ANDRE VERCHUREN GRAND ACCORDEONISTE nous a quitté à 92 ans RIP

Hommage d’Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, à André Verchuren

C’est un grand artiste qui s’éteint. Un grand accordéoniste. Un homme qui a consacré sa vie à la musique, et fait danser la France entière aux mélodies de son accordéon. André Verchuren nous a quittés hier soir en nous laissant un titre qu’il portait à merveille : il était le roi de l’accordéon.

Enfant prodige, André Verchuren joue de l’accordéon à l’âge de quatre ans. Deux ans plus tard, il se produisait dans son premier bal et, à douze ans, son talent était récompensé d’une coupe du monde. A peine sorti de l’enfance, André Verchuren était déjà célèbre. Mais surtout, il était habité par la passion de la musique et de son instrument.

Prolifique et populaire, il est l’un des tout premiers accordéonistes de sa génération. Sa musique fait danser les bals musette, et l’on entend encore avec délice son duo avec Yvette Horner dans l’entraînant « Fiancés de l’Auvergne ».

André Verchuren nous laisse des centaines d’enregistrements. Il laisse également le souvenir d’un homme qui aimait à parcourir la France à la découverte de ses villages, de ses villes, des publics. Comme tous ces troubadours d’exception, sur scène il communiquait à tous le bonheur d’être là.

André Verchuren, c’est aussi l’histoire d’un homme qui a traversé ce siècle avec courage. Pendant la seconde guerre mondiale, il entre en Résistance. En juin 1944, il est arrêté par la Gestapo et déporté à Dachau.

André Verchuren était un homme généreux, un homme engagé, qui dans ces circonstances douloureuses, sut montrer toute la force et la noblesse de son caractère. L’homme valait l’artiste.

André Verchuren, né le 28 décembre 1920 à Neuilly-sous-Clermont, dans l’Oise et mort le 10 juillet 2013 à Chantilly1 est un accordéoniste français et survivant des camps de concentration nazis.

Sommaire

[masquer]

Seconde Guerre mondiale[modifier]

En juin 1944, il est envoyé au camp de Dachau dans le « train de la mort », convoi no 7909, le 2 juillet 1944. Il en ressortira 13 mois plus tard, en août 1945.

Décoration (honorifique)[modifier]

Carrière artistique[modifier]

Discographie[modifier]

André Verchuren est le recordman[réf. nécessaire] du monde de vente de disques d’accordéon, avec plus de 80 millions d’albums vendus. Il a enregistré à ce jour, tous supports confondus, 777 albums[réf. nécessaire].

Quelques titres[modifier]

  • Le Petit Chapeau tyrolien
  • Ah! si j’étais resté célibataire
  • Le tango nous invite
  • Ce soir, on va faire la java
  • Le Chouchou de mon cœur
  • Les Fiancés d’Auvergne (son plus grand tube)
  • Style musette (valse)
  • Quand tu reviendras (avec Aimable)
  • En amateur (valse)
  • Le Plus Grand Bal du samedi soir
  • Charleston à Paris
  • Le chatouilleur de boutons
  • La Valse des pompiers
  • Les Routiers
  • Accordéon rusticana
  • Le Réveil de la volière
  • Le Roi de l’arène (paso doble)
  • Bonjour les amis (marche officielle de Radio Luxembourg)

Filmographie[modifier]

Cinéma[modifier]

Radio et télévision[modifier]

  • Animateur de Radio Luxembourg et de Europe 1 pendant 30 ans (17 ans et 13 ans)
  • Producteur d’émissions télévisées

Concerts et galas[modifier]

André Verchuren a participé à plus de 10 000 galas devant environ 40 millions de spectateurs.

À La Défense, il a joué lors du plus grand bal de France devant 125 000 spectateurs.

Le 3 janvier 2007, il a fêté ses 80 ans de carrière par un concert à l’Elispace de Beauvais.

Voir aussi[modifier]

Article connexe[modifier]

Liens externes[modifier]

Notes et références[modifier]

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »