ABOU DIARRA nouvel album ” Sabou ”

ABOU DIARRA

NOUVEL ALBUM

“SABOU”

sortie le 29 AVRIL 2013

Mix et Métisse / Warm Up / L’autre Distribution

 


LE CLIP | SABOU |

CONCERT de lancement | PARIS |au STUDIO DE L’ERMITAGE

le 14 JUIN 2013

 

Pour recevoir un CD promotionnel par la poste ou recevoir des invitations profressionnelles pour les concerts, veuillez renvoyer un mail à : mixetmetisse@gmail.com

LE KAMALE’N GONILe N’Goni est l’un des trésors d’Afrique, plus particulièrement dans la région de Wassoulo au Mali. Instrument de musique incontournable de la culture des Griots et du monde des chasseurs, il existe depuis la nuit des temps (environ 12e siècle). Connu initialement sous le nom de Dozo N’Goni (le n’Goni des chasseurs), il était l’emblème des chasseurs et de leur confrérie, l’instrument d’accompagnement des récits de chasse, des jeux musicaux entre chasseurs, des louanges, mais également de la médecine traditionnelle et de la communion avec les esprits.Dans les années 50, Alata Bourleil et Yoro Diallo, alors jeunes musiciens se réapproprient le N’Goni, désirant le mettre en valeur hors du cadre traditionnel et populaire en introduisirent le nom Kamele’n’Goni (le n’goni des jeunes).
ABOU DIARRAMarqué par la culture ancestrale des chasseurs mandigues, Abou Diarra est un joueur de n’goni (harpe guitare malienne) au parcours atypique et étrange. Formé par un maître virtuose et aveugle, il a sillonné, pendant plusieurs mois, les routes d’Abidjan-Bamako-Conakry… à pied, accompagné de son seul instrument. Traversant les villages les plus reculés d’Afrique de l’Ouest comme les mégalopoles modernes, il y a puisé tour à tour des sons cachés traditionnels et des musiques urbaines contemporaines…

Sa musique parle du voyage, de l’exil, du mouvement… Fasciné par le blues, le jazz, le reggae, le groove… Les rythmes et styles où se mélangent pays, sonorités, influences… Abou Diarra explore hors des gammes classiques, utilise son n’goni comme une guitare, une basse, une harpe ou une percussion… dans des balades silencieuses et nostalgiques ou des rythmes endiablés de bals poussières.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »