NUNC! Programmation du Mois de Juin 2013

Programmation du mois de juin 2013

Nunc ! 3 rue d’Arras – 75005 Paris – métro Cardinal Lemoine

Samedi 1er juin 2013  de 18 h à 21 h

exposition dédicace : Carte Blanche à Thierry Tessier 
« Marie Do, auteur et S.M Clergerie, styliste » 

Marie Dô fut danseuse à New York, Montréal, et dans diverses compagnies de ballet françaises.

Son premier roman Fais danser la poussière a été adapté en téléfilm pour France Télévision en 2002 et a été récompensé par 3 prix audiovisuels et touché 6 millions de téléspectateurs.

Dancing Rose est son troisième roman. Les droits audiovisuels ont déjà été achetés par un producteur en vue d’une série télévisée dans laquelle Marie Dô sera scénariste et chorégraphe.

 Sébastien Maria Clergerie fut costumier pendant 5 ans à l’Opéra de Limoges, il oeuvre à l’Opéra du Capitole à Toulouse et le Festival lyrique de Sanxay en 2012. De plus il a eu le plaisir d’habiller de remarquables voix du répertoire classique comme Elisabeth Jean, Nathalie Manfrino et prochainement Rima Tawil. Styliste de Marie Dô, nous aurons le plaisir de découvrir certaines de ses créations lors de la dédicace.

Mercredi 05 juin 2013 de 18 h à 21 h

Exposition dédicace : Mark Jenkins
« La rue mise en scène »

Textes de Frédéric-Charles Baitinger
Editions Critères

Collection Opus délits

L’artiste américain Mark Jenkins investit la ville avec des sculptures à l’échelle humaine. Véritable expert de la scénographie, il crée des rencontres troublantes entre ses mannequins et les passants. Il cherche ainsi à interroger, provoquer, perturber avec des sculptures dont l’attitude et le mouvement sont d’une saisissante ressemblance avec une personne humaine. Installées dans l’espace public, ces mises en scène percutantes et insolites de clones-humains ne manquent pas de susciter amusement, angoisse, choc… Il considère d’ailleurs que la réaction des gens fait partie intégrante du cycle de vie de ses oeuvres : il s’agit de créer une expérience sociale d’altération de la réalité.


Samedi 8 mai de 18 h à 21 h

Dédicace : Alain Lombardi

« Le Pénitent de Sartène »

Editions Panthéon

Alain Lombardi écrit avec l’inspiration d’un observateur éclairé, avec la curiosité d’un reporter. L’homme de télévision saisit l’image, l’instant, le détail avec les yeux du réalisateur qu’il est depuis 40 ans. Les mots ont pris le relais de l’image, la plume a remplacé la caméra, mais la passion qui l’anime reste la même et l’écrivain prend appui sur le réalisateur. France 3 lui a donné maintes opportunités de partir à la rencontre des régions françaises. La Corse l’a fasciné et lui a permis d’aller au bout de ses rêves littéraires. Pour écrire ce premier roman, il n’a pas hésité à s’immerger pendant plus d’un an à Propriano, dans le sud-ouest de l’île de Beauté, avec pour seuls compagnons, une feuille blanche, un appareil photo,un magnétophone et un ordinateur portable..

Dans Le Pénitent de Sartène, l’auteur raconte l’époque de la fin du XIXe siècle où une jeune institutrice, libre d’esprit, à la fois naïve et avant-gardiste, guidée par sa seule passion, s’engage sur le chemin aventureux d’un amour interdit. Prête à bousculer tous les obstacles, elle est prise au piège d’une société régie par des hommes attachés aux codes de l’honneur et aux coutumes ancestrales. Cet amour contrarié saura-t-il tel le Phénix renaître de ses cendres ?

Mercredi 12 juin de 18 h à 21 h
exposition rencontre : Zay vs JABER

Zay

Née en 1968, Diplômée d’un master de Finance à Boston, Emmanuelle Tournois se décrit comme une farouche  autodidacte. Artiste plasticienne, la base de son travail est la peinture. Pour elle on peut peindre avec un pinceau ou une bombe, ou encore avec du carrelage des coquilles de moules ou du bitume. En plus de la peinture, elle s’est intéressée au graffiti et collabore avec des graffeurs. Depuis 2 ans elle exécute des portraits de chanteurs ou musiciens, une autre passion pour elle.

Jaber

Jaber est un artiste autodidacte découvert par Jean Dubuffet. ancien boulanger, boxeur et bateleur. Il a enregistré plusieurs disques chez Pathé Marconi, a fréquenté le petit conservatoire de Mireille. Personnage entouré de légendes et d’histoires rocambolesques. Il est analphabète mais sous son aspect de pauvre artiste il s’en sort très bien. Sa production est sa planche à fabriques des billets de banque. Il n’a aucune considération pour son travail.

Il a développé une méthode de travail très personnelle et de plus en plus actuelle: Pourquoi travailler pour la postérité ?

Samedi 15 juin de 18h à 21h

Exposition dédicace : Gilles Ouaki

« I lock you ! »

Editions Critères

Gilles Ouaki, célèbre photographe qui a marqué les pages du Parisien et de Paris Match.

Enchaîner l’amour? Une idée insupportable pour ce dernier..

Si les amoureux déposent, dans un rituel païen, des cadenas sur le Pont des Arts et en jettent la clé dans la Seine, n’est-ce pas pour confier à une instance magique le soin de faire durer leur couple?

Cette étrange conjugaison, celle d’un acte éphémère voué à tomber sous la pince des services de la municipalité avec un voeu d’éternité, interpelle le journaliste qui sommeille toujours chez l’artiste. Gilles Ouaki a gardé l’oeil du reporter, l’instinct du chasseur et décide de rompre les liens profanes du cadenas. Au rogne-boulon, d’un coup sec. Déverrouillés, mis en lumière, les cadenas libèrent leur potentiel narratif. Dans les travaux de Gilles Ouaki, il y a toujours des histoires, des objets, des traces, qui questionnent ; qui nous questionnent…

Mercredi 19 juin de 18h à 21h

Exposition rencontre : Sébastien LECCA

« Du fœtus au phallus »

Le Street Art est une portion d’art qui sort des musées – parfois pour mieux y entrer par la suite. Sébastien Lecca fait partie de ceux qui distraient notre quotidien de ces traces.

Peintre autodidacte né au Pérou, Sébastien Lecca s’affirme et se fait connaître dès 2005 comme plasticien impliqué auprès des personnes handicapées en recouvrant le tronc des arbres par des tissus aux multiples prénoms. Ce projet va se déplacer de la place des Fêtes du XIXe jusqu’à la Garden Party de l’Elysée, le 14 juillet 2007. En 2007, il s’oriente vers les portraits qu’il agence en peinture modulaire et interactive. Cette mise en scène de figures publicitaires ou quotidiennes avec des portraits de gens connus ou inconnus constitue un puzzle glissant où l’interactivité laisse le champ libre à l’imagination.

En 2009, le  super foetus fait son apparition sur le bitume parisien et se propage par divers supports et formes : sculptures, tee-shirts, body painting, etc. La propagation du symbole est en marche…

En 2011, il est traversé par l’idée folle de transformer la tour Eiffel en sextoy…deux années de travail plus il devient un heureux entrepreneur et fabriquant de godemichet et sort sur le marché “La
Tour est Folle” le sextoy le plus patriotique et 100% made in France !

 

Mercredi 26 juin de 18h à 21h

Exposition dédicace MOSKO

« A coté de la plaque »

textes de Samantha Longhi
Collection Opus délits
Editions Critères
 
Mosko et associés est un collectif artistique français connu pour ses pochoirs muraux dans les rues de Paris. Composé de deux peintres urbains, Gérard Laux et Michel Allemand, anciens typographes, ouvriers du livre et camarades d’atelier, ce collectif s’inscrit dans le mouvement artistique contemporain de l’art urbain.Pour cet Opus Délits, numéro 16 !, les associés sont Gérard Faure, qui les accompagne, photographie leurs aventures, Samantha Longhi, qui met en lumière leurs propos et leurs parcours, et Xavier Lacouture, préfacier du livre.
Au fils des pages, vous découvrirez l’amitié qui lie Mosko et associés depuis leur début, les rencontres, entre artistes, mais aussi avec les passants-spectateurs, les projets, leur technique…

Samedi 29 juin de 18h à 21h

Exposition rencontre : Harley in the CITY

Lauréates du concours Photo Magazine et Harley

Une première mondiale, Harley-Davidson® et Photo ont proposé un concours réservé aux femmes, et aux femmes uniquement. Cette fois-ci ce sont elles qui ont donné leur vision de l’univers Harley-Davidson® et plus particulièrement de Harley-Davidson® dans la ville. Pilotes, passagères ou simplement fans, elles concilient avec élégance et brio l’être et l’avoir. Ce sont des femmes d’action que rien n’arrête et dont le courage se marie à merveille avec leur féminité. Les clichés des lauréates sont publiés dans le numéro 500 de Photo (juin 2013).

Ce sont ces photos ainsi que quelques unes des œuvres de l’exposition « Dreams & Revelations » que vous allez découvrir en exclusivité avant leur départ pour Morzine…
A cette occasion, une magnifique Harley Davidson sera exposée dans la galerie…
facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »