frac île-de-france

frac île-de-france

2019

 

 

 

 

 

LES NOUVELLES RÉSERVES DU FRAC ÎLE-DE-FRANCE À ROMAINVILLE :

POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE

 

Mardi 15 octobre 2019 a eu lieu la pose de la première pierre du bâtiment destiné à accueillir les réserves du Frac Île-de-France, en présence de Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, de Florence Berthout, Présidente du Frac Île-de-France, de Gérald Azancot, Président du Groupe Fiminco, de Corinne Valls, Maire de Romainville et de Laurent Roturier, Directeur régional des affaires culturelles d’Île-de-France.

 

Ce nouveau bâtiment de 2000 m2 acquis par la Région Île-de-France avec le concours de l’État / Ministère de la Culture sera mis à disposition du Frac Île-de-France pour une ouverture à l’automne 2020.

 

 

Situé au cœur d’un site investi par la Fondation Fiminco à Romainville, ce nouvel espace comprendra environ 1600 mdévolus à la conservation et à la gestion des œuvres, afin d’optimiser leur diffusion sur tout le territoire de l’Île-de-France et 450 m2 ouverts au public, pour un programme de présentation d’œuvres organisé sur un mode participatif. Avec ce projet totalement inédit, le public pourra choisir et réserver des œuvres, à partir de la base de données de la collection accessible via le site internet du Frac, qui lui seront présentées par l’équipe de médiation.

 

 

 

 

 

 

Crédit photo : Le Château de Rentilly © Bona-Lemercier/Alexis Bertrand/Xavier Veilhan (ADAGP, Paris, 2019)

Photo Martin Argyroglo – Montage Lucie Calise

FRAC

Image

 

 

D

ŒUVRES DE LA COLLECTION DU FRAC ÎLE-DE-FRANCE

FRAC ÎLE-DE-FRANCE, LE CHÂTEAU / PARC CULTUREL DE RENTILLY – MICHEL CHARTIER

DU 20 SEPTEMBRE AU 22 DÉCEMBRE 2019

 

Commissaire : Xavier Franceschi

 

Du 20 septembre au 22 décembre 2019, le Frac Île-de-France organise pour la deuxième fois au Château de Rentilly une exposition à partir de sa collection, qui relève intrinsèquement du plus pur des hasards : un tirage au sort (via un plugin sur son site internet) a été organisé du 5 au 24 mars 2019 pour choisir une lettre de l’alphabet, lettre déterminant le choix des artistes exposés. La lettre « gagnante » est le « D » : tous les artistes présents dans la collection du Frac dont le nom commence par « D » font donc partie de l’exposition et toutes leurs œuvres sont systématiquement présentées*.

 

* En dehors de celles nécessitant de trop fortes restaurations ou de celles, en dépôt, dont le déplacement s’avère trop complexe

 

Avec :

Stéphane Dafflon, Bady Dalloul, Richard Davies, Jean Daviot, Lieven De Boeck, Harald Thys & Jos De Gruyter, Willem de Rooij, herman de vries, Olivier Debré, Philippe Decrauzat, Koenraad Dedobbeleer, Christine Deknuydt, Léo Delarue, Anne Deleporte, Denicolai & Provoost, Marc Desgrandchamps, Angelica Detanico & Raphaël Lain, Fred Deux, Marc Devade, Livia Deville, Deyi Studio, Guillaume Dégé, Philip-Lorca diCorcia, Erik Dietman, Martin Disler, Thea Djordjadze, Jason Dodge, Florence Doléac, Kaye Donachie, David Douard, Dunne & Raby / Michaël Anastassiades, Jérôme Dupin, Simon Dybbroe Møller.

 

> Communiqué de presse en pièce jointe

 

frac île-de-france, le château

Parc culturel de Rentilly – Michel Chartier

Domaine de Rentilly

1, rue de l’Étang

77600 Bussy-Saint-Martin

Tél. : 01 60 35 46 72

www.fraciledefrance.com

www.parcculturelrentilly.fr

 

Du 20 septembre au 31 octobre

Mercredi et samedi de 14h à 18h

Dimanche de 12h à 18h

 

Du 1er novembre au 22 décembre

Mercredi et samedi de 13h30 à 17h30

Dimanche de 11h30 à 17h30

 

Entrée libre

 

Accès

RER A : arrêt station Torcy puis 15 min. à pied

Bus : PEP’S ligne 21 (arrêt Rentilly) ou lignes 46/25/13 (arrêt Cèdre)

 

Responsable de la communication

Isabelle Fabre

Tél. : 01 76 21 13 26

ifabre@fraciledefrance.com

2017

FLORENCE BERTHOUT, PRÉSIDENTE DU FRAC ÎLE-DE-FRANCE,

A REÇU LES INSIGNES D’OFFICIER DE L’ORDRE DES ARTS ET DES LETTRES

DE LA PART DE FRANCK RIESTER, MINISTRE DE LA CULTURE

 

Franck Riester, ministre de la Culture, a remis, lundi 6 mai 2019, les insignes d’officier de l’Ordre des Arts et des Lettres à Florence Berthout, Présidente du Frac Île-de-France et Maire du 5e arrondissement. La cérémonie s’est déroulée au Plateau, en présence de Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France.

 

 

 

 

 

 

Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France,

Florence Berthout, Présidente du Frac Île-de-France et Maire du 5e arr.

et Franck Riester, ministre de la Culture, au Frac Île-de-France, le Plateau, lundi 6 mai 2019

© Photo Mairie du 5e arr. /Alexis Bracquart

 Florence Berthout (née en 1962) est diplômée de Sciences-Po Bordeaux et de l’Institut Régional d’Administration de Lille. Elle a débuté sa carrière en 1987 à la Caisse des Dépôts, comme directrice départementale. Entre 1993 et 2007, elle a exercé plusieurs fonctions en cabinet ministériel : directrice-adjointe puis directrice du cabinet du ministre des relations avec le parlement et porte-parole du gouvernement, puis conseillère parlementaire du Premier ministre Dominique de Villepin.

Conseillère de Paris depuis 2001 et conseillère régionale d’Île-de-France entre 2004 et 2010, Florence Berthout s’est particulièrement impliquée dans les grands dossiers métropolitains du transport et de l’urbanisme, comme administratrice du STIF (syndicat des transports d’Île-de-France), et de l’APUR (atelier parisien d’urbanisme).

En 2014, Florence Berthout est élue Maire du 5e arrondissement de Paris.

En 2015, elle est à nouveau élue conseillère régionale d’Île-de-France.

Elle a été élue Présidente du Fonds Régional d’Art Contemporain Île-de-France en mars 2016.

Florence Berthout a été pendant 9 ans directrice générale de l’Établissement Public du Parc et de la Grande Halle de la Villette (2007-2016), « véritable laboratoire de la démocratisation culturelle ». Elle est à l’origine du premier Agenda 21 de la culture et a engagé une rénovation du parc, de ses installations et de son accessibilité.

En tant que Maire du 5e arrondissement, elle a créé le festival Quartier du Livre en 2015 (5e édition du 15 au 22 mai 2019) et ouvre la mairie à de nombreuses activités culturelles.

 

SIMON STARLING

CATHERINE, MASAHIKO, REX ET LES AUTRES

FRAC ÎLE-DE-FRANCE, LE PLATEAU, PARIS

DU 16 MAI AU 21 JUILLET 2019

 

Commissaire : Xavier Franceschi

 

Du 16 mai au 21 juillet 2019, le Frac Île-de-France présente au Plateau une exposition personnelle de l’artiste britannique Simon Starling, intituléeCatherine, Masahiko, Rex et les autres.

 

Depuis le début des années 90, Simon Starling revisite l’histoire des formes, la valeur, les processus de fabrication et le statut des objets. Son exposition personnelle au Plateau est pour lui l’occasion de proposer un voyage spatial et temporel entre une série de nouvelles productions et des pièces plus anciennes, en plaçant toujours le contexte – le contexte de production, le contexte de monstration – au cœur de sa démarche. À partir d’une situation ou d’une rencontre, il déroule le fil de ses recherches sur la transformation des objets, à travers les mutations qu’ils ont subis ou qu’il leur applique. En décortiquant les mécanismes de fabrication et leur évolution au cours du temps, Simon Starling met en relief la persistance du passé dans le présent et offre ainsi un éclairage singulier sur les développements et les évolutions de notre société.

 

> Communiqué de presse en pièce jointe

 

Ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 19h

Nocturne chaque 1er mercredi du mois, jusqu’à 21h

Entrée libre

 

le plateau, paris

22, rue des Alouettes

75019 Paris

Tél. : 01 76 21 13 41

www.fraciledefrance.com

 

Responsable de la communication

Isabelle Fabre

Tél. : 01 76 21 13 26

ifabre@fraciledefrance.com

 

Image

 

Simon Starling

Talking, Computing (détail), 2018-2019

© Simon Starling

 

 

 

 

 

 

Image

 

 

 

TIRAGE AU SORT DE L’EXPOSITION DE CET AUTOMNE AU CHÂTEAU !

JUSQU’AU 24 MARS 2019

ŒUVRES DE LA COLLECTION DU FRAC ÎLE-DE-FRANCE

FRAC ÎLE-DE-FRANCE, LE CHÂTEAU / PARC CULTUREL DE RENTILLY – MICHEL CHARTIER

 

Tirage en ligne sur www.fraciledefrance.com/grand-tirage-au-sort/

 

Le Frac Île-de-France poursuit sa démarche d’expérimentation liée à sa collection, en organisant à nouveau un tirage au sort pour déterminer l’exposition qui sera présentée à l’automne prochain (du 20 septembre au 22 décembre 2019) au Château de Rentilly.

 

À l’instar de l’exposition « L » présentée au Château de septembre 2018 à février 2019, une nouvelle exposition à partir de la collection du Frac sera tirée au sort, via un plugin sur le site internet du Frac. Ce tirage, proposé depuis le 5 mars et jusqu’au 24 mars 2019, permettra de choisir une lettre de l’alphabet qui déterminera le choix des artistes exposés. Comme c’était le cas pour « L », tous les artistes présents dans la collection dont le nom commence par la lettre « gagnante » feront automatiquement partie de l’exposition et toutes leurs œuvres seront systématiquement présentées *.

 

Ce protocole, à la fois ludique et conceptuel, permet la présentation et la confrontation d’œuvres sous un jour totalement inédit et de les présenter en parfaite autonomie, détachées de toute thématique préexistante ou prédominante. Et c’est là le véritable but du jeu : donner à voir les œuvres de la collection pour ce qu’elles sont, sans présupposé ni parti pris, dans toute leur intégrité.

 

Xavier Franceschi, directeur du Frac Île-de-France

 

* En dehors de celles nécessitant de trop fortes restaurations ou de celles, en dépôt, dont le déplacement s’avérerait trop complexe.

frac île-de-france, le château

Parc culturel de Rentilly – Michel Chartier

Domaine de Rentilly

1, rue de l’Étang

77600 Bussy-Saint-Martin

Tél. : 01 60 35 46 72

www.fraciledefrance.com

www.parcculturelrentilly.fr

 

Responsable de la communication

Isabelle Fabre

Tél. : 01 76 21 13 26

ifabre@fraciledefrance.com

 

 

Image

Crédit photo : Le Château de Rentilly © Bona-Lemercier/Alexis Bertrand/Xavier Veilhan (ADAGP, Paris, 2019)

Photo Martin Argyroglo / Montage Margaux Simonetti

 

Image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

UN NOUVEAU LIEU À ROMAINVILLE
POUR LES RÉSERVES DU FRAC ÎLE-DE-FRANCE
OUVERTURE PRÉVUE : AUTOMNE 2020

Dès l’automne 2020, le frac île-de-france bénéficiera d’un nouveau lieu pour accueillir ses réserves : un nouveau bâtiment – d’une surface de 2 000 m2 – va être acheté par la Région Île-de-France avec le concours de l’État / Ministère de la Culture (5,3 millions d’euros TTC), au cœur d’un site investi par la Fondation Fiminco à Romainville, afin d’accueillir la collection du frac.

Le frac île-de-france se dote désormais d’un nouvel équipement à Romainville, dernier élément de son projet multi-site et d’un dispositif pensé en forme de triptyque : au Plateau à Paris, un lieu consacré à la production, au Château à Rentilly, un lieu pour exposer régulièrement la collection et à Romainville, des réserves pour une conservation optimale de la collection. Par cette triple implantation touchant différents publics – dans Paris, en petite et grande couronne – le frac inscrit son action au cœur des territoires de la région, tout en poursuivant sa diffusion hors-les-murs avec sa collection riche de plus de 1 600 œuvres.

frac île-de-france
Administration
33, rue des Alouettes
75019 Paris
Tél. : 01 76 21 13 20
www.fraciledefrance.com

Visuel :
© Fondation Fiminco / Freaks Architectes

 

 

 

 

 

 

 

LA RIVIÈRE M’A DIT
FRAC ÎLE-DE-FRANCE, LE PLATEAU, PARIS
DU 24 JANVIER AU 14 AVRIL 2019

Avec des œuvres de Melanie Bonajo, Charlotte Cherici, Nashashibi/Skaer, Ben Rivers, Ben Russel, et Margaret Salmon.

Commissaire : Xavier Franceschi

Du 24 janvier au 14 avril 2019, le frac île-de-france présente au Plateau La Rivière m’a dit, une exposition composée exclusivement de vidéos pour la plupart issues de la collection du frac, qui se déroule comme un long poème visuel dans les espaces plongés dans le noir : un paradis perdu ou bien, plus positivement, un espace providentiel de vraie régénérescence.

Qu’il s’agisse d’un étrange voyage à Tahiti sur les traces de Gauguin, du portrait d’un solitaire reclus au milieu des bois philosophant sur l’origine et le destin de l’humanité, de l’apprentissage en pleine forêt de la faune par des enfants, d’une scène confinant au mythe montrant un groupe d’hommes, de femmes et d’enfants se baignant dans une rivière, des portraits de quatre femmes engagées dans des formes de vie à rebours des conventions établies, ou bien des enregistrements et visions de séances de guérison en Amazonie péruvienne, l’exposition donne à voir une série d’œuvres au sein desquelles la nature, de diverses manières, occupe une place primordiale.

Exposition du 24 janvier au 14 avril 2019
Vernissage le mercredi 23 janvier de 18h à 21h

Ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 19h
Nocturnes « plateau-apéro » chaque 1er mercredi du mois, jusqu’à 21h
Entrée libre

le plateau, paris
22, rue des Alouettes
75019 Paris
Tél. : 01 76 21 13 41
www.fraciledefrance.com

 

Visuel :

Charlotte Cherici, POURQUOI TORDU ?, 2018
Collection frac île-de-france
© Charlotte Cherici

 

ELAD LASSRY

FRAC ÎLE-DE-FRANCE, LE PLATEAU, PARIS

JUSQU’AU 9 DÉCEMBRE 2018 !

Commissaire : Xavier Franceschi

 

Jusqu’au 9 décembre 2018, le frac île-de-france présente au Plateau la 1ère exposition en France d’Elad Lassry (né en 1977 à Tel Aviv, vit et travaille à Los Angeles). À travers son travail photographique, filmique ou sculptural, l’artiste s’intéresse à la fabrication et à la réception de l’image, au sens de ce qui la constitue, de son essence même, plutôt qu’à la technologie mise en œuvre pour sa production. L’exposition rassemble une série de nouvelles productions, réalisées spécialement pour l’occasion.

 

> Dossier de presse en pièce jointe

 

le plateau, paris

22, rue des Alouettes

75019 Paris

Tél. : 01 76 21 13 41

www.fraciledefrance.com

 

Ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 19h

Nocturne chaque 1er mercredi du mois, jusqu’à 21h

Entrée libre

 

Responsable de la communication

Isabelle Fabre

Tél. : 01 76 21 13 26

Image

Elad Lassry

Untitled (Assignment 96-3), 2018

© Elad Lassry

Courtesy 303 Gallery, New York

 

LES EXPOSITIONS DE RENTRÉE DU FRAC ÎLE-DE-FRANCE

 

 

ELAD LASSRY

FRAC ÎLE-DE-FRANCE, LE PLATEAU, PARIS

DU 20 SEPTEMBRE AU 9 DÉCEMBRE 2018

Commissaire : Xavier Franceschi

 

Du 20 septembre au 9 décembre 2018, le frac île-de-france présente au Plateau la 1ère exposition en France d’Elad Lassry (né en 1977 à Tel Aviv, vit et travaille à Los Angeles). À travers son travail photographique, filmique ou sculptural, l’artiste s’intéresse à la fabrication et à la réception de l’image, au sens de ce qui la constitue, de son essence même, plutôt qu’à la technologie mise en œuvre pour sa production. L’exposition rassemble une série de nouvelles productions, réalisées spécialement pour l’occasion.

le plateau, paris

22, rue des Alouettes

75019 Paris

Tél. : 01 76 21 13 41

www.fraciledefrance.com

 

Ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 19h

Nocturne chaque 1er mercredi du mois, jusqu’à 21h

Entrée libre

 

Vernissage le mercredi 19 septembre de 18h à 21h

 

 

L

ŒUVRES DE LA COLLECTION DU FRAC ÎLE-DE-FRANCE

FRAC ÎLE-DE-FRANCE, LE CHÂTEAU / PARC CULTUREL DE RENTILLY – MICHEL CHARTIER

DU 22 SEPTEMBRE 2018 AU 10 FÉVRIER 2019

Commissaire : Xavier Franceschi

 

Le frac île-de-france organise au Château de Rentilly ainsi que dans la Salle des Trophées (Parc Culturel de Rentilly-Michel Chartier) une exposition à partir de sa collection – présentée du 22 septembre 2018 au 10 février 2019 – relevant intrinsèquement du plus pur des hasards : un tirage au sort, ouvert à tous via un plugin sur le site internet du frac, a été organisé du 25 mai au 10 juin 2018 pour choisir une lettre de l’alphabet, lettre déterminant le choix des artistes exposés. La lettre « gagnante » est le « L » : tous les artistes présents dans la collection du Frac dont le nom commence par « L » font donc partie de l’exposition et toutes leurs œuvres sont systématiquement présentées (en dehors de celles nécessitant de trop fortes restaurations ou de celles, en dépôt, dont le déplacement s’avère trop complexe).

 

Avec les œuvres de :

Dominique Labauvie, Maëlle Labussière, Jeff Ladouceur, Suzanne Lafont, Denis Laget, Jacques René Lagrange, LALAN, Bernard Lallemand, Bertrand Lamarche, Fabrice Langlade, Annika Larsson et Augustin Maurs, Bo Christian Larsson, Elad Lassry, Micha Laury, Bertrand Lavier, Christopher Le Brun, Jean Le Gac, Marc Le Mené, Marie-Hélène Le Ny, Cécile Le Talec, Guillaume Leblon, Mark Leckey, Seulgi Lee, Frédéric Lefever, Marie Legros, Pierre Leguillon, Mathieu Lehanneur, Jochen Lempert, Jean Leppien, Rainier Lericolais, Eugène Leroy, Elodie Lesourd, Natacha Lesueur, Agnès Lévy, Christian Lhopital, Arto Lindsay, Tony Long, Mireille Loup, Ken Lum, Marie Lund, Guy de Lussigny, et Mark Luyten.

frac île-de-france, le château

Parc culturel de Rentilly-Michel Chartier

Domaine de Rentilly

1, rue de l’Étang

77600 Bussy-Saint-Martin

Tél. : 01 60 35 46 72

www.fraciledefrance.com

www.parcculturelrentilly.fr

 

Accès

RER A : arrêt station Torcy puis 15 min. à pied

Bus : PEP’S ligne 21 (arrêt Rentilly) ou lignes 46/25/13 (arrêt Cèdre)

 

Mercredi et samedi de 14h30 à 17h30

Dimanche de 10h30 à 13h et de 14h30 à 17h30

Entrée libre

Responsable de la communication

Isabelle Fabre

Tél. : 01 76 21 13 26

ifabre@fraciledefrance.com

 

 

 Image

 

Image

 

ELAD LASSRY

FRAC ÎLE-DE-FRANCE, LE PLATEAU, PARIS

DU 20 SEPTEMBRE AU 9 DÉCEMBRE 2018

 

Du 20 septembre au 9 décembre 2018, le frac île-de-france présente au Plateau la 1ère exposition en France d’Elad Lassry (né en 1977 à Tel Aviv, vit et travaille à Los Angeles). À travers son travail photographique, filmique ou sculptural, l’artiste s’intéresse à la fabrication et à la réception de l’image, au sens de ce qui la constitue, de son essence même, plutôt qu’à la technologie mise en œuvre pour sa production. L’exposition rassemble une série de nouvelles productions, réalisées spécialement pour l’occasion.

 

Exposition du 20 septembre au 9 décembre 2018

Commissaire : Xavier Franceschi

Ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 19h

Nocturne chaque 1er mercredi du mois, jusqu’à 21h

Entrée libre

 

le plateau, paris

22, rue des Alouettes

75019 Paris

Tél. : 01 76 21 13 41

www.fraciledefrance.com

 

Responsable de la communication

Isabelle Fabre

Tél. : 01 76 21 13 26

ifabre@fraciledefrance.com

 

 

Image

Elad Lassry

Untitled (assignments), 2018 (détail)

© Elad Lassry

 

 Image

 

RÉSULTAT DU TIRAGE AU SORT POUR L’EXPOSITION DE RENTRÉE AU CHÂTEAU DE RENTILLY !

LŒUVRES DE LA COLLECTION DU FRAC ÎLE-DE-FRANCE

FRAC ÎLE-DE-FRANCE, LE CHÂTEAU / PARC CULTUREL DE RENTILLY – MICHEL CHARTIER

DU 22 SEPTEMBRE 2018 AU 10 FÉVRIER 2019

Commissaire de l’exposition : Xavier Franceschi

 

Le frac île-de-france organise au Château de Rentilly une exposition à partir de sa collection – présentée du 22 septembre 2018 au 10 février 2019 – relevant intrinsèquement du plus pur des hasards : un tirage au sort auquel tout le monde a pu participer, via un plugin sur le site internet du frac, du 25 mai au 10 juin 2018, qui a permis de choisir une lettre de l’alphabet déterminant le choix des artistes qui seront exposés. La lettre “gagnante” est la lettre L. Tous les artistes présents dans la collection dont le nom commence par cette lettre feront automatiquement partie de l’exposition et toutes leurs œuvres seront systématiquement présentées (en dehors de celles nécessitant de trop fortes restaurations ou de celles, en dépôt, dont le déplacement s’avérerait trop complexe).

 

L’exposition présentera ainsi les œuvres de :

Dominique Labauvie, Maëlle Labussière, Jeff Ladouceur, Suzanne Lafont, Denis Laget, Jacques René Lagrange, LALAN, Bernard Lallemand, Bertrand Lamarche, Fabrice Langlade, Bo Christian Larsson, Elad Lassry, Micha Laury, Bertrand Lavier, Christopher Lebrun, Jean Le Gac, Marc Le Mené, Marie-Hélène Le Ny, Cécile Le Talec, Guillaume Leblon, Mark Leckey, Seulgi Lee, Frédéric Lefever, Marie Legros, Pierre Leguillon, Mathieu Lehanneur, Jochen Lempert, Jean Leppien, Rainier Lericolais, Eugène Leroy, Elodie Lesourd, Natacha Lesueur, Agnès Levy, Christian Lhopital, Arto Lindsay, Tony Long, Mireille Loup, Adam Lowe, Ken Lum, Marie Lund, Guy de Lussigny, et Mark Luyten.

 

frac île-de-france, le château

Parc culturel de Rentilly – Michel Chartier

Domaine de Rentilly

1, rue de l’Étang

77600 Bussy-Saint-Martin

Tél. : 01 60 35 46 72

www.fraciledefrance.com

www.parcculturelrentilly.fr

 

Responsable de la communication

Isabelle Fabre

Tél. : 01 76 21 13 26

ifabre@fraciledefrance.com

Image

Crédit photo : Le Château de Rentilly © Bona-Lemercier/Alexis Bertrand/Xavier Veilhan (ADAGP, Paris, 2018)

Photo Martin Argyroglo / Montage Margaux Simonetti

 

TIRAGE AU SORT DE LA PROCHAINE EXPOSITION AU CHÂTEAU !

JUSQU’AU 10 JUIN 2018

ŒUVRES DE LA COLLECTION DU FRAC ÎLE-DE-FRANCE

FRAC ÎLE-DE-FRANCE, LE CHÂTEAU / PARC CULTUREL DE RENTILLY – MICHEL CHARTIER

 

Le frac île-de-france organise au Château de Rentilly une exposition à partir de sa collection – présentée du 22 septembre 2018 au 10 février 2019 – relevant intrinsèquement du plus pur des hasards : un tirage au sort auquel tout le monde peut participer, via un plugin sur le site internet du frac. Ce tirage, proposé du 25 mai au 10 juin 2018, permettra de choisir une lettre de l’alphabet qui déterminera le choix des artistes exposés. En l’occurrence, tous les artistes présents dans la collection dont le nom commence par la lettre « gagnante » feront automatiquement partie de l’exposition et toutes leurs œuvres seront systématiquement présentées *.

 

Tout en constituant une véritable première, le projet s’inscrit dans une logique de travail avec la collection favorisant l’expérimentation – tout en respectant les œuvres et les artistes dont il est question –, notamment par une approche à la fois ludique et conceptuelle.

 

À l’image d’expositions organisées par le passé, que ce soit au Plateau ou au Château, tout comme dans la lignée d’expositions historiques – des surréalistes, de Fluxus aux propositions plus récentes de Bertrand Lavier ou de Bob Nickas –, il s’agit ici de définir une règle au préalable – un protocole – et de s’y tenir de façon rigoureuse, voire drastique.

 

Ainsi, là où en général se détermine en premier lieu le véritable parti pris d’une exposition – en l’occurrence la sélection des œuvres –, se met en place un principe prédéterminé ne laissant aucune place à un choix d’ordre subjectif.

D’un autre point de vue, il s’agit de quelque chose de véritablement arbitraire – la définition de la règle en question – qui régit en grande partie la suite des opérations…

Au-delà de ce paradoxe apparent, l’exposition et ce parti pris permettent la présentation et la confrontation d’œuvres sous un jour totalement inédit.

Détachées de toute thématique préexistante ou prédominante, elles se présentent de fait en une parfaite autonomie. Et c’est là le véritable but du jeu : donner à voir les œuvres de la collection pour ce qu’elles sont, sans présupposé ni parti pris, dans toute leur intégrité.

 

Xavier Franceschi, directeur du frac île-de-france

 

* En dehors de celles nécessitant de trop fortes restaurations ou de celles, en dépôt, dont le déplacement s’avérerait trop complexe.

 

 

frac île-de-france, le château

Parc culturel de Rentilly – Michel Chartier

Domaine de Rentilly

1, rue de l’Étang

77600 Bussy-Saint-Martin

Tél. : 01 60 35 46 72

www.fraciledefrance.com

www.parcculturelrentilly.fr

 

Responsable de la communication

Isabelle Fabre

Tél. : 01 76 21 13 26

ifabre@fraciledefrance.com

 

 

Image

Crédit photo : Le Château de Rentilly © Bona-Lemercier/Alexis Bertrand/Xavier Veilhan (ADAGP, Paris, 2018)

Photo Martin Argyroglo / Montage Margaux Simonetti

 

Image

 

 

A STUDY IN SCARLET

FRAC ÎLE-DE-FRANCE, LE PLATEAU, PARIS

DU 17 MAI AU 22 JUILLET 2018

Exposition du 17 mai au 22 juillet 20

Avertissement : en raison de la nature de certaines images pouvant heurter la sensibilité des visiteurs, l’exposition est interdite aux mineurs de – 18 ans

 

Image

A STUDY IN SCARLET

FRAC ÎLE-DE-FRANCE, LE PLATEAU, PARIS

DU 17 MAI AU 22 JUILLET 2018

 

Cosey Fanni Tutti (née en 1951 à Kingston-upon-Hull en Angleterre) est connue pour avoir été membre à la fin des années 1970 de Throbbing Gristle, groupe de rock anglais ayant eu une importance considérable sur la scène expérimentale. Elle développa, conjointement à ses activités musicales, une pratique artistique singulière qui, tout en puisant ses sources dans l’histoire de la performance, infiltra parallèlement l’industrie pornographique. Prenant l’œuvre de Cosey Fanni Tutti comme axe de réflexion, A Study in Scarlet est une exposition collective dans laquelle se déploie une série de formes, de gestes et d’attitudes visant à dépasser les structures normatives d’identités et de genres.

 

Avec Beau Geste Press, Lynda Benglis, Kévin Blinderman, Pauline Boudry / Renate Lorenz, Jean-Louis Brau, Monte Cazazza, Chris & Cosey, COUM Transmissions, Vaginal Davis, Brice Dellsperger, Casey Jane Ellison, Harun Farocki, Karen Finley, Brion Gysin, Hendrik Hegray, Her Noise Archive, MasterNantes, Robert Morris, Ebecho Muslimova, Meret Oppenheim, Lili Reynaud-Dewar, Christophe de Rohan Chabot, Louise Sartor, Throbbing Gristle, Cosey Fanni Tutti et Amalia Ulman

Exposition du 17 mai au 22 juillet 2018

Ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 19h

Nocturne chaque 1er mercredi du mois, jusqu’à 21h

Entrée libre

le plateau, paris

22, rue des Alouettes

75019 Paris

Tél. : 01 76 21 13 41

www.fraciledefrance.com

 

Responsable de la communication

Isabelle Fabre

Tél. : 01 76 21 13 26

ifabre@fraciledefrance.com

 

Image

STÉPHANE DAFFLON
U+25A6
FRAC ÎLE-DE-FRANCE, LE PLATEAU, PARIS
DU 1er FÉVRIER AU 15 AVRIL 2018

Pour sa première exposition personnelle au plateau et dans une institution à Paris, l’artiste suisse Stéphane Dafflon revisite entièrement les espaces du plateau pour une intervention tant architecturale que picturale, générant toute une série d’œuvres nouvelles, peintures, sculptures et adhésifs muraux. Dans ce champ de l’abstraction qui est le sien, cette intervention et ces œuvres tendent à modifier notre perception du réel.

Diplômé de l’ECAL / École cantonale d’art de Lausanne en 1999, où il enseigne depuis 2001, Stéphane Dafflon vit et travaille à Genève. Il a notamment présenté des expositions monographiques au Centre d’art de Fribourg, au MAMCO à Genève, au FRAC Aquitaine à Bordeaux, à l’Institut d’Art Contemporain de Copenhague et à la Villa Arson à Nice.

La Ville de Paris envisage de supprimer à partir de 2018 l’aide qu’elle accorde au Fonds Régional d’Art Contemporain Île-de-France,

une suppression qui mettrait grandement en péril Le Plateau, son lieu d’expositions situé dans le 19e arrondissement à Paris, évidemment incontournable et majeur dans le paysage de l’art contemporain. Face à cette situation,

Stéphane Dafflon
AM012-AM013, 2017, adhésif mural, dimensions variables
Courtesy de l’artiste et Air de Paris, Paris

Image

Vue du vernissage de l’exposition de Pierre Paulin, Boom boom, run run,

frac île-de-france, le plateau, Paris, le 20 septembre 2017

Photo : Martin Argyroglo

 

FRAC ÎLE-DE-FRANCE, LE PLATEAU, PARIS

DU 1er FÉVRIER AU 15 AVRIL 2018

 

 

Pour sa première exposition personnelle au plateau et dans une institution à Paris, l’artiste suisse Stéphane Dafflon revisite entièrement les espaces du plateau pour une intervention tant architecturale que picturale, générant toute une série d’œuvres nouvelles, peintures, sculptures et adhésifs muraux. Dans ce champ de l’abstraction qui est le sien, cette intervention et ces œuvres tendent à modifier notre perception du réel.

 

Diplômé de l’ECAL / École cantonale d’art de Lausanne en 1999, où il enseigne depuis 2001, Stéphane Dafflon vit et travaille à Genève. Il a notamment présenté des expositions monographiques au Centre d’art de Fribourg, au MAMCO à Genève, au FRAC Aquitaine à Bordeaux, à l’Institut d’Art Contemporain de Copenhague et à la Villa Arson à Nice.

Les adhésifs muraux aux couleurs et nuances infinies confèrent à l’espace une puissance
vibratoire, à la manière d’une onde qui entrerait en résonance avecl’architecture du lieu.
Créé à l’écran tout d’abord puis transposé de l’ordinateur à la toile ou au mur, le travail pictural
de Stéphane Dafflon est toujours pensé pour un lieu, pour une architecture bien précise, dans
laquelle il s’inscrit et sur laquelle il va agir pour modifier la perception qu’en a le spectateur,
aussi bien visuellement que physiquement.
Par le long fondu enchaîné chromatique qui se déroule à travers l’installation murale que
propose Stéphane Dafflon, l’espace du plateau est comme mis en mouvement et lessensations
que le visiteur y éprouve témoignent d’une parenté certaine avec l’univers de la musique.
Non circonscrites au seul médiumde la peinture, les œuvres abstraites de Stéphane Dafflon se
développent également depuis quelques années sous la forme de sculptures. Les œuvres qu’il
réalise en trois dimensions se déclinent avec différents matériauxtels que le bois, le plexiglas
translucide ou l’inox. Peints ou miroitants, ces objets en trois dimensions font écho aux formes
des peintures accrochées aux murs provoquant des reflets, des interactions avec le contexte
environnant qui ouvrent l’espace à des perspectivesinattendues.
Les espaces ainsi transformés initient une rythmique visuelle décomplexée (à la fois héritière
et détachée des théories picturales de Max Bill notamment) mêlant objets, peintures et dessin à
l’adhésif qui dialoguent les uns avec les autres comme autant de points de vue multiples dont
les couleurs minutieusementchoisies etcalibrées viennent souligner un jeu graphique avec
l’architecture.
Par ces emboîtements visuels entre peinture, sculpture, objet et architecture, le travail de
Stéphane Dafflon propose un point de vue à la fois original et radicalsur la peinture abstraite,
une peinture que l’on peut juger comme élargie, qui s’invente en dehors des supports
classiques que sont la toile et le châssis pour instaurer une conversation spatiale et colorée
plaçant le spectateur au centre d’un véritable dispositif pictural.
Diplômé de l’ECAL/École cantonale d’art de Lausanne en 1999, où il enseigne depuis 2001, Stéphane Dafflon vit et
travaille à Genève. Il a notamment présenté des expositions monographiques au Centre d’art de Fribourg, au
MAMCO à Genève, au FRAC Aquitaine à Bordeaux, à l’Institut d’Art Contemporain de Copenhague et à la Villa Arson à
Nice.
Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections publiques, parmi lesquelles: Artothèque de
Villeurbanne/ Fonds National d’Art Contemporain – FNAC, Puteaux / FRAC Poitou-Charentes, Angoulême / FRAC
Aquitaine, Bordeaux / frac île-de-france, Paris / FRAC Franche-Comté, Besançon / FRAC Pays de la Loire, Carquefou
/ Fonds cantonal d’art contemporain (FCAC), Genève / Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève (FMAC)/
Musée cantonal des Beaux Arts, Lausanne / Collection Kunsthaus, Aarau, Suisse.
Il est représenté parles galeries: Air de Paris, Paris / Xippas, Genève, Montevideo, Punta del Este (Uruguay) /
Francesca Pia, Zürich / Parra Romero, Madrid.
le plateau, paris
22,rue des Alouettes, 75019 Paris
T +33 (0) 1 76 21 13 41 / www.fraciledefrance.com
Ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 19h. Nocturne chaque 1ermercredi du mois, jusqu’à 21h.

 

Mallette Flash Collection

FLASH COLLECTION – SAISON 2

LES ŒUVRES DU FRAC ÎLE-DE-FRANCE SE FONT LA MALLE DANS LES LYCÉES

Un projet itinérant réalisé en partenariat et sous l’impulsion de la Région Île-de-France, avec le soutien de la Fondation ENGIE

 

En septembre 2016, le frac île-de-france a lancé un projet inédit, en partenariat et sous l’impulsion de la Région Île-de-France, conçu pour les lycées des huit départements franciliens, à partir d’un premier module itinérant réalisé par l’artiste Olivier Vadrot, contenant une sélection d’œuvres issues de la collection du frac. Le principe de la « malle » propose, sur un mode ludique, une découverte de la création contemporaine à destination des lycéens. Il permet une rencontre directe avec l’art contemporain en désacralisant son mode de présentation et en réinventant une nouvelle manière d’accéder aux œuvres, plus immédiate, ouverte et sensible. Avec ce projet, le frac a pour ambition d’investir les différents espaces du territoire francilien, afin d’aller à la rencontre de tous les publics – notamment des franciliens les plus éloignés de l’offre culturelle –, ce qui constitue le cœur de sa mission de diffusion.

 

Cette année, 50 lycées franciliens sont concernés, soit environ 35 000 lycéens et 300 séances en classes.

Pour l’année scolaire 2017-2018, le frac île-de-france poursuit son action à destination des lycéens franciliens, en partenariat avec la Région Île-de-France – en ciblant notamment les lycées technologiques et professionnels, grâce au soutien de la Fondation ENGIE – et l’amplifie en multipliant le nombre d’établissements concernés. L’ambition est d’étendre le réseau de partenaires, de lieux d’intervention, mais également de développer de nouveaux outils permettant au projet d’être toujours plus mobile et modulable selon les contextes : création de deux nouvelles malles, œuvres voyageant dans un véhicule électrique aux couleurs du projet, sacs à dos réalisés sur mesure…

 

Flash Collection, le film : https://vimeo.com/221290301      

 

LANCEMENT DE FLASH COLLECTION – SAISON 2

LE MARDI 7 NOVEMBRE 2017 À 9H

AU LYCÉE DES MÉTIERS DE L’HORTICULTURE ET DU PAYSAGE À MONTREUIL

16 rue Paul Doumer, 93100 Montreuil

 

Présentation des derniers développements du projet

En présence de Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France

Agnès Evren, Vice-présidente du Conseil régional d’Île-de-France chargée de l’Éducation et de la Culture

Florence Berthout, Présidente du frac île-de-france

Xavier Franceschi, Directeur du frac île-de-france

Gérard Mestrallet, Président de la Fondation ENGIE

frac île-de-france

www.fraciledefrance.com

 

Responsable de la communication

Isabelle Fabre

Tél. : 01 76 21 13 26

ifabre@fraciledefrance.com

 

 

 

 

 

 

 

 

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »