Ron Carter

Ron Carter

Ron Carter au CHATEAU CARBONNIEUX, lundi 22 Juillet – 21H00. L’événement de l’été ❤️

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur

The legendary musician has been awarded with a Guinness World Records title for having an overwhelming total of 2,221 recording credits.
GUINNESSWORLDRECORDS.COM

Ron Carter est un contrebassiste de jazz américain né le  à Ferndale dans l’État du Michigan. Le son unique de sa musique et ses fameux glissendo ont fait de lui une figure légendaire du jazz ainsi qu’un musicien demandé. Ses contributions à plus de 2 500 albums en font l’un des contrebassistes les plus enregistrés de l’histoire du jazz. Ron Carter est devenu célèbre en jouant avec Miles Davis.

Ron Carter sur scène, en 2007

 

 

Ses débuts[modifier | modifier le code]

C’est à l’âge de 10 ans que Ron Carter commence à jouer du violoncelle. Lorsque sa famille déménage dans la ville de Détroit au Michigan, il connaît la violence urbaine et est confronté aux stéréotypes racistes que prêche la classe musicale américaine à son époque. Il décide alors de se tourner vers la contrebasse. Carter entre étudier à l’historique Cass Technical High School et joue avec l’orchestre philharmonique de la Eastman School of Music. En 1959, il reçoit sa licence de bachelier es arts ainsi qu’un master en contrebasse de la Manhattan School of Music en 1961. Il donne ses premiers concerts au titre de musicien de jazz professionnel avec Jaki Byard et Chico Hamilton. Durant cette période, il enregistre ses premiers succès avec Eric Dolphy (un autre membre du célèbre groupe Hamilton) et Don Ellis, en 1960. Carter travaille également avec Randy WestonThelonious MonkCannonball Adderley et enfin Art Farmer.

Sa carrière[modifier | modifier le code]

Après s’être séparé de Miles Davis, Ron Carter fut un pilier de CTI Records, avec des albums solos ainsi que de nombreuses collaborations avec d’autres musiciens de cette maison de disques, comme Wes MontgomeryHerbie MannPaul DesmondGeorge BensonJim HallNat AdderleyAntônio Carlos JobimJ. J. Johnson et Kai WindingEumir DeodatoEsther PhillipsFreddie HubbardStanley TurrentineKenny BurrellChet Baker et bien d’autres.

Ron Carter s’est aussi produit et a enregistré avec Billy CobhamStan GetzColeman HawkinsJoe HendersonHorace Silver, et bien d’autres artistes de jazz reconnus, et a enregistré plus de 20 albums en tant que musicien principal.

Il participe également à l’album Low End Theory du groupe de hip-hop alternatif A Tribe Called Quest. En 1987, il a composé la musique du film Colère en Louisiane de Volker Schlondorff.

Ron Carter fut nommé professeur émérite du département de musique du City College of New York, après y avoir enseigné pendant dix-huit ans et avoir reçu un diplôme honorifique de doctorat du Berklee College of Music au printemps 2004.

Il fait une apparition dans la série TV Treme sur HBO au cours de la saison 2.

Discographie[modifier | modifier le code]

À titre de musicien soliste[modifier | modifier le code]

  • 1961: Where?
  • 1966: Out Front (Prestige Records)
  • 1969: Uptown Conversation
  • 1973: All Blues (CTI Records)
  • 1973: Blues Farm
  • 1974: Spanish Blue
  • 1975: Anything Goes
  • 1976: Yellow & Green
  • 1976: Pastels
  • 1977: Piccolo
  • 1977: Peg Leg
  • 1978: Standard Bearers
  • 1979: Parade
  • 1980: New York Slick (Milestone)
  • 1980: Patrao
  • 1990: Carnaval
  • 1991: Meets Bach (Blue Note)
  • 1992: Friends (Blue Note)
  • 1994: Jazz, My Romance (Blue Note)
  • 1995: Mr. Bow Tie (Blue Note)
  • 1995: Brandenburg Concerto (Blue Note)
  • 1997: The Bass and I
  • 1998: So What (Blue Note)
  • 1999: Orfeu (Blue Note)
  • 2001: When Skies Are Grey (Blue Note)
  • 2002: Stardust (Blue Note)
  • 2003: The Golden Striker (Blue Note)
  • 2003: Eight Plus
  • 2003: Ron Carter Plays Bach
  • 2006: Live at The Village Vanguard
  • 2007: Dear Miles
  • 2008: Jazz and Bossa

Comme sideman[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »