l’engagement du chrétien dans la Cité », article dans les Nouveaux Cahiers François Mauriac, Grasset, n° 21, 2013 « Le Journal d’un homme de trente ans. Quand un journal est acte de foi », article dans Nouveaux Cahiers François Mauriac, n° 20, Grasset, 2012 “Les éditions de La Pierre d’achoppement: entre textes et contextes (1948-1951)” , article dans Nouveaux Cahiers François Mauriac, n° 19, 2011 « Déodat de Séverac. La formation initiale à l’École de Sorèze », Déodat de Séverac, Actes du colloque de Sorèze, juin 2009, Coll. Lauragais Patrimoine, 2011 « Le temps pascal dans le temps journalistique de François Mauriac », article dans Nouveaux Cahiers François Mauriac, n° 18, 2010 Auguste Champetier de Ribes (1882-1947) : Un catholique social en République, Séguier éditions, 2008 15 Caroline Éliacheff Le phénomène psy Caroline Eliacheff est pédopsychiatre et psychanalyste. Elle a dirigé pendant plus de trente ans le centre médico-psychologique d’Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), et a repris, à la suite de Françoise Dolto, les consultations à la pouponnière d’Antony. De son expérience, Caroline Eliacheff a tiré plusieurs livres destinés au grand public. Certains pour faire connaître son travail, notamment auprès des nourrissons : À corps et à cris. Être psychanalyste auprès des tout-petits, et Vies privées. De l’enfant roi à l’enfant victime, édités chez Odile Jacob, d’autres pour prendre une parole publique sur des sujets lui tenant à cœur – mais toujours en lien avec son domaine de compétences : Mère-fille, une relation à trois avec Nathalie Heinich, Comment le voile est tombé sur la crèche (Les vrais enjeux de l’affaire Baby Loup), ou Le Temps des victimes, avec Daniel Soulez Larivière, publiés chez Albin Michel. Caroline Eliacheff est également scénariste de films pour Claude Chabrol : La Cérémonie (1995), Merci pour le chocolat (2000), La Fleur du mal (2003). Sur France Culture, elle était chroniqueuse chaque semaine aux Matins de France culture (2007- 2016) offrant son expérience et son regard particulier sur des sujets de société les plus variés. Petite bibliographie Comment le voile est tombé sur la crèche (Les vrais enjeux de l’affaire Baby Loup), Albin Michel, 2013 Puis-je vous appeler Sigmund ? et autres chroniques, Albin Michel, 2010 Le Temps des victimes, avec Daniel Soulez Larivière, Albin Michel, 2007 (Prix Biguet de l’Académie française 2007) La Famille dans tous ses états, Albin Michel, 2005 Mères-Filles : une relation à trois, avec Nathalie Heinich, Odile Jacob , 2002 Vies privées. De l’enfant roi à l’enfant victime, Odile Jacob, 1997 À corps et à cris. Être psychanalyste avec les tout-petits, Odile Jacob, 1994 Les Indomptables, figures de l’anorexie, avec Ginette Raimbault, Odile Jacob, 1989 La Fleur du Mal, Claude Chabrol, scénario de Caroline Eliacheff et Louise Lambrichs, suivi de “Qui est criminelle ?” de Caroline Eliacheff, Albin Michel, 2003 16 Jean-Claude Guillebaud Sommes-nous en guerre ? Jean-Claude Guillebaud, écrivain et éditeur, est doctorant en sciences criminelles. Il a longtemps été grand reporter et correspondant de guerre pour SudOuest, Le Monde, puis Le Nouvel Observateur. De la guerre du Vietnam aux révolutions iranienne et éthiopienne, de la guerre du Kippour au conflit libanais ou aux guerres de l’ex-Yougoslavie. Jean-Claude Guillebaud a longuement voyagé en Asie, en Afrique, au Proche-Orient, dans le Pacifique et dans les pays de l’ex-URSS, il est Prix Albert Londres en 1972 pour la couverture de la guerre du Vietnam. Directeur littéraire aux éditions du Seuil de 1982 à 2010, il a publié une trentaine d’ouvrages dont huit essais sur le désarroi du monde contemporain. Parmi eux, La Tyrannie du plaisir a reçu le prix Renaudot-essai en 1998 et Le Principe d’humanité le grand prix européen de l’essai en 2002. Ont suivi Le Goût de l’avenir (2003), La Force de conviction (2005), prix des libraires Siloë et prix Humanisme de la Franc-Maçonnerie française, Comment je suis redevenu chrétien (2007), Le Commencement d’un monde (2008), La Vie vivante (2011), Une autre vie est possible (2012), Je n’ai plus peur (2014). En 2016, son dernier livre, Le Tourment de la guerre. Pourquoi tant de violence, a obtenu le Grand Prix de l’Essai de la Société des Gens de Lettres (SGDL). Jean-Claude Guillebaud tient une chronique politique dans Le Nouvel Observateur et un bloc-notes dans l’hebdomadaire La Vie. Il est Docteur honoris causa de l’Université de Louvain la Neuve. Président du Centre François Mauriac de Malagar de 2006 à 2010, il préside cette année, du 5 au 9 octobre, le jury international du Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre. Petite bibliographie Le Tourment de la guerre, L’Iconoclaste, 2016 La Colline des Anges : Retour au Vietnam (1972-1992), avec Raymond Depardon, Points, 2016 Je n’ai plus peur, L’Iconoclaste, 2015 Une autre vie est possible, L’Iconoclaste, 2014 La Vie vivante, Les Arènes, 2011 Sont-ils morts pour rien ? : Un demi-siècle d’assassinats politiques, avec Jean Lacouture, Seuil, 2010 Le Commencement d’un monde : : Vers une modernité métisse, Seuil, 2008 Comment je suis redevenu chrétien, Albin Michel, 2007 Le Goût de l’avenir, Seuil, 2006 La Force de conviction : A quoi pouvons-nous croire ?, Seuil, 2005 L’Esprit du lieu, Arléa, 2002 Le Principe d’humanité, Seuil, 2001 Prix européen de l’essai Charles Veillon La Tyrannie du plaisir, Seuil, 1998 Prix Renaudot Essai La Porte des larmes : Retour vers l’Abyssinie, avec Raymond Depardon, Seuil, 1998 Le Voyage à Kéren, Arléa, 1988, Prix Roger-Nimier 17 Jeanne Benameur Ouvrir le temps Née d’une mère italienne et d’un père arabe, Jeanne Benameur arrive en France à l’âge de cinq ans. En parallèle avec des études de lettres, elle s’inté- resse à la philosophie, au théâtre (conservatoire), au chant (conservatoire) ainsi qu’à l’histoire de l’art. Elle enseigne jusqu’en 2000 et quitte l’Éducation nationale après avoir écrit Les Demeurées. Après avoir longtemps vécu à Paris, depuis sept ans elle vit à nouveau au bord de l’Atlantique. Elle a quitté progressivement diverses activités (direction de collection, ateliers d’écriture…) pour préserver le temps vide nécessaire à l’écriture et à la peinture. Après avoir publié chez Denoël de 2000 à 2006, elle publie chez Actes Sud pour les romans, chez Bruno Doucey pour la poésie et chez Thierry Magnier pour la jeunesse. Petite bibliographie Romans : Otages intimes, Actes Sud, Septembre 2015 (Prix Version Femina, Prix Libraires en scène) Pas assez pour faire une femme, Actes Sud Babel 2015 Profanes, Actes sud, 2013, Babel 2014 (Prix RTL lire, Prix paroles d’encre…) Les Insurrections singulières, Actes Sud 2011, Babel 2013 (Prix du Livre d’entreprise) Laver les ombres, Actes Sud, 2008, Babel 2010 (Prix du CRL Poitou-Charentes) Présent ? Denoël, 2006, Folio, 2008 Les Reliques, Denoël 2005, Babel 2011 Les Mains libres, Denoël 2004, Folio 2006 Les Demeurées, Denoël 2000, Folio 2002( Prix Unicef, Prix de la Francophonie Lithuanie) Ça t’apprendra à vivre, Seuil 1998, Denoël, 2003, Actes Sud Babel 2007 Théâtre : Je vis sous l’œil du chien, Actes Sud Papier, 2013 Fille d’Ulysse, France Culture Sous la paupière d’Eurydice, France Culture Poésie : De bronze et de souffle, nos cœurs, Editions Bruno Doucey (gravures Remi Polack), 2014 Il y a un fleuve, Editions Bruno Doucey 2012 Notre nom est une île, Editions Bruno Doucey 2011 Comme on respire, Thierry Magnier 2003, réédition 2011 Naissance de l’oubli, Guy Chambelland 1998 Jeunesse : Le Ramadan de la parole, Actes Sud junior (collection D’une seule voix) Une heure une vie, Thierry Magnier La Boutique jaune, Thierry Magnier Si même les arbres meurent, Thierry Magnier 2000 Quitte ta mère, Thierry Magnier 1998 18 Raphaëlle Bacqué Table ronde Raphaëlle Bacqué est une journaliste, actuellement grand reporter au journal Le Monde. Diplômée du Centre de formation des journalistes, de l’Institut d’études politiques de Paris et titulaire d’une licence de droit public. En 1992, elle rejoint l’équipe de Fabien Roland-Lévy et Jean-Michel Aphatie au Parisien. Elle travaille aujourd’hui pour Le Monde. Auteur de plusieurs livres, elle a notamment couvert la campagne électorale de Ségolène Royal en 2007, dont elle a tiré un livre : La femme fatale avec Ariane Chemin. Le Dernier Mort de Mitterrand, publié chez Grasset et Albin Michel, en 2010, a obtenu le Prix Aujourd’hui. De par son expérience, Raphaëlle Bacqué intervient fréquemment pour commenter l’actualité politique dans les émissions de France 5 et i>Télé. De la réalité à la fiction, en 2013, elle cosigne avec Nicolas Kieffer le scénario du téléfilm Silences d’État de Frédéric Berthe. Petite bibliographie Richie, Grasset, 2015 Les Strauss-Kahn, avec Ariane Chemin, Albin Michel, 2012 République avec Gérard Rondeau, 2011 Le Dernier Mort de Mitterrand, Grasset et Albin Michel, 2010 L’Enfer de Matignon : Ce sont eux qui en parlent le mieux, Albin Michel, 2008 La Femme fatale, avec Ariane Chemin, Albin Michel, 2007 Chirac ou le Démon du pouvoir, Albin Michel, 2002 Seul comme Chirac, avec Denis Saverot, Grasset, 1997 Chirac Président – Les coulisses d’une victoire, avec Denis Saverot, Éditions du Rocher, 1995 19 Ariane Chemin Table ronde Ariane Chemin, journaliste et auteur, est licenciée en lettres classiques et diplômée de Sciences Po (1986). Elle a été pendant de nombreuses années journaliste au quotidien Le Monde au service “politique,” “société,” avant de devenir grand reporter dans ce même journal. Elle écrit aussi des livres d’actualité, dont La Femme fatale avec Raphaëlle Bacqué au lendemain de l’élection de 2007, puis, avec Judith Perrignon La Nuit du Fouquet’s, sur la soirée du Fouquet’s du 6 mai 2007. En 2008, Ariane Chemin quitte le journal Le Monde pour Le Nouvel Observateur. Elle revient en 2011 au Monde, en tant que grand reporter. Elle reçoit le 23 juin 2015, le Prix Bernard Mazières du livre politique pour Le Mauvais Génie (Fayard), écrit avec Vanessa Schneider et consacré à Patrick Buisson, l’ancien conseiller de l’ombre de Nicolas Sarkozy, puis, le 19 octobre 2015, le Prix de la Journaliste de l’année 2015 décerné par Marie Claire et le Press Club de France, pour sa série d’articles : “Les 6 vies de Michel Houellebecq” sont paru dans Le Monde en août 2015. En 2016, Ariane Chemin nous raconte le mariage secret de Romain Gary et Jean Seberg à travers son livre : Mariage en douce. Petite bibliographie Mariage en douce, Équateurs, 2016 Le mauvais génie, avec Vanessa Schneider, Fayard, 2015 Les Strauss-Kahn, avec Raphaëlle Bacqué, Albin Michel, 2012 Fleurs et Couronnes, Stock, 2009 La Femme fatale, avec Raphaëlle Bacqué, Albin Michel, 2007 La Nuit du Fouquet’s, avec Judith Perrignon, Fayard, 2007 Une famille au secret : Le président, Anne et Mazarine, avec Géraldine Catalano, Stock, 2005 Jospin & Cie : Histoire de la gauche plurielle, 1993-2002, avec Cécile Amar, Seuil, 2002 20 Laurent Mauriac Table ronde Laurent Mauriac, 47 ans, est journaliste et entrepreneur. Journaliste à Libération pendant douze ans, il a été successivement responsable de la rubrique nouvelle technologie, du service économie, puis correspondant à New York. En 2007, il a cofondé le site d’information Rue89 dont il a été directeur général pendant sept ans. Depuis deux ans, il développe Brief.me, un média par e-mail qui se veut une réponse à la multiplication des flux d’informations sur Internet, en proposant chaque soir une sélection et une explication de l’actualité. Petite bibliographie Les Flingueurs du Net, Calmann-Lévy, 2002 21 Yann Delbrel Modérateur Yann Delbrel est avocat et professeur d’histoire du droit à l’Université de Bordeaux. Docteur en droit en 2002, Yann Delbrel est agrégé d’histoire du droit et de droit romain. Il enseigne l’histoire du droit à l’Université de Nice-Sophia-Antipolis de 2004 à 2006, à Poitiers de 2006 à 2008 et enfin à Bordeaux depuis 2008. Il fait partie de l’Institut de Sciences criminelles et de la Justice (ISCJ), laboratoire de l’Université de Bordeaux. Investi dans la vie administrative de son établissement, Yann Delbrel est par ailleurs Directeur du Département d’Etudes Juridiques d’Agen (DEJA), antenne délocalisée de l’Université de Bordeaux en Lot-et-Garonne. Il siège par ailleurs au Conseil National des Universités. Avocat depuis 2008, il est avocat associé dans un Cabinet généraliste depuis 2013 et intervient dans les secteurs du droit des contrats, du droit du travail et du droit pénal. Jean-Claude Ragot Modérateur Diplômé de l’université Paris IX Dauphine et spécialiste en sciences des organisations, Jean-Claude Ragot a dirigé successivement une école de commerce, une équipe de consultants, une Chambre de Commerce et d’Industrie et un Institut Universitaire Professionnalisé (métiers de la culture). Parallèlement, il s’est investi dans l’action culturelle, au sein du conseil d’administration du Festival d’Avignon (1994-2004), et comme président du Centre de développement chorégraphique « Les Hivernales » (1996-2010). Directeur du Centre François Mauriac de Malagar depuis 2004, il est secrétaire du Prix François Mauriac de la Région Aquitaine, et président du réseau des Maisons d’écrivain d’Aquitaine Limousin et Poitou-Charentes. Membre associé de l’Académie Nationale des Sciences, Belles Lettres et Arts de Bordeaux, il est Officier de l’ordre des Arts et des Lettres, promotion du 1er janvier 2016. Éric Fottorino Modérateur En 1984, après des études à la faculté de droit de l’Université de La Rochelle, puis à l’Institut d’études politiques de Paris, il débute sa carrière à Libération et à La Tribune de l’économie. Il entre au quotidien Le Monde en 1986, en devient grand reporter en 1995, rédacteur en chef en 1998, puis directeur de la rédaction en 2006. En juin 2007, après le départ de JeanMarie Colombani, il est élu directeur du journal, puis l’année suivante, président du directoire du groupe La Vie – Le Monde, poste qu’il occupera jusqu’en février 2011. Romancier et essayiste, Éric Fottorino a reçu un grand nombre de prix pour son œuvre. Il a été Président du Centre François Mauriac de Malagar de 2011 à 2016. En 2014, il se lance dans une nouvelle aventure éditoriale et fonde l’hebdomadaire le 1, avec Laurent Greilsamer et Natalie Thiriez. 22 France culture : La Compagnie des Auteurs à Malagar Vendredi 9 et Samedi 10 septembre 2016 L’émission La Compagnie des auteurs de Matthieu Garrigou-Lagrange, diffusée sur France culture, sera enregistrée, en public, au Domaine de Malagar, à l’occasion des 18es Vendanges de Malagar. Venez nombreux participer à l’émission enregistrée à Malagar, dans le Chai du Rouge : Vendredi 9 septembre de 15h à 16h “Mauriac tel qu’en lui-même” Vendredi 9 septembre de 17h à 18h “Mauriac et les convulsions du monde” Samedi 10 septembre de 12h à 13h “Grands thèmes Mauriaciens” Diffusion sur France culture, la semaine suivante : lundi 12, mardi 13 et mercredi 14 septembre à 15h. * La Compagnie des auteurs Après la philosophie, l’histoire, les sciences, la littérature comme discipline du savoir a désormais son émission La Compagnie des auteurs, et c’est sur France culture. Chaque semaine, du lundi au jeudi, Matthieu Garrigou-Lagrange se penche sur un grand auteur du patrimoine littéraire mondial. Biographes, chercheurs, écrivains, traducteurs, éditeurs, autant de passeurs de savoirs et d’expériences pour raconter et analyser les œuvres. Un partenariat France culture, à l’occasion des 18es Vendanges de Malagar. Site : www.franceculture.fr 23 La Société Internationale des Études Mauriaciennes (SIEM) Elle a pour mission de rassembler les universitaires et les chercheurs du monde entier qui consacrent tout ou partie de leurs recherches et de leurs écrits à l’œuvre de François Mauriac et à son temps, de favoriser leurs publications, en étroite collaboration avec l’Université Bordeaux Montaigne et le Centre François Mauriac de Malagar. Présidée par Caroline Casseville depuis la disparition de Bernard Cocula, la Société Internationale des Études Mauriaciennes a pour présidents d’honneur Jacques Monférier et Jean Touzot. La SIEM collabore chaque année aux Vendanges de Malagar, en intervenant sur les relations entre le thème choisi et François Mauriac. Par ailleurs, la SIEM organise chaque année avec l’Université Bordeaux Montaigne et Malagar, le Colloque International Mauriac et publie chez Grasset Les Nouveaux Cahiers François Mauriac. Société Internationale des Études Mauriaciennes Centre Mauriac Université Bordeaux Montaigne Domaine universitaire – 33 607 Pessac Cedex Site : malagar.fr L’Académie du Vin de Bordeaux L’Académie a pour vocation de recueillir, d’enrichir, de transmettre et de diffuser ce que l’esprit du Vin de Bordeaux inspire dans toutes les formes d’art. Elle se propose de susciter et d’encourager toute expression culturelle liée au vin de Bordeaux. Académie du Vin de Bordeaux 1, cours du XXX Juillet – 33 000 Bordeaux Tél : 05 56 00 21 95 Site : academie.vins-bordeaux.fr La Librairie Mollat La Librairie Mollat à Bordeaux est la plus grande librairie indépendante française, 2 700 m² pour 160 000 titres, 15 espaces ayant chacun sa spécialité, un magasin de musique, une galerie d’exposition, un salon de conférence. Elle propose une série d’ouvrages sur le thème des Vendanges de Malagar durant le mois de septembre. La librairie Mollat 15, rue Vital-Carles – 33 000 Bordeaux Site : www.mollat.com Le cinéma Lux Cinéma construit dans les années 50, le Lux fut repris en 1999 par une équipe de bénévoles regroupés au sein de l’association Le Paradis. Il est rénové en 2008 sous l’impulsion de la municipalité de Cadillac. Cette dernière, propriétaire du lieu, en délègue par convention l’exploitation à l’association Le Paradis. Le Lux s’attache à maintenir une programmation équilibrée entre le cinéma d’auteur, une programmation familiale et grand public de qualité et une offre Jeune Public régulière.

Le cinéma Lux 6 Place de la Libération – 33410 Cadillac Site : www.cinelux.fr 24 Le Centre François Mauriac de Malagar Le Centre François Mauriac de Malagar est une association loi 1901 créée en 1986, à la suite à la donation du domaine de Malagar au Conseil régional d’Aquitaine par les enfants de François Mauriac. Il a pour mission de veiller à la conservation de la demeure et des collections qui y sont déposées, de promouvoir l’image de Malagar et de perpétuer la mémoire de François Mauriac. Il propose un centre de ressources documentaires, des actions de médiation scolaire et un programme d’activités culturelles. Par ailleurs, son activité de recherche et de publication se développe en étroite collaboration avec le Centre d’études et de recherches sur François Mauriac (TELEM-EA n°4195) de l’Université Bordeaux Montaigne, et la Société Internationale des Études Mauriaciennes. Enfin, il anime le réseau des maisons d’écrivain de la Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Limousin Poitou-Charentes), et participe activement à la Fédération Nationale des Maisons d’écrivain et des patrimoines littéraires, dont Jean-Claude Ragot est le président d’honneur. Anne-Marie Cocula – présidente Jean-Claude Ragot – directeur Julie Chabrié – attachée de presse Centre François Mauriac de Malagar Domaine de Malagar 17, route de Malagar 33 490 Saint-Maixant Tél : 05 57 98 17 17 Site : malagar.fr www.facebook.com/Centre-François-Mauriac-de-Malagar twitter.com/MauriacMalagar

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »